Home » , » Le Jeûne du Ramadân des 'Endeuillés de Sion'

Le Jeûne du Ramadân des 'Endeuillés de Sion'

Le mot ramadân (en arabe : رَمَضَان ) signifie "chaleur intense". Il vient d'une racine araméenne et hébraïque : r m ç, qui signifie "braise", "fournaise".
En effet "Ramadân" s'écrivait "Ramaçân" à l'origine, car la lettre emphatique "çad"ص de l'araméen et de l'hébreu a été transformée en "dad" ض emphatique de l'alphabet arabe. En effet, un simple point diacritique au-dessus de la lettre, distingue le çad ص du dad ض . Or dans les premiers manuscrits du Coran, la diacritisation des lettres n'existait pas encore.
A l'époque préislamique, ce mois de Ramadân-Ramaçân fut ainsi nommé parce qu'il tombait lors de la saison des grosses chaleurs selon le calendrier judéo-rabbinique luni-solaire, appelé ainsi car il intercale 7 années de 13 mois lunaires, appelées "embolismiques", dans un cycle de 19 ans. Et cela pour réajuster le décompte du calendrier lunaire avec celui du calendrier solaire.
Mais plus tard (à Médine ?), l'islam voulut s'émanciper de la tutelle judaïque, et rejeta les années embolismiques de 13 mois lunaires. De telle sorte que le calendrier musulman ne possède que des années de 12 mois lunaires. Il est donc exclusivement lunaire.
Mais il en résulta un grave problème. Le total de 12 mois lunaires donne 354-355 jours. Il manque donc plus de 11 jours par rapport au cycle de l'année solaire qui est de 365 jours et un quart environ C'est ce qui explique la récession de 11 jours par an entre le mois de Ramadân-Ramaçân originellement estival, et les saisons du cycle solaire. Cette récession étant d'une année tous les 33-34 ans environ, le Ramadân-Ramaçân retombe alors sur son point de départ estival tous les 33-34 ans.
Un musulman de plus de 34 ans a donc pu voir le Ramadân-Ramaçân traverser toutes les saisons de l'année solaire.
Cette année 2017, le Ramadân-Ramaçân débutera un 26 ou un 27 Mai (selon la vision oculaire de la Nouvelle Lune). Donc, à la saison printanière. Mais il y 15 ans, le Ramadân-Ramaçân coïncidait avec Noël, donc en hiver ! Bref, le mois de Ramadân-Ramaçân "bouge".
Cette digression sur le calendrier est indispensable à la compréhension de l'essence même du jeune du Ramadân. Voici pourquoi :
Le jeûne quotidien (du lever du soleil à son couchant) lors du mois de Ramadân, est considéré comme le symbole-même de la pratique religieuse musulmane. Mais, comble du paradoxe, il n'est mentionné qu'une seule fois dans tout le Coran, et en termes assez vagues, au verset 185 de la sourate 2, que voici en arabe, avec sa traduction littérale en français :
شَهْرُ رَمَضَانَ الَّذِي أُنْزِلَ فِيهِ الْقُرْآنُ هُدًى لِلنَّاسِ وَبَيِّنَاتٍ مِنَ الْهُدَى وَالْفُرْقَانِ فَمَنْ شَهِدَ مِنْكُمُ الشَّهْرَ فَلْيَصُمْهُ وَمَنْ كَانَ مَرِيضًا أَوْ عَلَى سَفَرٍ فَعِدَّةٌ مِنْ أَيَّامٍ أُخَرَ يُرِيدُ اللَّهُ بِكُمُ الْيُسْرَ وَلَا يُرِيدُ بِكُمُ الْعُسْرَ وَلِتُكْمِلُوا الْعِدَّةَ وَلِتُكَبِّرُوا اللَّهَ عَلَى مَا هَدَاكُمْ وَلَعَلَّكُمْ تَشْكُرُونَ
le croissant de ramadân dans lequel a été descendu le coran est un guide pour les gens et évidences de la guidance et de la rédemption alors quiconque témoignera parmi vous du croissant, alors qu'il jeûne ; et quiconque est malade ou en éloignement alors qu'il destine d'autres jours ; allah veut pour vous l'aisance et il ne veut pas pour vous la gêne afin que vous complétiez les cérémonies et que vous grandissiez allah sur ce en quoi il vous a guidés et afin que soyez reconnaissants
D'après ce verset, il ne s'agit nullement de jeûner tout le mois, mais uniquement le jour qui suit le témoignage de la vision oculaire du filament du croissant de la Nouvelle Lune, ce qu'on appelle la "Néoménie".
Au départ, ce jeûne était donc imposé exclusivement aux témoins oculaires de la "Nouvelle Lune" (qu'on ne peut voir qu'au crépuscule). Et c'est par extension cultuelle qu'il est devenu un jeûne public.
