Home » » Sacrifice d'Isaac ou d'Ismaël ? Qui est l’imposteur ?

Sacrifice d'Isaac ou d'Ismaël ? Qui est l’imposteur ?


Les musulmans accusent les "juifs" d'avoir falsifié la "Torah de Moïse". Ils affirment que la Torah parlait originellement du "Sacrifice d'Ismaël" et que ce sont les "juifs" qui l’ont modifiée et ont introduit le "Sacrifice d'Isaac" à la place du "Sacrifice d'Ismaël".

Mais que dit le Coran ? Sourate 37, versets 100 à 113 :
 رَبِّ هَبْ لِي مِنَ الصَّالِحِينَ  

Seigneur, apporte-moi un d'entre les vertueux
فَبَشَّرْنَاهُ بِغُلَامٍ حَلِيم
Alors nous lui annonçâmes un garçon affable
فَلَمَّا بَلَغَ مَعَهُ السَّعْيَ قَالَ يَا بُنَيَّ إِنِّي أَرَى فِي الْمَنَامِ أَنِّي أَذْبَحُكَ فَانْظُرْ مَاذَا تَرَى قَالَ يَا أَبَتِ افْعَلْ مَا تُؤْمَرُ سَتَجِدُنِي إِنْ شَاءَ اللَّهُ مِنَ الصَّابِرِينَ
Et quand parvint avec lui l'heure, il dit : "Ô mon fils, je me vois en songe que je t'immole. Alors, observe ce que tu vois." Il dit : "Ô mon père, fais ce qui t'es ordonné : tu me trouveras, s'il plaît à Allah, parmi les endurants"
فَلَمَّا أَسْلَمَا وَتَلَّهُ لِلْجَبِينِ
Puis quand tous deux se furent soumis et qu'il l'étendit sur le dos
وَنَادَيْنَاهُ أَنْ يَا إِبْرَاهِيمُ
Et voilà que nous l'appelâmes "O Abraham!"
قَدْ صَدَّقْتَ الرُّؤْيَا إِنَّا كَذَلِكَ نَجْزِي الْمُحْسِنِينَ
En effet, tu as justifié la vision. Nous, c'est ainsi que nous récompensons les excellents
إِنَّ هَذَا لَهُوَ الْبَلَاءُ الْمُبِينُ
Certes cela fut pour lui l'épreuve évidente
وَفَدَيْنَاهُ بِذِبْحٍ عَظِيمٍ
Et nous le rédimâmes par un sacrifice immense
وَتَرَكْنَا عَلَيْهِ فِي الْآخِرِينَ
Et nous reportâmes de lui sur les autres
سَلَامٌ عَلَى إِبْرَاهِيمَ
"Paix sur Abraham"
كَذَلِكَ نَجْزِي الْمُحْسِنِينَ
Ainsi récompensons-nous les excellents
إِنَّهُ مِنْ عِبَادِنَا الْمُؤْمِنِينَ
Le voici de nos serviteurs les croyants
وَبَشَّرْنَاهُ بِإِسْحَاقَ نَبِيًّا مِنَ الصَّالِحِينَ
Et nous lui annonçâmes en Isaac un prophète d'entre les vertueux
وَبَارَكْنَا عَلَيْهِ وَعَلَى إِسْحَاقَ
Et nous donnèrent notre bénédiction sur lui et sur Isaac
Où est passé Ismaël ? S'il s'agissait d'Ismaël, dans ce récit évoquant l'épreuve faite à Abraham lorsqu'il lui fût ordonné de sacrifier son fils, pourquoi le nom d'Ismaël n'est-il pas mentionné ? Or, c'est justement le nom d'Isaac qui est mentionné - par deux fois ! – dans ces versets du Coran.
Mais alors sur quoi se fondent les musulmans lorsqu'ils prétendent qu'il est question du "sacrifice d'Ismaël" et non du "sacrifice d'Isaac" ?
Toute l'argumentation musulmane tourne autour du mot "unique", en alléguant que "Ismaël était l'aîné d'Abraham et que Isaac n'était pas encore né lorsque Dieu lui ordonna de sacrifier son fils "unique", c'est donc que ce fils "unique" était Ismaël !"
La tautologie de cette argumentation est typique de l'exégèse musulmane. Elle s'auto-justifie par le miroir difforme de sa propre exégèse !
Or, la Torah et le Coran disent exactement le contraire.
1. D'après la Bible, Isaac était déjà né lorsque Dieu ordonna à Abraham de sacrifier son fils "unique". Ismaël n'était donc pas "l'unique" de Abraham. "Unique" ne s'applique pas non plus à Ismaël.
2. Lorsque l'exégèse musulmane met en avant le terme "unique" concernant le fils d'Abraham destiné à être sacrifié, elle cite la Bible et non pas le Coran. Le Coran lui, ne parle pas de fils "unique" à ce sujet. C'est seulement la Bible qui nous le dit. Or dans ce même verset où la Bible dit "unique", elle mentionne Isaac comme "unique", et non pas Ismaël !
3. L'exégèse musulmane fait donc usage d'une partie du verset biblique (et non coranique !) pour rejeter une autre partie de ce verset. Pourquoi l'exégèse musulmane ne s'en tient pas au Coran – qui selon l'orthodoxie musulmane se suffit à lui-même - pour trancher s'il s'agit d'Isaac ou d'Ismaël ? Pourquoi ressent-elle le besoin de faire appel à la Torah pour étayer son exégèse, alors que la Torah la contredit et affirme que Isaac était bel et bien né lorsque fut faite à Abraham l'injonction divine de sacrifier son "fils unique" ?! D'autant plus que "unique" ne signifie pas "un", mais dans le contexte du récit, le "préféré", celui que Abraham "aimait".
4. Selon la Torah, lors du sacrifice d'Isaac, Ismaël avait au moins 25 ans, était déjà marié et avait lui-même des enfants ! C'était donc un adulte ! S'il s'était agi de "Ismaël le sacrifié", pourquoi le Coran applique-t-il au sacrifié la qualité de "garçon" et "d'adolescent" (en arabe : 'alam, emprunté à l'hébreu 'elem) ? C'est donc que le Coran fait allusion à Isaac qui n'avait que 12-13 ans !
5. Au moment de l'injonction divine faite à Abraham de sacrifier son fils "unique", Ismaël vivait en Egypte avec sa mère Hagar que Abraham avait déjà chassée et répudiée ! Seul Isaac vivait avec son père Abraham ! Et c'est aussi la raison pour laquelle la Bible appelle Isaac "l'unique" d'Abraham ! D'autant plus que cet "unique" enfant est aussi "l'unique" d'Abraham par Sarah !
6. Selon la Torah, la naissance d'Isaac par Sarah fut miraculeuse. Sarah était vieille et stérile, n'a jamais eu d'enfant et ne pouvait en avoir ! Alors que Hagar était jeune et rien ne lui empêchait d'avoir d'autres enfants après avoir été chassée et répudiée par Abraham !
7. Quelle "épreuve" est-elle la plus terrible ? Ordonner à Abraham de sacrifier Isaac son unique de Sarah en dépit de tout le miracle de la naissance de Isaac et de la soudaine fécondité de Sarah la stérile ? Ou lui ordonner de sacrifier Ismaël de Hagar avec laquelle Abraham aurait pu faire d'autres enfants ?
8. Le Coran lui-même évoque la lignée d'Isaac : Jacob et les tribus d'Israël, Moïse, Aharon, le Roi David, Salomon etc… à qui il attribue (à tous !) le titre de "prophète" (Voir par exemple Sourate 6, verset 84 : "et nous lui avons accordé Isaac et Jacob… David et Salomon et Job et Joseph et Moïse et Aharon et c'est ainsi que nous récompensons les excellents"). Par contre, le Coran ignore la lignée d'Ismaël. C'est donc que c'est le "sacrifice d'Isaac" qui a bel et bien déterminé et engendré la "lignée prophétique" !
9. La traduction en grecque de la Bible (appelée "la Septante") mentionne "le Sacrifice d'Isaac". Or cette traduction date du 3ème siècle avant J.-C. Quand donc les "juifs" auraient-ils "falsifié" la Torah en remplaçant le nom d'Ismaël par celui d'Isaac, selon l'allégation des musulmans ? Forcément avant cette date !
Acculée dans ses retranchements, l'exégèse musulmane ne trouve alors rien de mieux que de remettre en cause l'intégrité du texte biblique, en proférant une accusation générale que les "juifs ont intentionnellement falsifié les versets de la Torah". Mais cette pseudo "exégèse" musulmane ne nous explique pas ce que cette falsification de la Torah à une date si précoce, d'au moins mille ans avant les prémices du Coran et de l'islam, pouvait bien apporter aux juifs ?!
Cette "exégèse" musulmane occulte non seulement le fait que durant des millénaires les juifs ont toujours parlé du "Sacrifice d'Isaac", mais également que les chrétiens, 500 ans avant l’islam, se sont toujours référés au "Sacrifice d'Isaac" comme préfigurant celui de Jésus ! Si les juifs avaient falsifié le texte de la Torah, les chrétiens n'auraient pas manqué de le leur reprocher.
Or dans tout le "Nouveau Testament", il s'agit exclusivement du "Sacrifice d'Isaac" et jamais du "Sacrifice d'Ismaël" ! (Voir par exemple Heb, 17-19) : « Par la foi, Abraham, mis à l'épreuve, a offert Isaac, et c'est son fils unique qu'il offrait en sacrifice, lui qui était le dépositaire des promesses, lui à qui il avait été dit : C'est par Isaac que tu auras une postérité.»
Le "culot" incroyable de ces "innovateurs" musulmans, accusant les juifs et les chrétiens, d'avoir a posteriori falsifié la Torah et les Evangiles, est d'autant plus malsain et révoltant, que le Coran lui-même n'évoque nullement Ismaël dans tout le récit relatant "l'épreuve d'Abraham" ! Les juifs et les chrétiens auraient-ils alors également "falsifié le Coran" ???!!!
L'absurdité de telles allégations musulmanes se heurte en effet au contenu de son propre "Coran sacré", car celui-ci, se fondant sur la Torah et les Evangiles, affirme et confirme qu'il s'agit bien du "Sacrifice d'Isaac" !
Toute l'exégèse abracadabrante et manipulatrice de ces musulmans (pas tous ! Puisque les premiers théologiens musulmans comme Ibn Qutayba et Tabari, reconnaissaient qu'il s'agissait d'Isaac et non d'Ismaël !) pour remplacer Isaac par Ismaël, désavoue donc le Coran, le trahit, et s'oppose finalement à la logique et à la cohérence interne des textes qu'elle cite !
Qui sont alors les fraudeurs ? Et qui sont les imposteurs ?
David A. Belhassen

77 коммент.:

  1. Démonstration irréfutable et à faire lire telle quelle aux musulmans qui continuent à répandre cette ineptie pour leur clouer le bec. Bravo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais vous couper le bec a vous aussi, essayer de répondre seulement a ça.
      voici ce que nous lisons dans la GENESE chapitre 17

      17.19 Dieu dit: Certainement Sara, ta femme, t'enfantera un fils; et tu l'appelleras du nom d'Isaac. J'établirai mon alliance avec lui comme une alliance perpétuelle pour sa postérité après lui.

      c'est la promesse de DIEU a ABRAHAM.

