Home » » Le Coran contient-il des réminiscences de cannibalisme et de nécrophagie ?

Le Coran contient-il des réminiscences de cannibalisme et de nécrophagie ?

Le verset 145 de la sourate 4, a laissé perplexe tous les traducteurs du Coran en français.
Voici ce verset et sa traduction la plus courante :
إِنَّ الْمُنَافِقِينَ فِي الدَّرْكِ الْأَسْفَلِ مِنَ النَّارِ وَلَنْ تَجِدَ لَهُمْ نَصِيرًا
" certes les hypocrites iront vers le degré le plus fort du feu et tu ne leur trouveras point de secoureur "
Cette traduction n'est pas fidèle au texte car le mot الْأَسْفَلِ (al "asfal") ne signifie pas "le plus fort". لْأَسْفَلِ vient soit de la racine hébraïque "SFL" (ספל) qui signifie: pot, récipient, vase, marmite, soit d'une autre racine hébraïque "ShFL" (שפל) qui elle veut dire : bas, profond, incurvé.
Pour être fidèle à l'esprit et à la lettre du texte coranique, il aurait donc fallu traduire ainsi : " certes les hypocrites seront en route vers le plus incurvé du pot-au-feu et tu ne leur trouveras pas de secoureur "
Mais alors de quoi s'agit-il ? Qui sont ces "hypocrites" et quel est ce "pot-au-feu" ?
Lorsque le Coran parle "d'hypocrites", il est toujours question de "mécréants" ou "d'hérétiques". Et le "feu" fait en principe référence à la fournaise de la géhenne et de l'enfer.
Etre mijoté dans une marmite, serait-il le châtiment réservé aux mécréants ? Mais à quoi cela sert-il de faire mijoter un mécréant, si ce n'est pour le consommer ?
Ce verset serait-il le "backround" des étranges us et coutumes cannibales et nécrophages des jihadistes de Daesh ?
En effet certains d'entre eux, après avoir brûlé vif les mécréants qu'ils ont kidnappés, vont même jusqu'à déguster le foie ou le cœur sanguinolent de leurs victimes.
Le "steak-tartare" n'est plus de mise chez les jihadistes. Ils sont passés au "steak-mécréant" !
David A. Belhassen

0 коммент.:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu ce mois

Fourni par Blogger.