Mais ce jeûne suite à la vision au crépuscule du filament du croissant de la Nouvelle Lune n'est pas non plus une invention coranique ou musulmane. Le Coran lui-même le dit expressément au verset 183 de la sourate 2 :
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا كُتِبَ عَلَيْكُمُ الصِّيَامُ كَمَا كُتِبَ عَلَى الَّذِينَ مِنْ قَبْلِكُمْ لَعَلَّكُمْ تَتَّقُونَ
ô et ohé ceux qui croient, il vous a été prescrit le jeûne comme il l'a été prescrit à ceux qui vous ont devancés afin que vous soyez craignants
Lorsque le Coran évoque "ceux qui ont devancé" les musulmans dans la pratique de ce jeûne, il fait évidemment allusion aux “juifs” !
Ce "jeûne de la Nouvelle Lune" était en effet une tradition judaïco-talmudique qui se pratiquait tous les mois, mais plus particulièrement lors du mois de Ab, donc en plein été, et qui commémorait la destruction du Temple de Jérusalem.
Cette commémoration de la destruction du Premier Temple de Jérusalem par Nabuchodonosor le roi babylonien, puis du Deuxième Temple, par Titus l'empereur romain, débutait à la nouvelle lune du mois de Ab (et même avant, au 17 du mois de Tamouz), et culminait selon la Bible au 7 et au 10 du mois de Ab (et non au 9, selon les rabbins pharisiens). Donc 3 semaines, appelées "laps de temps entre deux malheurs" et qui étaient des jours de mortification, de deuil et de jeûne !
Mais déjà au Vème siècle après J.-C, un certain courant judaïque qui plus tard donnera naissance aux "Endeuillés de Sion" ("Sion" étant le nom affectif de Jérusalem) étendit cette période de deuil et d'affliction à tout le mois de Ab. ! Et ce n'est que lorsque ce mois de Ab s'achevait qu'il était autorisé de manger de la viande, en souvenir symbolique de l'offrande de bétail (ovin ou bovin) que les desservants ("Cohanim") du Temple de Jérusalem sacrifiaient sur l'Autel de Yahweh.
Entre parenthèses, il est à noter qu'on retrouve d'ailleurs la symbolique de ce sacrifice, dans la fête musulmane de 'Id el fitr qui clôture le jeûne du Ramadân-Ramaçân.
Mais revenons à ce courant judaïque des "Endeuillés de Sion". Ils firent de la surenchère mortifère, et prohibèrent toute manifestation d'allégresse (et même les bains estivaux) durant tout le mois de Ab. Certains allèrent même jusqu'à jeûner tout le mois, de l'aube au crépuscule !
Cependant, et à la différence de la tradition musulmane (commémorant la “descente” du Coran), ce jeûne judaïque des "Endeuillés de Sion" – commémorant les deux destructions du Temple de Jérusalem -, leur était obligatoire seulement du 1 au 10 du mois de Ab, mais facultatif les 20 autres derniers jours.
Et c'est justement ce jeûne des "Endeuillés de Sion" qu'un rabbin ordonna à Waraqa Ibn Nafl, le mentor-scribe de Muhammad ! Tout musulman doit donc savoir qu'en vérité le jeûne du Ramadân n'était à l'origine qu'une commémoration judaïque de la destruction du Temple de Jérusalem.
Que doit donc faire aujourd'hui un musulman s'il veut être fidèle à la lettre et à l’esprit du Coran ?
1. S'il n'a pas été lui-même le témoin oculaire du filament du croissant de nouvelle lune, son jeûne est facultatif.
2. S'il veut quand même jeûner par identification avec les témoins oculaires, il peut le faire, mais seulement le jour suivant le témoignage oculaire.
3. S'il désire commémorer – à la manière des Juifs -, la destruction du Temple de Jérusalem, il peut également jeûner du 1 au 10 du mois de Ab, c'est-à-dire du mois de Ramadân-Ramaçân.
4. S'il désire faire de la surenchère à la manière des "Endeuillés de Sion", alors il pourra comme eux, jeûner tout le mois. Mais cela lui est déconseillé par le Coran qui enseigne : " Allah veut pour vous l'aisance et il ne veut pas pour vous la gêne "
Les musulmans sont donc appelés à relire ce que disent exactement les versets coraniques concernant le jeûne du Ramadân. Et ce, avec des yeux nouveaux - comme on scruterait le croissant de la nouvelle lune -, afin de ne pas se fier aveuglément aux exégèses et manipulations musulmanes tardives désirant émanciper le Coran de l'influence du judaïsme.