      ISAAC grandira et aura des descendants et l'alliance de DIEU sera avec lui et ces descendant.

      donc nous retenons 2 choses :
      1-ISAAC ne mourra pas célibataire.
      2-ABRAHAM est au courant de la bénédiction
      puis vient le chapitre 22

      22.1 Après ces choses, Dieu mit Abraham à l'épreuve, et lui dit: Abraham! Et il répondit: Me voici!
      22.2 Dieu dit: Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac; va-t'en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l'une des montagnes que je te dirai.


      ici , DIEU met a l'épreuve ABRAHAM, et lui ordonne de sacrifier son fils ISAAC.

      mais ABRAHAM n'est-il pas supposé avant cette épreuve, avoir reçu la promesse de DIEU qui est la bénédiction de la postérité d’Isaac?

      vous faite mentir même Dieu, quand ton voit toutes les inepties de l'ancien testament pourquoi pas ça aussi.

      Nombres 23: 19Dieu n'est point un homme pour mentir, Ni fils d'un homme pour se repentir. Ce qu'il a dit, ne le fera-t-il pas? Ce qu'il a déclaré, ne l'exécutera-t il pas?

      J e vous invite a lire 2roi.19 et Ésaïe.37 et vous aurez la preuve de la manipulations de vos écritures.

      Moise lui même savait que vous alliez dévier (deuteronome31.24.30), Jérémie le confirme(Jérémie 8.8), Pierre l'affirme(2 Pierre 3.16), et Paul le signe (Corinthien 2.17).

      Il n'y a plus facile que de vous déstabilisez, commencer deja par trouver la tombe de Moise (pbsl) et vous pourrez brandir votre bible comme étendard, pour l'instant chut!!!!!

      Supprimer
    2. En analysant le faite qu'ils disent fils unique a une connotation de fausseté , réfléchissons à qui était destiné la Torah à cette époque? aux Hébreux, attendaient-ils quelque chose d’Ismaël je ne pense pas, donc prend ton fils Isaac aurait amplement suffit, ou savaient ils déjà la polémique qu elle allait engendrer dans le futur alors que l'islam n’était pas encore né.

      Supprimer
    3. A "à la recherche de la vérité" ou à celle de la manipulation ?Vous êtes tellement dans la turbulence de votre cervelle trépanée par l'islam, que vous ne comprenez pas que selon la Bible, c'est justement cela l'épreuve faite à Abraham : avoir reçu la promesse de Yahweh concernant Isaac, et voir cette promesse abolie par le demande de le sacrifier. Abraham aurait du donc se rebiffer et répondre à Yahweh qu'il n'est pas un homme pour reprendre sa promesse. Mais au contraire il a obéi et a ainsi prouvé sa foi immense, en se disant que les "voies de Yahweh sont impénétrables".C'est là le message de la Bible, qui est un livre de théologie et non d'Histoire.
      Je répond par la même occasion à votre second commentaire aussi idiot que le premier : Il n'y a aucun lien entre Ismaël et l'islam. Ce lien factice est né très tardivement dans la tête des rabbins dans un but de prosélytisme et de convertir les habitants polythéistes du Hedjaz au monothéisme, en leur octroyant une ascendance monothéiste. Et c'est pourquoi le rabbin hérétique rédacteur du Coran a encensé Ismaël, mais sans pour autant détrôner la lignée d'Isaac, "fils de la promesse".

      Supprimer
    4. Vous êtes comme le chien qui essaye de mordre la queue, vous ne répondez pas a ma question Dieu est il menteur, vous parler de fils de la promesse si Dieu ne tient pas ces promesses, pourquoi tiendrais t'il celle d'Isaac, vous vous inventez des histoires à dormir debout, je ne vais pas vous citez toutes les immoralités que Dieu a du supporter des israélites et vous pensez encore que votre élection est toujours d'actualité, Abraham na pas a se rebiffer car Dieu ne l aurait jamais tenté de cette façons, vous vous posez cette question Abraham aurait il du se rebiffer, posez vous la question contraire pourquoi Dieu aurait il menti a ce sujet, inconcevable dans le plan de Dieu, comme a vos habitudes aucune réponse logique,
      "J’annonce dès le commencement ce qui doit arriver, Et longtemps d’avance ce qui n’est pas encore accompli; Je dis: Mes arrêts subsisteront, Et j’exécuterai toute ma volonté." Esaïe 46:10


      je vais vous donnez la suite nous lisons dans le même chapitre 22:

      22.15 L'ange de l'Éternel appela une seconde fois Abraham des cieux,
      22.16 et dit: Je le jure par moi-même, parole de l'Éternel! parce que tu as fais cela, et que tu n'as pas refusé ton fils, ton unique,
      22.17 je te bénirai et je multiplierai ta postérité, comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est sur le bord de la mer; et ta postérité possédera la porte de ses ennemis.
      22.18 Toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité, parce que tu as obéi à ma voix.

      le problème est que ces versets montrent la première foi ou ABRAHAM a reçu la bénédiction de DIEU.

      c'est parce que ABRAHAM a obéit a l'épreuve de DIEU que DIEU lui donna la bénédiction , et pourtant le chapitre 17 montre qu'ABRAHAM est déjà au courant?


      il y'a un décalage, le chapitre 22 devra être avant le chapitre 17,

      que pensez vous? et j'aimerais avoir une explication.

      donné moi des réponses concrètes, pas de probablement ou des peut-être.

      et j'ai encore pire après.

      Question pourquoi Dieu laissa Sarah donné Agar a Abraham pour qu’il est un fils Ismael, alors que Dieu savait Qu'Abraham aurait un fils de Sarah, Isaac qui de sa postérité sortirais cette soit disant promesse.
      Psaume 139 "Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m’étaient destinés, Avant qu’aucun d’eux existât."

      Pourquoi la Torah ne parle jamais de la troisième femme d’Abraham et de ces 6 enfants.
      Genèse 25
      1 Abraham prit encore une femme, nommée Ketura.
      2 Elle lui enfanta Zimran, Jokschan, Medan, Madian, Jischbak et Schuach.
      Pourquoi cela se passe qu'entre Ismael et Isaac?

      Le plan de Dieu était déjà écrit, il savait que cette fameuse promesse n'existerais plus chez vous, et qu'elle sera donné a ceux qui sauront en cultivé les fruits
      la première femme a avoir eu une promesse est Agar, le premier enfant a être circoncis est Ismael, le premier descendant d'Abraham a avoir le non de Dieu dans son nom avant même que Jacob(le sur-planteur selon vos livres) soit racheter (Ésaïe43) en Israël est Ismael.

      je connais votre histoire de rabbin,je pourrais vous démontrez par a + b par vos plus grand rabbin qu’Ismaël est le père des arabes et des musulmans, même juste avec la Genèse et les endroits situé sur la carte je démonterais votre théorie, au lieu d’aller faire du copié collé faite vos propres recherches monsieur soit disant l'Athée, vous êtes vraiment illogique des rabbins qui ecrivent un livre pour ce faire taper dessus, lol vous êtes un marrant vous,arreter de lire Azzi ou du Gallez

      Supprimer
    5. Tiens si vous voulez vous instruire au lieu de dire des conneries et essayer d’être honnête au moins une fois dans votre vie , refflechissez ca vous changera. voici un lien d'un debat concernant ismael et sa descendance
      https://www.youtube.com/watch?v=Y3-D5lKNLP8

      Supprimer
    6. A "à la recherche de la vérité" ou à celle de la manipulation
      Si vous n'étiez pas si borné et si aliéné par un lavage de cervelle musulman, vous auriez su que Dieu n'existe pas, et qu'il est une création des humains, avec tous les défauts des humains : versatile, tyranique, menteur, capricieux, selon les différents rédacteurs des pseudo "textes sacrés", d'où les contradictions entre les livres bibliques, écrits par différents auteurs, et à des époques différentes. Lisez toutes mes réponses à "Anonyme", un autre musulman aussi aliéné et borné que vous, et vous trouverez toutes les réponses à vos commentaires infantiles. Car je n'ai pas l'intention de me répéter. Concernant Ismaël, voici un article que vous devrez lire et qui prouve que le personnage d'Ismaël est une récupération et un accaparement coranique. Et la preuve est que le Coran ne sait même pas orthographier son nom de manière correcte. http://davidbelhassen.blogspot.co.il/2017/11/israel-contre-ismael-ou-qui-fait-croire.html

      Supprimer
    7. L'Islam ayant été créé bien après le Judaïsme, les écrit originaux sont donc ceux des juifs et ne seront jamais ceux des chrétiens et ou des musulmans. C'est aussi simple que cela, l'enfant n'accouche pas de sa mère, c'est sa mère qui l'accouche.

      Supprimer
  2. A André. Merci pour votre compliment. Concernant les musulmans, ils refusent de lire mon article, et de tenter de le contredire. Tout ce qu'ils savent faire, c'est d'insulter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut à tous, je ne souhaite pas convaincre par ma "démarche maladroite", et je ne trouve rien d'insultant dans votre propos qui semble de plus s'appuyer sur des textes bien référencés dans un soucis de "vérité". Cependant, votre démonstration n'a pas d'intérêt pour le profane que je suis puisqu'elle me paraît quelque peu "orientée". J'aimerais tant que ce débat puisse se faire de façon apaisée et sans parti pris. Ainsi chacun pourra se faire sa propre opinion sur le sujet et être libre d'en tirer les "enseignements qui s'imposeraient" alors..(ou pas). Nota Bene: je suis de confession musulmanes, mais ça ne m'empêche pas d'être à l'écoute. Merci.

      Supprimer
    2. A Anonyme. Je vous remercie pour votre message. Je ne pense pas que ma démonstration soit orientée.
      Les premiers exégètes musulmans eux-mêmes savaient pertinemment qu'il s'agissait de Yçhaq et non de Yshmaël. Malheureusement, par la suite, la politique s'en est mêlée, et c'est pourquoi le débat sur le sujet a pris (jusqu'aujourd'hui) des allures de pugilat.
      Sans ce backround de conflit politique, je suis persuadé que tout musulman intègre qui lit le Coran sans arrière-pensée et sans parti-pris, arrivera lui-aussi aux mêmes conclusions que moi.
      Et d'ailleurs, je ne vois pas en quoi cela est une atteinte au Coran et à l'islam que de dire que c'est Yçhaq et non Yshmaël qui a été ligoté par Abraham avant l'intervention de l'ange divin.

      Supprimer
  3. Certes il s'agit bien d'Ismaël et non d'Isaac. Je prendrai le temps de vous répondre ultérieurement et de vous apporter quelques preuves, notamment la preuve du bélier.
    La bible a subi de multiples altérations tout au long de son histoire, certaines volontaires et d'autres involontaires.
    Et je mets au défis quiconque de prouver que la bible n'a subi aucune altérations humaines. Vous savez que vous ne pouvez le prouver.
    Certes le sacrifice concernait bien Ismaël, le "ciel" d'où sont issus les innombrables étoiles; et le sacrifice du "bélier" est la commémoration de "l'obeissance à la voix de Dieu" par Abraham.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c est idiot ce que tu dit , Il t apporte le Ayat de Coran qui atteste que c etait Issac et non Ismail , mais toi par l idiotie insite...

      Supprimer
  4. A Anonyme. La Bible n'a pas "subi d'altérations humaines", elle est "entièrement humaine". Tout comme le Coran. A la différence que la Bible est le texte original "relatant" le sacrifice légendaire et théologique d'Isaac, et le Coran emprunte vulgairement à la Bible ce récit légendaire et théologique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vous dites "texte original", êtes vous en mesure d'en apporter la preuve? Dans mon précédents commentaire, je mettait au défi quiconque de le faire. Et certes, vous ne relevez pas ce défi, vous ne faites que des affirmations gratuites de votre foi. J'entend votre affirmation et votre croyance, mais avez vous en votre possession un corpus entier de la Torah datant d'une période proche de la Révélation et de la composition du livre. Et je ne vous demande pas des bribes. Ou bien avez vous une copie de copie de copie de copie de copie de copie de copie de copie...... ainsi de suite. quelles garanties avez vous de préservation du livre? ou bien n'est ce qu'un acte de foi sans fondement. D'autant que vous connaissez l'histoire mouvementée du peuple juif, et les multiples destruction du Temple et la perte du livre intervenue plusieurs fois au cours de son histoire et qu'il a fallu reconstituer (sur quelles bases fiables?). Il n'existait à l'époque qu'un seul ou quelques manuscrits très volumineux aujourd'hui disparus. Le Coran ne dépend pas de la bible. Il est une Révélation de Dieu qui en rappelle les récits véridiques et en corrige les erreurs accumulées. Je répond donc dans le prochain commentaire a votre publication sur l'enfant du sacrifice d'Abraham

      Supprimer
    2. C'est effectivement des humains qui ont écrit la Bible et le Coran. C'est très juste de dire que la Bible est le texte qui a relaté ces histoires à l'origine et que le Coran n'a fait que les reprendre

      Supprimer
    3. Toutes les révélations du ciel découlent d'une même source céleste
      Le Coran est venu pour tout récapituler et surtout rétablir la vérité, je vous défie de me prouver que Jésus(pbsl) est venu apporter la parole aux paies, pas de Jean 3.16 et allez faire de toutes les nations des disciples , moi avec deux versets je vous prouve le contraire avec votre propre bible.

      Supprimer
    4. A "à la recherche de la vérité" ou à celle de la manipulation ? Ni la Bible judaïque, ni les Evangiles et le "Nouveau Testament", et encore moins le Coran, ne sont des "souces célestes", mais des compilations de propagande théologique. Et la pire des compilations est bien le Coran, qui ne sait même pas faire la différence entre Miryam soeur de Moïse et Miryam mère de Yeshou'a (Jésus), alors que plus de 1000 ans séparent les deux figures !

      Supprimer
    5. et voici encore du copié collé , a partir de la je connais votre niveau, mais je vais vous repondre, en general c'est quand le chien est acculer contre le mur qui sort ces crocs, rigolus.

      Réponse:

      On demandera à ces personnes de faire deux chose d'abord de reflechir , car il n'est pas normal que marie soit la soeur de mois alors que beaucoup de siécles étaient entre eux!

      Ensuite On leur demandera de lire un peu de hadiths du prophéte , le prophéte lui meme a répondu a leur allegation que leurs ancétres ont posées au prophéte:

      Al-Mughîra ibn Shu'ba raconte : "Le Prophète (sur lui la paix) m'envoya à Nadjran [Yémen]. Là-bas on me dit : "Vous récitez ce passage : "O Sœur de Aaron" [Coran 19/28] ; pourtant, entre l'époque de Moïse et celle de JESUS il y a eu le temps que chacun connaît !" Je n'ai pas su quoi leur répondre. Lorsque je rentrai (à Médine), je questionnai le Prophète à ce sujet. Il me dit : "Tu les aurais informés qu'ils se donnaient comme noms ceux des prophètes et des pieux ayant vécu avant eux."" (rapporté par Muslim, n° 2135, At-Tirmidhî, n° 3155, Ahmad, n° 17491).

      Hadith authentique Rapporté par muslim N= 5326

      Voila le hadith explique bien que soeur de harun ne veux pas dire soeur de pere et de mere mais c'est juste l'habitude qu'avaient les juifs de se donner les noms des prophétes et des hommes pieux !

      C'est simplement comme si tu donnes à ton fils le prénom de ton grand père.Si tu l'appelle Henry, personne ne croirait que c'est lui Henry IV.
      A défaut, il faut consulter en urgence un psychiatre.
      Pourtant, il suffisait de lire le verset 27-28 sourates Maryam, pour comprendre que ce sont les Juifs qui s’exclament ainsi.

      Laissez tombé vous m'avez prouver votre incompétence, Dieu est grand.

      Que Dieu vous guide

      Supprimer
    6. Je vous invite a lire une étude faite par des scientifiques concernant "l’Ève mitochondriale" et un livre qui s'appelle "les premier pas de l'A.D.N" et faite vous vos propres conclusion au lieu d'aller pécher des informations dans sites nauséabondes

      Supprimer
    7. A "à la recherche de la vérité" ou à celle de la manipulation ?
      Votre "Dieu" n'est pas grand, il est au contraire un nain mesquin, acariâtre, et sanguinaire, comme ceux qui l'ont créé. Il ne peut non plus guider qui que ce soit, car un aveugle ne peut guider des aveugles.
      Quant à votre élucubration concernant la confusion du Coran entre les deux Miryam, elle est aussi ridicule que vos hadiths. Au grand jamais, un Israélite n'a appelé une personne "soeur de", en lui donnant le nom d'un frère qui n'est pas le sien. Miryam la mère de Jésus n'a jamais pu être appelée "soeur d'Aharon" par un Israélite, à moins qu'il s'est saoulé avant cela. Et ce d'autant plus qu'un Israélite judaïque à l'époque de la rédaction du Coran, exécrait la figure de Jésus, et lui octroyait le sobriquet de Esaü (d'où le nom erroné donné à Jésus dans le Coran, "'Issa" au lieu de "Yeshou'a"). Un peu d'esprit critique, au lieu de vos enfantillages d'apologétique-bidon, ne vous ferait pas de mal !

      Supprimer
  5. A Anonyme. De quelle foi et croyance, parlez-vous ? Je suis athée, s'il faut vous le rappeler. Par contre, c'est vous qui faites usage de termes théologiques, comme "révélation de Dieu".
    Je dois aussi vous rappeler que la Bible a été traduite en grec, en latin, et que ces traductions mentionnent toutes Isaac et non Ishmaël. De même, le Nouveau Testament parle aussi de Isaac. Et les Manuscrits de la Mer Morte -soit 700 ans avant le Coran- idem !
    Et vous voudriez que l'on dise "amen" à votre élucubration culottée que "Le Coran ne dépend pas de la Bible. Il est une Révélation de Dieu qui en rappelle les récits véridiques et en corrige les erreurs accumulées".

    Je sais bien que les musulmans sont restés au stade des "contes des mille et une nuits", et que faire un effort de cohérence et de ratio, est trop leur demander. Mais lorsque vous débattez avec un non-musulman, vous devriez vous y astreindre. C'est la moindre des choses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si vous, vous êtes Athée moi je suis E.T, assumez ce que vous êtes, un athée ne cherche pas de soit disant vérité dans des livres auquel il ne croit pas.
      je vous défie de répondre a la question qui est au dessus.

      Supprimer
    2. A "à la recherche de la vérité" ou à celle de la manipulation ? Un athée cherche les contradictions internes des pseudo "livres révélés". Et le Coran en regorge tout particulièrement. Vous comprenez à présent ou dois-je vous faire un dessin pour votre petite cervelle d'aliéné ?

      Supprimer
    3. je peux vous en donnez concernant la torah ils y en a en pagailles, même dans le nouveau si sa vous intéresse, aller celle qui me passe par la tête dans la Genèse puisque nous y sommes, Dieu a besoin de descendre sur terre pour voir si les bruits qui lui sont arrivé aux oreilles sont vrai concernant Sodome, et pourtant on ne peut rien caché a Dieu.

      GENESE 19
      20Et l’éternel dit: Le cri contre Sodome et Gomorrhe s'est accru, et leur péché est énorme. 21C'est pourquoi je vais descendre, et je verrai s'ils ont agi entièrement selon le bruit venu jusqu'à moi; et si cela n'est pas, je le saurai.

      VOUS ME FAITE MARREZ ALLEZ BONNE CONTINUATION DANS VOS MENSONGES ET LISEZ LES DEUX LIVRE QUE JE VOUS AIS DONNER

      Supprimer
  6. Il est vrai que l'argumentaire est "irréfutable" quand on s'exprime seul. En tant que Musulman, je me permets donc de vous répondre.

    "100. Seigneur, fais-moi don d’une [progéniture] d’entre les vertueux».
    101. Nous lui fîmes la bonne annonce d’un garçon longanime (Ismaël).
    102. Puis quand celui-ci fut en âge de l’accompagner, [Abraham] dit: «Ô mon fils, je me vois en songe en train de t’immoler. Vois donc ce que tu en penses». Il (Ismaël) dit: «Ô mon cher père, fais ce qui t’es commandé: tu me trouveras, s’il plaît à Dieu, du nombre des endurants».
    103. Puis quand tous deux se furent soumis (à l’ordre d’Allah) et qu’il l’eut jeté sur le front,
    104. voilà que Nous l’appelâmes «Abraham!
    105. Tu as confirmé la vision. C’est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants».
    106. C’était là certes, l’épreuve manifeste.
    107. Et Nous le rançonnâmes d’une immolation généreuse(9).
    108. Et Nous perpétuâmes son renom dans la postérité:
    109. «Paix sur Abraham».
    110. Ainsi récompensons-Nous les bienfaisants;
    111. car il était de Nos serviteurs croyants.
    112. Nous lui fîmes la bonne annonce d’Isaac comme prophète d’entre les gens vertueux.
    113. Et Nous le (Ismaël) bénîmes ainsi qu' Isaac. Parmi leurs descendances il y a [l’homme] de bien et celui qui est manifestement injuste envers lui-même."
    (Coran, chapitre 37)

    RépondreSupprimer
  7. Le Coran parle bien dans ce récit d'Ismaël et votre analyse de ce passage du Coran est complètement erronée.