David A. Belhassen

8 коммент.:

  1. Le mois intercalé par les juifs pour garder le lien avec les phases de la Lune et les saisons a été supprimé par les musulmans par les versets 9:36-37 qui disent:

    H-113/9:36 . [—] Le nombre des mois, auprès de Dieu, est de douze mois, dans le livre de Dieu, [depuis] le jour où il a créé les cieux et la terre. Quatre parmi eux sont interdits. [Voilà la religion élevée]. Ne vous y opprimez pas vous-mêmes. Combattez tous les associateurs, comme ils vous combattent tous. ~ Et sachez que Dieu est avec ceux qui craignent.
    H-113/9:37 . L’intercalation est un surcroît de mécréance. Ceux qui ont mécru en sont égarés. Une année ils la permettent, et une année ils l’interdisent, afin de faire concorder le nombre [des mois] que Dieu a interdits. Ils permettent ainsi ce que Dieu a interdit. Leurs mauvaises œuvres leur ont été enjolivées. ~ Dieu ne dirige pas les gens mécréants.

    Selon l’article susmentionné l’islam voulut s’émanciper de la tutelle judaïque, et rejeta les années embolismiques de 13 mois lunaires. De telle sorte que le calendrier musulman ne possède que des années de 12 mois lunaires. Il est donc exclusivement lunaire.

    Je pense que la raison est plus simple. L’intercalation d’un mois était pour tenir compte des saisons. C’était nécessaire pour les paysans et les marchands. Or, l’islam ne vit ni du travail ni du commerce, mais des razzias et de la dépossession des biens des autres. Mahomet dit: “Mes moyens de subsistance se trouvent à l’ombre de ma lance”.

    C’est aussi la raison pour laquelle il a supprimé les quatre mois interdits considérant que la subversion est plus grave que tuer. Ces quatre mois visaient à favoriser le commerce en interdisant le combat durant ces mois. Mahomet ne s’intéressait pas au commerce, mais à faire des razzias.

    A remarquer ici que Quraysh avait horreur des razzias parce que cela impliquait le rapt des femmes. Pour cela ils étaient devenus des caravaniers s’intéressant au commerce. Mahomet a rétabli le rapt des femmes et a supprimé les mois interdits. Tout comme il a supprimé l’obligation juive de libérer les esclaves dans la septième année de leur captivité comme le prescrit la Bible.

    RépondreSupprimer
  2. Le coran a mentionné ici le mot " achahra " qui témoigne le moi qui sassiste au moi de l'apparition qu'il le jeune.
    Le chahr ici est une métaphore du moi.et pour renchérir le Coran dit c'est ALLAH, qui fait descendre le coran au prophète afin qu'il puisse expliquer aux croyants le sens contenu et sous-jacent de la révélation. Et la tradition prophétique prouve que le prophète jeûnait le moi avec le moi.
    Quand l'origine du ramadan votre démonstration est succulente et riche d'information merci beaucoup.
    Cercle des intellectuels soufis Sénégal

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au cercle des intellectuels soufis. Votre exégèse est très ésotérique et s'éloigne beaucoup du texte. Mais si cette exégèse soufie ésotérique (et considérée comme "hérétique et mécréante" par l'orthodoxie musulmane), peut réformer l'islam vers de l'humanisme, c'est tant mieux. Mais je doute que cela "marche". Voir le destin réservé à El Hallaj.

      Supprimer
  3. Toujours passionnant de lire David.
    Toutefois je ne comprends pas "le Coran descendu du ciel".
    Sérieusement cela signifie quoi? Parce là suis très primaire et j'ai un fou rire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour chère Nejma. L'expression "descendu du ciel", est empruntée (un peu ironiquement) au Coran lui-même, qui parle souvent du "Livre descendu du ciel".

      Supprimer
  4. Une seule petite erreur : comme d'ailleurs votre démonstration le prouve puisque le Ramadan ne recule que de 11 jours par an, vos avez écrit qu'il ya cinq ans il tombait à Noël, ce qui est évidemment faux. Pour passer de Noël à Juin, il lui faut pratiquement... 20 ans!

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour. Effectivement, c'est une erreur de frappe de ma part. Il fallait lire 15 ans et non 5 ans (et ni non plus 20 ans). Car je ne parle pas de Noël à Juin, mais de Juin (1er Juin) au Nöël qui précède (25 Décembre), donc 155 jours exactement. Et puisqu'il y a une récession de 11 jours par an, il suffit d'environ 15 ans pour y parvenir. En tous cas, je vous remercie pour avoir attiré mon attention sur cette bévue.

    RépondreSupprimer
  6. L'erreur de frappe a été corrigée. Vous pouvez désormais lire "15 ans" et non "5 ans".

    RépondreSupprimer

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu ce mois

Fourni par Blogger.