    Certes Ismaël n'est pas nommé, mais c'est bien de lui qu'il s'agit. Dieu fait 2 annonces distinctes dans ce récit:

    -l'une d'un garçon longanime

    -L'autre d'Isaac, un prophète d'entre les vertueux.

    Je vous cite ici le commentaire de quelques savants musulmans anciens:
    Voyez, disent al-Qurazî et Ibn Kathîr, à considérer l'intégralité de ce passage, on s'aperçoit rapidement que, après le "fils longanime" d'abord cité (verset 101), Isaac est ensuite expressément nommé (verset 112). On en déduit que le "fils longanime" est autre qu'Isaac. Il s'agit donc d'Ismaël (Tafsîr Ibn Kathîr).
    De plus, le passage se clôt sur ce verset : "Nous (les) bénîmes, lui et Isaac" (verset 113) : deux personnages sont ici mentionnés : l'un est désigné par le pronom personnel masculin singulier "lui" ; le second est expressément nommé : "Isaac". Le premier personnage est donc autre que Isaac. De qui s'agit-il ? Selon un des commentaires il s'agit de celui-là même qui, dans ce passage, avait été cité en premier et sans être expressément nommé : il s'agit de l'autre fils de Abraham, autrement dit de Ismaël (Tafsîr ul-Qurtubî 15/112, Qassas ul-qur'ân 1/239). La même chose peut être dite à propos de la suite de la phrase de ce verset 113 : "Et dans la descendance des deux il y a l'homme de bien et celui qui est manifestement injuste envers lui-même" signifie que dans la descendance de Ismaël comme dans celle de Isaac il y a homme de bien et homme injuste.

    RépondreSupprimer
  8. Après l'épreuve du sacrifice, Dieu promets à Abraham une descendance nombreuse et comme signe et récompense, Il accorde à Abraham la naissance miraculeuse d'Isaac à travers Sara qui était âgée et stérile, répondant alors a l'invocation initiale d'Abraham de lui accorder un enfant qualifié d'entre les vertueux.
    Alors qu'il vivait avec sa femme Sara, Abraham esperait concevoir un enfant avec elle. Il a invoqué Dieu de leur accorder un enfant. Le temps passant, et se rendant à l'évidence qu'elle était stérile, il finit par concevoir un enfant à travers une autre femme. Ainsi naquit Ismaël. c'est à ce moment qu'eu lieu l'épreuve de la foi d'Abraham. Dieu lui demanda de sacrifier "son fils, son unique". Une épreuve terrible (bien plus grande que si cela eu été Isaac). Car Abraham chérissait tellement ce fils unique, à qui il donna un amour sans partage, et dont il escomptait la perpétuation d'une descendance. Le sacrifice de cet enfant signifiait la perte d'un enfant tant désiré et tant aimé, et la fin de tout espoir d'une descendance car Abraham lui-même était tres âgé, sa fertilité n'était plus celle d'un jeune homme, et ce n'est que difficilement qu'Il conçut un enfant avec Agar.Certes l'épreuve était terrible.S'étant soumis à Dieu, Dieu lui promit alors une tres nombreuses descendance, et comme signe lui accorda une naissance miraculeuse, répondant à la prière qu'il fit autrefois d'un enfant avec son épouse Sara.

    Comprenez qu'il était essentiel que l'enfant fut unique.cela est répété par 3 fois dans le récit du sacrifice en Genèse 22, c'est dire l'importance du fait que cet enfant soit unique. cet enfant comblait une longue espérance d'Abraham, et il voua un amour plein et entier à cet enfant unique. Le texte de la Genèse dit "que tu aimes tant". Par ailleurs, en tant qu'enfant unique difficilement conçu dans sa vieillesse, sa perte signifiait tout espoir d'une postérité future. Certes un sacrifice total pour Abraham. Tandis que si ce fut Isaac, certes il perdait un enfant qu'il aime aussi, mais sa postérité future était assurée au travers d'Ismaël.
    Ainsi désigné Isaac comme l'enfant du sacrifice fait perdre tout son sens à l'épreuve d'Abraham.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. RIEN à dire tu as tout dit, je suis musulman et en plus je m'appel David...
      barakallahou fik

      Supprimer
  9. Bien plus encore, nous lisons en Genèse 17, avant l'épisode du sacrifice en chapitre 22:

    "Dieu dit à Abraham: "Saraï, ton épouse, tu ne l'appelleras plus Saraï, mais bien Sara.
    Je la bénirai, en te donnant, par elle aussi, un fils; je la bénirai, en ce qu'elle produira des nations et que des chefs de peuples naîtront d'elle."(Genèse 17:15 à 16)

    "Le Seigneur répondit: "Certes, Sara, ton épouse, te donnera un fils, et tu le nommeras Isaac. Je maintiendrai mon pacte avec lui, comme pacte perpétuel à l'égard de sa descendance." (Genèse 17:19)

    Voyez, Dieu fait la Promesse à Abraham, avant même la naissance d'Isaac, qu'Il va lui accorder un fils par son épouse Sara, âgée et stérile. Et que de cet enfant, sortiront des nations et des chefs, avec qui Dieu établira un pacte perpétuel.

    Je vous pose alors une question:

    Puisqu'Abraham sait que Dieu va lui donner un enfant (il voit la Puissance divine à travers cette naissance miraculeuse), et que cet enfant grandira et produira des nations et des chefs, et Dieu établira une alliance avec eux.
    Quel sens donner alors à l'épreuve du sacrifice.
    Dieu loue Abraham pour n'avoir pas hésité de lui sacrifier le fils qu'il aimait tant, mais Abraham savait qu'il ne mourrait pas. où est le sens du sacrifice.

    J'affirme, pour ma part, que l'épisode du sacrifice (chapitre 22) à été déplacé.
    En vérité, le sacrifice eut lieu avant la Promesse divine faite concernant la naissance prochaine d'Isaac et d'une nombreuse postérité à Isaac.

    RépondreSupprimer
  10. Maintenant interrogeons nous:
    Qui réalises les Promesses divines faites à Abraham après l'épisode du sacrifice?
    Je vous rappelles ces Promesses:

    "15 L'envoyé de l'Éternel appela une seconde fois Abraham du haut du ciel,
    16 et dit: "Je jure par moi-même, a dit l'Éternel, que parce que tu as agi ainsi, parce que tu n'as point épargné ton enfant, ton fils unique,
    17 je te comblerai de mes faveurs; je multiplierai ta race comme les étoiles du ciel et comme le sable du rivage de la mer et ta postérité conquerra les portes de ses ennemis.
    18 Et toutes les nations de la terre s'estimeront heureuses par ta postérité, en récompense de ce que tu as obéi à ma voix." (Genèse 22)

    Qui réalise ces Promesses? Isaac? Ismaël?
    Il suffit de regarder l'histoire pour discerner qui réalise ces Promesses divines faites à Abraham.

    "je multiplierai ta race comme les étoiles du ciel et comme le sable du rivage de la mer"
    Si on regarde le nombre des juifs dans l'histoire, ainsi que de nos jours (je ne tiens pas compte du fait que de nos jours, la majorité des juifs ne sont pas les descendants des sémites anciens, mais probablement issus du peuple khazars de type caucasien, je vous laisse faire votre propre étude à ce sujet), peut on leur attribuer ces paroles de la Genèse?
    Les juifs n'ont jamais été très nombreux dans leur histoire, et aujourd'hui ils représentent moins de 15 millions de juifs dans le monde, ce qui représente 0,2% rapporté à la population mondiale. (autant qu'un yaourt maigre de régime à 0,2%. Si vous faites un régime, direz vous que c'est beaucoup!!!).
    Par comparaison, les arabes sont plus de 370 millions dans le monde.
    Qui sont aussi nombreux que les étoiles du ciel selon ces données?
    Lorque Dieu voulu montrer à Abraham comment sera sa postérité, il lui demanda de regarder le ciel (CH-M-Y-M). Si vous êtes attentif, vous observerez que ce mot est composé de 3 lettres, ces lettres étant contenues dans le nom d'Ismaël (Y-CH-M-'-A-L), plus précisément les 3 premières lettres de son nom.
    D'Ismaël, on compose le mot "ciel" d'où procède la multitudes des étoiles représentant la postérité d'Abraham.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis ni juive ni arabe et vos arguments me font rire. C’est maigrichon comme preuves

      Supprimer
  11. Voyons la seconde Promesse de Dieu:
    "ta postérité conquerra les portes de ses ennemis".
    Les juifs ont souvant et longtemps été sous la domination d'autres peuples.
    Pendant près de 5 siècles, ils furent esclaves en Egypte. Ils furent conquis par les Babyloniens, les Perses, les grecs, les Romains, les Arabo-musulmans....et certaiment que j'en oublie. Il n'y a pas si longtemps, il y eu encore la shoah sous l'Allemagne nazie. Quand donc le peuple juif a t'il conquis la porte de ses ennemis.
    Quand à la descendance d'Ismaël confinée longtemps dans le désert, isolée de tous et n'ayant jamais fait parlé d'eux dans l'histoire,
    contre toute attente, en une seule génération se met à la conquête du monde et impose son empreinte autant si ce n'est plus que les grands empires du passé (l'empire babylonien, perse, grec, romain, à qui ils succèdent, réalisant ainsi la prophétie de Daniel)

    Qu'en est il de la troisième Promesse?
    "Et toutes les nations de la terre s'estimeront heureuses par ta postérité."
    Le Judaïsme est resté juqu'à nos jours une religion raciale que les juifs se sont réservé en tant que peuple élu , excluant les autres peuples. Ils furent de "mauvais ouvriers" comme l'a enseigné Jésus. Ce n'est que par les chrétiens et les musulmans que la religion de Dieu fut transmise aux nations. Néanmoins le christianisme pervertie les enseignements du Judaïsme originel et fonda une religion très éloigné et différente. L'Islam vint reaffirmer le monothéisme pur originel et les lois fondamentales de la Religion originelle en la transmettant à toutes les nations de la terre.Rien n'est plus opposé que le Judaïsme et le christianisme. Rien n'est plus similaire que le Judaïsme et l'Islam, à part que le Judaïsme est resté reservé aux seuls juifs, tandis que l'Islam est pour toutes les nations.
    C'est par la Religion que les nations se bénissent. Or les Juifs l'ont gardé pour eux-mêmes. Tandis que les arabes issus d'Ismaël l'ont transmis à toutes les nations.
    Par ailleurs, alors que le Moyen-Âge chrétien était plongé dans la superstition, la chasse aux hérétiques et aux sorcières et opprimait jes juifs déicides, le monde arabo-musulman développpa les sciences et les méthodes expérimentales, sortant les peuples des ténèbres vers la lumière.Il protégea les juifs (qui le leur rendent mal aujourd'hui). Les livres furent mis à l'honneur, préservé, traduits, étudié...quand les chrétiens brûlaient les livres jugés mauvais, emprunt de superstitions, d'hérésies......Le monde moderne doit tant au monde arabo-musulmans même si certains
    voilent la vérité tandis que d'autres sont de simples ignorant des vérités historiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dieu a choisi la nation d'Israël comme peuple. Il l'a aimé plus que toutes les autres nations. Mais c'était un peuple au cou raide qui transgressait régulièrement ses lois. La nation juive de nos jours s'est bien éloignée du vrai culte agréé par Dieu mais assurément Dieu a toujours préféré les humains humbles et modeste. Il n'a pas changé, comment peut-il aimer l'orgueil et l'arrogance que vous décrivez concernant votre religion ? Que celui qui est debout prenne garde de tomber...

      Supprimer
    2. Deutéronome 31

      24Lorsque Moïse eut complètement achevé d'écrire dans un livre les paroles de cette loi, 25il donna cet ordre aux Lévites qui portaient l'arche de l'alliance de l'Eternel: 26Prenez ce livre de la loi, et mettez-le à côté de l'arche de l'alliance de l'Eternel, votre Dieu, et il sera là comme témoin contre toi. 27Car je connais ton esprit de rébellion et la roideur de ton cou. Si vous êtes rebelles contre l'Eternel pendant que je suis encore vivant au milieu de vous, combien plus le serez-vous après ma mort! 28Assemblez devant moi tous les anciens de vos tribus et vos officiers; je dirai ces paroles en leur présence, et je prendrai à témoin contre eux le ciel et la terre. 29Car je sais qu'après ma mort vous vous corromprez, et que vous vous détournerez de la voie que je vous ai prescrite; et le malheur finira par vous atteindre, quand vous ferez ce qui est mal aux yeux de l'Eternel, au point de l'irriter par l'oeuvre de vos mains.
      Ésaïe 29:13
      Le Seigneur dit: Quand ce peuple s'approche de moi, Il m'honore de la bouche et des lèvres; Mais son coeur est éloigné de moi, Et la crainte qu'il a de moi N'est qu'un précepte de tradition humaine.
      Ézéchiel 33:31
      Et ils se rendent en foule auprès de toi, et mon peuple s'assied devant toi; ils écoutent tes paroles, mais ils ne les mettent point en pratique, car leur bouche en fait un sujet de moquerie, et leur coeur se livre à la cupidité.
      Matthieu 15:6
      n'est pas tenu d'honorer son père ou sa mère. Vous annulez ainsi la parole de Dieu au profit de votre tradition.


      Marc 7
      …7C'est en vain qu'ils m'honorent, En donnant des préceptes qui sont des commandements d'hommes. 8Vous abandonnez le commandement de Dieu, et vous observez la tradition des hommes. 9Il leur dit encore: Vous anéantissez fort bien le commandement de Dieu, pour garder votre tradition.…

      Supprimer
    3. A "à la recherche de la vérité" ou à celle de la manipulation ?
      C'est bien ce que je disais : la Bible n'est pas un livre d'Histoire, mais une compilation théologique pour monothéiser les Hébreux, ainsi que l'humanité entière. Elle fait donc usage de remontrances, menaces, coercitions, imprécations, manipulations affectives et mentales, etc...
      Mais ce qui est risible dans tout ça, est que vous dites que la Bible "a été falsifiée", mais vous ne cessez de la citer !

      Supprimer
  12. Qui donc rélisent ces 3 Promesses divines? La descendance d'Isaac? La descendance d'Ismael?
    En 1 génération, les arabes inconnus de tous, se sont multipliés, ont conquis un grand empire contre toute attente face aux plus grands empires de l'époque et transmis la Religion du Dieu unique d'Abraham à de nombreuses nations de la terre.
    L'ensemble des 3 Promesses divines se réalisent en un temps précis de l'histoire, avec l'arrivée de Muhammad (bénédictions et salut de Dieu sur lui).
    Dieu n'a t'Il pas fait une Promesse solennelle à Abraham concernant Ismaël?
    Il fit cette Promesse à Agar:
    "L'envoyé du Seigneur ajouta: "Je rendrai ta race très nombreuse, tellement qu'elle ne pourra être comptée."(Genèse 16:10)
    De même à Abraham:
    "Quant à Ismaël, je t'ai exaucé: oui, je l'ai béni; je le ferai fructifier et multiplier à l'infini; il engendra douze princes, et je le ferai devenir une grande nation."(Genèse 17:20)
    Je vous le demande, quand donc Dieu a t'Il réalisé cette Promesse pour Ismael au point qu'aujourd'hui les arabes sont plus de 370 millions millions et ne cesse de se multiplier?
    La réponse est très simple:
    A la venue de Muhammad, les arabes ont été bénie. Ne l'ont ils pas été? ils ont abandonné l'idôlatrie et la barbarie, ont constitué un grand empire comme dit en Genèse, se sont multiplié et ont transmis la Religion d'Abraham sur toute la terre.
    Les arabes sont l'autre nation qui a hérité du Royaume de Dieu qui a été ôté aux juifs, comme l'enseigne Jésus.Le Temple de Jerusalem a été détruit et remplacé par celui de la Mecque, où toutes les nations de la terre se rendent en Pélerinage pour y adorer le Dieu unique en pur monothéistes:

    “ La chose qu’Isaïe le fils d’Amots a vue en vision au sujet de Juda et de Jérusalem : Et il arrivera sans faute, dans la période finale des jours, que la montagne de la maison de Jéhovah s’établira solidement au-dessus du sommet des montagnes, oui elle s’élèvera au-dessus des collines ; et vers elle devront affluer toutes les nations. ”(Isaïe 2:1, 2)

    A partir de quand et par qui Dieu a multiplié les arabes et les a bénis?
    Muhammad.
    Certes il est l'Envoyé de Dieu ne vous en déplaise.
    Libre à vous de vous exclure vous même du royaume de Dieu, de la Religion de Dieu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le petit deviendra un millier... Comme vous le citez vous-même, la montagne de la maison de Jéhovah s'établira solidement au dessus du sommet des montagnes... La nation que Dieu agréé aujourd'hui est un peuple circoncis du coeur car Dieu n'est pas partial. Nul besoin d'être juif ou arabe.

      Supprimer
  13. Dieu dit dans la Genèse
    "Ce jour-là, l’Éternel conclut avec Abram un pacte, en disant: "J’ai octroyé à ta race ce territoire, depuis le torrent d’Egypte jusqu’au grand fleuve, le fleuve d’Euphrate"(Genèse 15:18)
    Qui donc vit en Egypte, en Irak, en Jordanie........les juifs?
    Non, les arabes, telle est la postérité promise à Abraham.
    Qui donc réalise la Promesse?
    Allez continuer à ne pas voir la réalité et à imaginer une autre réalité fantasmé?

    "L'envoyé de l'Éternel appela une seconde fois Abraham du haut du ciel,
    et dit: "Je jure par moi-même, a dit l'Éternel, que parce que tu as agi ainsi, parce que tu n'as point épargné ton enfant, ton fils unique,
    je te comblerai de mes faveurs; je multiplierai ta race comme les étoiles du ciel et comme le sable du rivage de la mer et ta postérité conquerra les portes de ses ennemis.
    Et toutes les nations de la terre s'estimeront heureuses par ta postérité, EN RÉCOMPENCE DE CE QUE TU AS OBÉI A MA VOIX."(Genèse 22:15 à 18)

    Pourquoi Dieu a t'il fait ses Promesses à Abraham?:
    "EN RÉCOMPENCE DE CE QUE TU AS OBÉI A MA VOIX."
    En hébreu: אֲשֶׁר שָׁמַעְתָּ בְּקֹלִי.
    11 lettres au total dont 10 lettres differentes.
    Et dans cette courte expression, on retrouve l'ensemble des 6 lettres du nom d'Ismaël.


    le coeur du nom d'Ismaël יִשְׁמָעֵאל est le mot-racine שָׁמַעְ signifiant "ecouter, obéir, entendre, se soumettre"
    tandis que le coeur du nom d'Isaac יִצְחָק est signifiant צְחָק "rire"
    Si vous supprimer les 3 lettres du mot-racine שָׁמַעְ "obéir" des 6 lettres du nom d'Ismaël, il reste יִאל
    Avec ce mot vous former le mot יִאל
    Savez vous ce que ce mot signifie? ce mot signifie " bélier", le bélier du sacrifice.
    "Abraham, levant les yeux, remarqua qu'un bélier, derrière lui, s'était embarrassé les cornes dans un buisson. Abraham alla prendre ce bélier et l'offrit en holocauste à la place de son fils." (Genèse 22:13)
    Pensez vous que cela soit une coïncidence?
    Rappelez vous que c'est Dieu Lui-même qui a nommé les 2 enfants.

    Israël a toujours considéré qu'il était le peuple élu.
    Jésus a dit que le Royaume leur serait enlevé et donné à une autre nation.
    Il s'agit de la nation d'Ismaël et de Muhammad (Bénédictions et Salut de Dieu sur eux!)

    RépondreSupprimer
  14. A Anonyme. Vous n'avez décidément pas le moindre esprit de concision. Non seulement vous êtes ridicule et pathétique avec votre logorrhée de commentaires (pas moins de 8 en une seule fois !), mais également un faussaire de la pire espèce. A chacun de vos huit commentaires, je répondrais donc pas une seule phrase concise.
    1. Vous avez ajouté au texte coranique "Ismaël" entre parenthèses. Or ce nom entre parenthèses n'existe pas dans le texte lui-même (et d'ailleurs, vous ne le reconnaissez que dans votre second commentaire). Cela suffit à réduire toute votre logorrhée à néant, et à prouver que vous êtes un faussaire !
    2. Le Coran n'évoque ici qu'une seule et même personne : Isaac. Et lorsque le Coran dit "lui et Isaac", le "lui" c'est son père Abraham, et non pas Ismaël qui n'est jamais mentionné dans ces versets. Me citer des éxégètes musulmans, n'a aucune valeur. C'est comme demander au chat de garder son petit lait.
    3.Lorsque Yahweh (Dieu) demanda à Abraham de sacrifier son "fils unique", Ismaël et Isaac étaient déjà nés. En parlant de "fils unique", il s'agit évidemment du fils unique d'Abraham et de Sarah qui était stérile et a "miraculeusement" enfanté et ne pourra plus jamais enfanter. Le sacrifice de Isaac est donc une épreuve bien plus grande que celui de Ismaël.
    puisque Hagar elle, n'était pas stérile et pouvait encore enfanter.
    4. La promesse faite à Isaac a bien été réalisée, puisque Isaac a donné naissance à Jacob, et celui-ci a donné naissance aux 12 tribus d'Israël. Par contre, la descendance de Ismaël a disparu. Faire un lien entre Ismaël et les "arabes" est factice, et même le Coran ne le fait pas. Les "arabes" ne sont pas les descendants de Ismaël. Et d'ailleurs le Coran ne sait même pas écrire correctement le nom d'Ismaël. Quant à votre affirmation propagandiste que les "juifs" sont des descendants des khazars, elle contredit le Coran puisqu'à cette époque les khazars n'existaient pas encore !
    5. Selon la Bible, les Fils d'Israël furent punis pour ne pas avoir obéi à Yahweh, mais à la fin des temps, la promesse se réalisera entièrement lorsqu'ils "reviendront à Yahweh", seront déclarés "un peuple de prêtres", et toutes les nations du monde viendront se prosterner devant eux. Ce qui n'est sûrement pas le cas de la descendance d'Ismaël qui s'est assimilée aux autres peuples et a disparu.
    6. Muhammad n'est ni l'envoyé de Yahweh et ni même celui de Allah, qui est une divinité des mecquois païens, mais un chef de bande sanguinaire, au même titre que Hitler.
    7.Vous vous trompez quand à votre élucubration sur les lettres d'Ismaël. En hébreu, Ismaël s'écrit Yshma'El, donc la première lettre est un Y (Ya) et non un alif. Manque de bol !
    8. El ne signifie pas "bélier", mais Dieu. Allez donc faire vos petites élucubrations linguistiques avec des ignares de la langue hébraïque de votre acabit.
    Conclusion : tout ce que vous avez affirmé si impérativement dans votre logorrhée est faux, falsifié, erroné, tendancieux, idiot, nul, et sans aucune valeur.

    RépondreSupprimer
  15. Mes propos étaient respectueux. Votre ton est haineux et insultant. Soit, ceux qui nous lisent jugeront, et Dieu plus tard (mais cela vous le saurez le Jour venu).
    Je vais répondre a quelques' unes de vos réponses, il est inutile que je reprenne l'ensemble de mes commentaires précédents, les lecteurs pourront les lire ou relire.
    El אל signifie Dieu certes. Mais vous avez mal vu et lu.
    J'ai écrit יִאל.Voyez vous le tout petit trait en 1ère position (l'hébreu se lit de droite à gauche)? c'est la marque du yod (Y) en hébreu, si vous êtes hébraïsant. J'ai écrit qu'avec ces 3 lettres on écrit le mot "bélier". Effectivement, en hébreu cela donne איִל soyez bien attentif à la petite marque du Yod. On a donc 3 lettres: Aleph Yod Lamed (AYL) qui signifie "bélier". Le mot se trouve précisément dans le texte de Genèse 22:13.
    Suis donc ignare de l'hébreu ancien comme vous dites? Vous semblez être un spécialiste.

    Je ne me suis pas trompé quand à Yshm'al. On a Yod Shin Mem 'ayin Aleph Lamed. où avez vous vu que la première lettre serait un alif (qui est de l'arabe de surcroit)?

    Allah est le nom donné à Dieu par les musulmans, ainsi que les juifs et les chrétiens de langue arabe. Il est se compose de "al" et "lah", signifiant "le dieu". Direz vous que "God" et "Gott" sont différents de "Dieu". Ce sont des expressions de langague liés à des peuples de langue différente pour désigner une même Réalité. Et croyez moi, moi comme tous les musulmans du monde ne connaissons pas votre divinité païenne, et nous prosternons uniquement devant le Créateur, que tout un chacun appellent communément "Dieu". Nous n'avons pas de statues que nous adorons cher monsieur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lis et je juge. David Belhassen a donné des explications claires et pleines de logique, quand à vous, vous vous étendez interminablement sur des arguments qui ne tiennent pas debout. Dans mon analyse, je dirai que vous aimez vous entendre parler. Mais vous vous noyez dans beaucoup de médiocrité.

      Supprimer
    2. allez voir mon premier commentaire et essayer d'y répondre, je pourrais vous passez tout ça en détail que c'est impossible que ce soit Isaac, voici les lieux Cades, Bered, Lahai-Rai, Negeb, Gérar, Nebayorth, Thema, Kedar et Havila

      Supprimer
    3. A "à la recherche de la vérité" ou à celle de la manipulation ?
      Tous ces endroits se trouvent dans des contrées appartenant toutes à des peuplades hébreues, soit dans le Neguev, soit dans le Sinaï, soit dans le pays d'Edom.

      Supprimer
  16. Mes propos étaient respectueux. Votre ton est haineux et insultant. Soit, ceux qui nous lisent jugeront, et Dieu plus tard (mais cela vous le saurez le Jour venu).
    Je vais répondre a quelques' unes de vos réponses, il est inutile que je reprenne l'ensemble de mes commentaires précédents, les lecteurs pourront les lire ou relire.
    El ?? signifie Dieu certes. Mais vous avez mal vu et lu.
    J'ai écrit ????.Voyez vous le tout petit trait en 1ère position (l'hébreu se lit de droite à gauche)? c'est la marque du yod (Y) en hébreu, si vous êtes hébraïsant. J'ai écrit qu'avec ces 3 lettres on écrit le mot "bélier". Effectivement, en hébreu cela donne ???? soyez bien attentif à la petite marque du Yod. On a donc 3 lettres: Aleph Yod Lamed (AYL) qui signifie "bélier". Le mot se trouve précisément dans le texte de Genèse 22:13.
    Suis donc ignare de l'hébreu ancien comme vous dites? Vous semblez être un spécialiste.

    Je ne me suis pas trompé quand à Yshm'al. On a Yod Shin Mem 'ayin Aleph Lamed. où avez vous vu que la première lettre serait un alif (qui est de l'arabe de surcroit)?

    Allah est le nom donné à Dieu par les musulmans, ainsi que les juifs et les chrétiens de langue arabe. Il est se compose de "al" et "lah", signifiant "le dieu". Direz vous que "God" et "Gott" sont différents de "Dieu". Ce sont des expressions de langague liés à des peuples de langue différente pour désigner une même Réalité. Et croyez moi, moi comme tous les musulmans du monde ne connaissons pas votre divinité païenne, et nous prosternons uniquement devant le Créateur, que tout un chacun appellent communément "Dieu". Nous n'avons pas de statues que nous adorons cher monsieur.

    RépondreSupprimer
  17. Vous avez raison de dire que les juifs furent puni pour ne pas avoir obéis à Dieu, maintes et maintes fois.
    Certes un groupe d'entre eux ont auusi tués Jean et Jésus, et d'autres Messagers de Dieu encore. La colère de Dieu fut contre eux. Le Temple fut détruit et les juifs exilés. Certains juifs reconnaisent que Dieu leur a interdit de reprendre possession de la Ville sainte (mais peuvent y vivre). Or les juifs ont encore désobéit à Dieu, et commettent beaucoup d'iniquités vis à vis des Palestiniens. Pensez vous donc qu'ils reprennent ainsi le chemin de la rédemption. Je crois quand à moi, contrairement à vous qu'un lourd châtiment attend les juifs ( une grande partie d'entre eux) à l'avenir. Très peu reviendront à Dieu. Et croyez moi, les nations n'iront pas se prosternez devant eux, seulement devant Dieu.

    Les juifs caucasiens descendent d'Isaac, tandis que les arabes vivant en Arabie descendent pas d'Ismael? Peut-être ces arabes descendent du singe? Que d'affirmations gratuites et sans fondements de votre part.

    RépondreSupprimer
  18. Qu'est ce qui est une plus grande épreuve?
    Avoir un seul et unique enfant qui meurt, quand vous êtes très vieux et ne pouvez plus espérer avoir d'enfant (eh oui, la fertilité diminue à un âge avancé si vous ne le saviez pas); Ou avoir 2 enfants, quand le premier part vivre à New-York (et que vous pourrez revoir un jour avec de nombreux petit-enfants)et le second meurt. Je vous laisse imaginer et vous mettre dans la situation pour que ce soit plus réaliste.

    Par ailleurs vous ne répondez pas à la contradiction la plus flagrante:
    Comment Dieu pourrait-il demander à Abraham d'aller sacrifier Isaac, quand avant la naissance même d'Isaac, Il lui fait la Promesse solennelle que Sara va lui enfanter un fils qui aura une descendance nombreuse, des nations et des chefs, avec qui Dieu fera alliance?
    Je vous laisse répondre.........

    RépondreSupprimer
  19. Vous ne lisez pas ce que j'écris. Bien sûr que le Coran parle de 2 annonces différentes et 2 personnages différents. L'un n'est pas nommé tandis que l'autre est nommé, à savoir Isaac.
    Si vous lisez correctement, il y a d'abord une première annonce d'un enfant que Dieu ne nomme pas ici.
    Puis le récit du sacrifice.
    Puis l'annonce de la naissance d'Isaac.
    Voila la chronologie.
    Mais vous lisez le texte d'une façon incorrecte, comme si Dieu revenait en arrière pour répéter à nouveau la même annonce.

    Sachez par ailleurs que le Coran est un Livre pleins de subtilités qu'il faut prendre avec intelligence afin de bien le comprendre. Sans cela vous devenez disciples de daech.
    Ainsi les pronoms changent souvent de désignataire dans le Coran. Cela vous pouvez l'observer en lisant le Coran.
    Ainsi les pronoms dans le récit du sacrifice dans le coran désigne parfois Abraham et parfois l'enfant du sacrifice.
    3lui" ici désigne Ismaël et non Abraham car si vous lisez l'ensemble du passage, le texte n'a pas de sens avec Abraham, mais en a avec Ismaël.

    "Et Nous le (Abraham) bénîmes ainsi qu' Isaac. Parmi leurs descendances (Abraham et Isaac) il y a [l’homme] de bien et celui qui est manifestement injuste envers lui-même."

    Leur descendance à Abraham et Isaac n'a pas de sens car il s'agit d'une même descendance alors qu'ici il s'agit du pluriel indiquant plusieurs descendances.

    C'est plus correct de lire:
    "Et Nous le (Ismaël) bénîmes ainsi qu' Isaac. Parmi leurs descendances (Ismaël et Isaac) il y a [l’homme] de bien et celui qui est manifestement injuste envers lui-même."

    RépondreSupprimer
  20. Vous me traitez de faussaire. Vous reconnaissez que le nom d'Ismael est entre parenthèse, cela à dessein. C 'est parce que cela ne fait pas partie du texte, autrement je l'aurai mis sans parenthèse. Il s'agit d'un commentaire pour indique selon ma lecture du texte qui désigne les pronoms. Il ne s'agit pas nullement d'une tromperie de ma part.
    Sachez que le texte originel de Genèse chapitre 22 ne comprenait pas le nom d'Ismael. Un scribe a ajouté le nom d'Isaac en plusieurs endroit commentaire. Plus tard, un autre copiste a intégré sur le corps du texte les noms d'Isaac pensant que cela faisait partie du texte.

    RépondreSupprimer
  21. Je vous ai répondu rapidement. J'attends seulement 2 chose de vous:

    La première:

    Comment Dieu pourrait-il demander à Abraham d'aller sacrifier Isaac, quand avant la naissance même d'Isaac, Il lui fait la Promesse solennelle que Sara va lui enfanter un fils qui aura une descendance nombreuse, des nations et des chefs, avec qui Dieu fera alliance?
    Je vous laisse répondre.........

    La seconde:

    Je ne crois pas avoir été insultant et vous avoir manqué de respect dans mes commentaires qui se veut être un échange d'opinion dans le respecte et la courtoisie. J'attends donc de vous respect et courtoisie dans vos propos. Merci




    RépondreSupprimer
  22. A Anonyme. De nouveau, vous répondez par une logorrhée de sept commentaires (dont un doublon) à un seul de mes commentaires. La dernière fois, c'était huit commentaires. C'est donc un progrès. Je vous demanderai à l'avenir de vous en tenir à un seul commentaire, fut-il long. Voici donc mes réponses séparées en 3 commentaires, suite à leur longueur :
    1. Courtoisie et respect ne signifient pas salamalecs et obséquiosité. Surtout pour déblatérer des mensonges propagandistes flagrants. Courtoisie et respect, c'est avant tout ne pas mentir, ne pas bluffer, et être respectueux de la vérité. Et quiconque fait usage de mensonge, de bluff, et de manipulation ne doit pas s'étonner ou s'offusquer d'être traité en tant que tel. Car la vérité est qu'il n'y a aucun rapport linguistique entre EL אל donc Dieu, et AYL איל donc bélier. Ce sont deux racines différentes. La consonne Y est une consonne à part entière, qui ne dépend pas de sa grosseur ou de sa petitesse. D'autant plus qu'en paléo-hébreu (les caractères originaux avec lesquelles la Torah a été rédigée), cette consonne s'écrivait différemment et n'était pas un petit trait comme dans l'hébreu carré tardif. Le Y était très visible et il n'y a donc pas lieu à une quelconque confusion entre EL et AYL.
    Je vous fais remarquer que dans le Coran, le nom de Ismaël commence par un alif et non par un ya comme en hébreu. Voilà donc la preuve que le Coran n'a pas su écrire correctement le nom d'Yshma'El. C'est aussi la preuve que Yshma'El n'est pas 'l'ancêtre des arabes" ! Car depuis quand un peuple ne sait pas écrire correctement le nom de son ancêtre ?!
    D'autre part, prendre un verset et y rechercher une allusion à un nom (tout en inversant l'ordre des mots du verset) est une élucubration linguistique infantile digne d'un rabbin talmudique. Car je peux aussi vous montrer le nom de Isaac יצחק de la même manière. Par exemple dans le verset : ויקח אברהם את עצי העולה ("et Abraham prit les bois de sacrifice"), l'on trouve les 4 consonnes hébraïques du nom de יצחק (y-ç-h-q = Isaac). Donc c'est Isaac le "sacrifié", et non Yshma'El (Ismaël). Vous voyez qu'à ce petit jeu, on peut faire dire au texte ce qu'on veut, c'est-à-dire, tout et n'importe quoi.
    Et pour ce qui est du mot "Allah",, il ne signifie pas "Dieu". Dieu se dit en arabe (emprunté de l'araméen) Ilaha et non Lâh. "Allah" est la contraction de Al Lâh, l'époux de Al-Lât chez les Mecquois de l'époque pré-islamique. Le Coran fait donc usage d'une divinité anciennement païenne !

    RépondreSupprimer
  23. 2. . La Bible vous contredit et affirme par la voix du prophète Zakharyah :
    8.7 Ainsi parle l'Éternel des armées : Voici, je délivre mon peuple du pays de l'orient et du pays du soleil couchant.
    8.8 Je les ramènerai, et ils habiteront au milieu de Jérusalem; ils seront mon peuple, et je serai leur Dieu avec vérité et droiture.
    8.9 Ainsi parle l'Éternel des armées: Fortifiez vos mains, vous qui entendez aujourd'hui ces paroles de la bouche des prophètes qui parurent au temps où fut fondée la maison de l'Éternel des armées, où le temple allait être bâti.
    8.11Maintenant je ne suis pas pour le reste de ce peuple comme j'étais dans le temps passé, dit l'Éternel des armées.
    8.12 Car les semailles prospéreront, la vigne rendra son fruit, la terre donnera ses produits, et les cieux enverront leur rosée ; je ferai jouir de toutes ces choses le reste de ce peuple.
    8.13 De même que vous avez été en malédiction parmi les nations, maison de Juda et maison d'Israël, de même je vous sauverai, et vous serez en bénédiction. Ne craignez pas, et que vos mains se fortifient !
    8.14 Car ainsi parle l'Éternel des armées : Comme j'ai eu la pensée de vous faire du mal lorsque vos pères m'irritaient, dit l'Éternel des armées, et que je ne m'en suis point repenti,
    8.15 ainsi je reviens en arrière et j'ai résolu en ces jours de faire du bien à Jérusalem et à la maison de Juda. Ne craignez pas !
    8.16 Voici ce que vous devez faire : dites la vérité chacun à son prochain; jugez dans vos portes selon la vérité et en vue de la paix;
    8.20 Ainsi parle l'Éternel des armées : Il viendra encore des peuples et des habitants d'un grand nombre de villes.
    8.21 Les habitants d'une ville iront à l'autre, en disant : Allons implorer l'Éternel et chercher l'Éternel des armées ! Nous irons aussi !
    8.22 Et beaucoup de peuples et de nombreuses nations viendront chercher l'Éternel des armées à Jérusalem et implorer l'Éternel.
    8.23 Ainsi parle l'Éternel des armées : En ces jours-là, dix hommes de toutes les langues des nations saisiront un Juif par le pan de son vêtement et diront : Nous irons avec vous, car nous avons appris que Dieu est avec vous.

    RépondreSupprimer

  24. 3. La plus grande épreuve est d'attendre si longtemps d'avoir un enfant de son épouse officielle qui est de son clan et de sa famille (et non pas de sa concubine étrangère), et lorsqu'il est fait promesse à Abraham d'avoir par un enfant qui naîtra miraculeusement de Sarah (donc Isaac et non Ishma'El) une descendance nombreuse, et qu'enfin cet enfant est né, Abraham s'entend ordonner de le "sacrifier". Après un tel manquement de Dieu à sa promesse, Abraham aurait dû devenir un mécréant et ne plus obéir à Dieu. Or Abraham a obéi ! C'est l'épreuve que Dieu attendait et Abrham a passé l'épreuve et était prêt à sacrifier Isaac. Ce qui montre la foi inconditionnelle d'Abraham. Selon la Bible, Dieu a demandé à Abraham de sacrifier Isaac, après la naissance de ce dernier, pas avant ! Il semble que vous n'avez pas lu la Bible ! Lisez-la, cela est dit en toutes lettres, puisque il est mentionné qu'Abraham avait circoncis Isaac avant l'épreuve qui lui a été faite ! Il semble que vous ayez de graves problèmes de compréhension chronologique.
    4. Le Coran n'est pas un livre "plein de subtilités", mais au contraire rempli de "bourdes", car il est un emprunt d'un enseignement oral transmis par un rabbin, et souvent mal compris par le scribe étourdi qui a rédigé et (mal) traduit les paroles de ce rabbin en hébreu. Mais par miracle, cet enseignement du rabbin-mentor concernant le sacrifice d'Isaac a été bien retenu et recopié. "Lui" parle ici d'Abraham et non d'Ishma'El, et le terme "descendances" au pluriel vient du fait que selon la Bible, Abraham eut après Ishma'El et Isaac, une autre nombreuse descendance par le biais d'une nouvelle concubine nommée Qetourah. Mais seule la descendance d'Isaac est celle de la "Promesse" et de l'Alliance".
    5. Vous accusez gratuitement et sans aucune preuve qu'un copiste biblique a ajouté le nom d'Isaac. Quel culot et quel toupet ! Je peux vous retourner – et avec plus de poids, puisque le Coran a été rédigé plus de 1500 ans après la Torah ! -, que ce sont les copistes du Coran qui ont ajouté et retranché, selon leurs propres intérêts.
    6. Face à votre "mauvaise foi" et vos manipulations des textes, aussi bien de la Bible que du Coran (comme ajouter le nom d'Ishma'El quand bien même entre parenthèses, alors qu'il n'y est jamais mentionné dans le récit du "sacrifice"), c'est cela manquer de courtoisie et de respect envers son interlocuteur. Car cela signifie que vous vouliez le gruger. Un autre interlocuteur que moi, et qui aurait des lacunes dans le Coran, aurait pu vous croire sur paroles et être persuadé que le Coran mentionne en effet Ishmaël. Or ce n'est pas le cas. C'est une grave infraction à l'intégrité et à la probité intellectuelle dont vous vous êtes rendu coupable. Et cela est impardonnable.
    7. Pour finir, je vous citerai donc les versets 83-87 de la sourate 6 du Coran qui prouvent qu'à l'origine de sa rédaction, le Coran ne considérait même pas Ishma'El comme le descendant direct d'Abraham, puisqu'il se trouve parmi les derniers mentionnés. Alors que Isaac, en tant que fils de la Promesse et de l'Alliance, est mentionné en premier comme fils d'Abraham . Les voici :
    Voilà notre argument, que nous avons donné à Abraham contre ses gens. Nous élevons en degrés qui nous souhaitons. ~ Ton Seigneur est sage, connaisseur.
    Nous lui avons donné Isaac et Jacob. Nous les avons dirigés tous les deux. Nous avons dirigé auparavant Noé. Et parmi sa descendance, David, Salomon, Job, Joseph, Moïse et Aaron. Ainsi rétribuons-nous les bienfaisants.
    De même, Zacharie, Jean, Jésus et Élie. Chacun d’eux est des vertueux.
    De même, Ismaël, Élisée, Jonas et Lot. Nous avons favorisé chacun d’eux par rapport aux mondes.
    Et une partie de leurs pères, de leurs descendants et de leurs frères. Nous les avons choisis et dirigés vers un chemin droit.

    RépondreSupprimer
  25. Je suis bien désolé pour vous. Je vous en vous un sentiment d'arrogance et de supériorité digne d'Iblis, le diable. Vos commentaires me permettent de juger de votre intelligence, et certes elle est bien faible. Et vous avez le culot de l'arrogance après cela.
    Vous avez rien compris a mon commentaire concernant le Bélier.
    Chercher au chapitre 22, verset 13 la mention hébraïque du bélier, peut être comprendrez vous. Néanmoins je doute que votre intelligence le permette.
    Par ailleurs, Israel suis aujourd'hui une voie contraire à la Volonté de l'Eternel, et il a le sand de nombreuses femmes et enfants dans les main, il vole une terre que Dieu lui a interdit.... et vous dites qu'Israel sera bénit.
    Par ailleurs ils ont tué Jésus, leur Messie. Vous vivez un doux rêve, mais vous vous réveillerez un jour dans l'effroi lorsque le Châtiment tombera. Continuiez donc à rêver.
    Vous êtes trop âgé pour assister à ces Evènements en ce monde.
    Le prochain rendez vous pour vous sera le Jour du Jugement dernier.
    Votre attitude méchante est la marque de votre esprit.
    Sachez qu’Israël cherchera à reprendre possession de toute la Terre sainte, mais les Musulmans sont destiné à la reconquérir et combattront les juifs (qui comme vous , déclenchez les premiers les hostilités). La victoire sera au Musulman et le vrai Messie Jésus(que les juifs ont cherché à tuer)sera parmi eux. Quel dépit pour les juifs qui ont rejeté leur propre Messie!!! Dieu laisse les juifs libre de montrer leur visage et leurs actes (et certes ils posent des actes criminels depuis 60 ans, mais le pire de leur actes est encore à venir). Croyez moi, il n'y aura pas de rédemption pour eux mais un Châtiment avilissant qui les attends au terme de l'histoire.
    Sur ce , je vous laisse avec votre arrogance, elle ne durera qu'un temps.

    RépondreSupprimer
  26. A Anonyme. Voilà bien le masque qui tombe ! Incapable de répondre aux preuves que je vous ai données sur le fait que le Coran parle du sacrifice d'Isaac et non d'Ismaël, vous donnez libre cours à votre purulence haineuse de jihadiste en puissance !

    RépondreSupprimer
  27. Sachez que si mes commentaires sont découpés c'est que le nombre de mot par commentaire est limité. Je ne peux donc pas vous envoyer le tout en 1 seul commentaire. Mais votre intelligence ne l'a pas compris et raille stupidement mes successions de commentaires.

    וַיִּקַּח אַבְרָהָם אֶת-עֲצֵי הָעֹלָה
    "Abraham prit le bois du sacrifice"
    18 lettres dont 13 lettres différentes, c'est beaucoup. pourquoi ne pas prendre

    toute la Bible pour y trouver les 4 lettres du nom d'Isaac?
    Par ailleurs où trouvez vous la racine du nom d'Isaac?
    La racine du nom d'Isaac est צחק Tsadé-Het-Qof
    Or dans ce texte vous n'avez pas la racine du nom d'Isaac, et les 4 lettres de son

    nom sont éparpillées dans le texte.

    אֲשֶׁר שָׁמַעְתָּ בְּקֹלִי
    "en récompense de ce que tu as obéi à ma voix."
    Vous observer que le passage est ici très court (11 lettres dont 10 lettres

    différentes.
    La racine du nom d'Ismaël שָׁמַעְ Shin-Mem-Ayin est bien présente dans le texte au milieu

    du passage.
    Et vous avez les 6 lettres du nom d'Ismaël.
    Mais il y a une subtilité que votre intelligence n'a pas compris.
    Le texte ne dit pas une phrase banale comme "Abraham prit le bois du sacrifice".
    Le texte expose un point de la plus grande importance:
    La raison pour laquelle Dieu a bénit Abraham et la postérité de l'enfant, et leur a

    accordé plusieurs Promesses solennelles:

    "L'envoyé de l'Éternel appela une seconde fois Abraham du haut du ciel,
    et dit: "Je jure par moi-même, a dit l'Éternel, que parce que tu as agi ainsi, parce

    que tu n'as point épargné ton enfant, ton fils unique,
    je te comblerai de mes faveurs; je multiplierai ta race comme les étoiles du ciel et

    comme le sable du rivage de la mer et ta postérité conquerra les portes de ses

    ennemis.
    Et toutes les nations de la terre s'estimeront heureuses par ta postérité,
    EN RÉCOMPENSE DE CE QUE TU AS OBÉIT A MA VOIX."

    RépondreSupprimer
  28. Je pense que les subtilités de la Guématrie vous échappe. Il est vrai que ce n'est

    pas donné à tous. Ne devient pas rabbin qui veut.


    Comparons les 2 noms:

    Isaac יִצְחָק
    Ismaël יִשְׁמָעֵאל

    Vous avez au début pour l'un et l'autre le Yod.

    Puis la racine de 3 lettres:
    צְחָק Tsadé-Het-Qof qui signifie "rire"
    שְׁמָעֵ Shin-Mem-Ayin qui signifie "écouter obéir, se soumettre"

    Par contre il y a une différence majeure entre les 2 noms.
    Seul le nom d'Ismaël possède le nom de Dieu "EL". Cela n'est pas sans raison ni anodin.

    Reprenons le nom d'Ismaël.
    On a vu que son nom comporte la racine hébraïque SHM' signifiant "obéir".
    Ce mot est employé dans l'épisode du sacrifice en Genèse 22:18

    Si on prend les 3 autres lettres du nom d'Ismaël (apres avoir retiré les 3 lettres du mot SHM'), vous formez le mot איִל Aleph-Yod-Lamed qui signifie "bélier", curieusement le bélier du sacrifice en Genèse 18:13.

    Tout cela n'a rien d'une coïncidence fortuite dans le choix des mots par Dieu.
    Lui-même a choisi personnellement le nom d'Ismaël pour désigner le premier enfant d'Abraham.

    Observez encore:
    יִשְׁמָעֵאל Ismaël
    איִל Bélier
    Pourquoi le bélier a pu remplacer le sacrifice d'Ismaël?
    Parce que dans l'un comme dans l'autre, il y a l'essence divine "EL".
    Anisi dans les 2 mots, on trouve le Aleph-Lamed qui est le nom de Dieu "EL".

    RépondreSupprimer
  29. Sachez bien que le nom d'Isaac a été rajouté par vos scribes faussaires.
    Ismaël est bien l'enfant du sacrifice.
    Les Promesses divines se réalisent par les arabes ne vous en déplaisent.
    Cassez le mur de vos lamentations, et vous verrez alors fièrement dressé l'objet de votre jalousie.
    Par vos péchés et les assassinats des Prophètes, Dieu vous a remplacé.
    Jésus que vous avez cherché à tuer, a prophétisé la destruction de Jérusalem et de votre gloire, et dit que le Royaume de Dieu vous sera enlevé et donné à une autre nation. Qui donc se tient en lieu et place des vestiges du Temple? la nation des arabes. C'est à elle qu'a été donné votre Royaume.

    "Jésus leur dit: N'avez-vous jamais lu dans les Ecritures: La pierre qu'ont rejetée ceux qui bâtissaient Est devenue la principale de l'angle; C'est du Seigneur que cela est venu, Et c'est un prodige à nos yeux? 43C'est pourquoi, je vous le dis, le royaume de Dieu vous sera enlevé, et sera donné à une nation qui en rendra les fruits. 44Celui qui tombera sur cette pierre s'y brisera, et celui sur qui elle tombera sera écrasé.…"(Matthieu 21:42)

    Certes vous la combattez et vous opposez à la Volonté divine, mais à la fin vous perdrez, et votre Châtiment suivra dans ce monde et dans l'Autre.

    RépondreSupprimer
  30. Paix aux gens de bien, et qui se soumettent a la Volonté divine!!!

    RépondreSupprimer
  31. A Anonyme. Ce n'est pas la longueur inimaginable de vos commentaires qui vous oblige à les séparer en plusieurs. Car si c'était le cas, vous les auriez séparés à portions plus ou moins égales. Or ce n'est pas le cas. Vous postez sans raison, un commentaire de quelques phrases seulement, au lieu de le mettre à la suite du précédent.
    En fait, votre logorrhée et votre incontinence verbale, est la marque d'une pensée dissolue, irrationnelle, confuse, incohérente, bref propagandiste musulmane tout azimut.
    A présent, parlons de votre "guématrie" typiquement rabbinique.
    Il est bizarre et risible qu'un musulman comme vous fasse usage d'un exercice exégétique des rabbins, alors que vous vous répandez en imprécations contre les "scribes faussaires de la Torah". S'ils étaient si faussaires que cela, pourquoi tout simplement n'ont-ils pas effacé totalement le nom de Ismaël et toute allusion "guématrique" à lui ?
    A propos, le terme "guématrie" vient du grec "géométrie". Ce n'est pas de l'hébreu, mais un emprunt étranger et tardif.
    D'autre part, "guématrie" est ici inadéquat, car il signifie donner des valeurs chiffrées aux mots. Ce qui est une fantaisie non moins ridicule de la part des rabbins.

    RépondreSupprimer
  32. A Anonyme.
    A présent, voyons votre prétendu "argument"
    Tout d'abord, dans le verset :
    וַיִּקַּח אַבְרָהָם אֶת-עֲצֵי הָעֹלָה
    "Et prit Abraham le bois du sacrifice",
    il y a bel et bien les 3 lettres ç-h-q de la racine du nom de Isaac.
    Donc, nouvelle bourde de votre part, due évidemment à votre ignorance de l'hébreu, en dépit de votre copié-collé pour donner le change.
    Et dans le verset :
    אֲשֶׁר שָׁמַעְתָּ בְּקֹלִי
    La traduction exacte et littérale est :
    "parce que tu as entendu ma voix", et non "en récompense de ce que tu as obéi à ma voix".
    La racine Sh-M-'A se trouve dans la Bible près de 1500 fois, une des plus prolixes dans la Bible ! Et la racine EL, désignant Dieu, est encore plus prolixe dans la Bible : plus de 6000 fois !
    C'est dire que ces deux racines sont multi-présentes, et on peut les retrouver pratiquement dans tous les versets, en toutes occasions et contextes.
    Par exemple, on trouve la racine Sh-M-A' en connotation avec un culte destiné aux idoles, aux divinités étrangères, au Veau d'or, etc… etc…
    Est-ce donc à dire que Ishmaël était un idolâtre adorateur du Veau d'or ? Allons-donc !
    Vos petits jeux pseudo linguistiques sont en fait des enfantillages et des élucubrations, qui essaient de faire dire au texte des choses qui n'y existent pas.
    Mais juste pour "jouer" à votre jeu débile, je vous signale que la racine ç-h-q du nom de Isaac , est par contre très rare dans la Bible et ne s'y trouve qu'une vingtaine de fois.
    Statistiquement parlant, il est donc beaucoup plus significatif de trouver dans ce récit les lettres de la racine du nom de Isaac que celui de Ismaël. D'autant plus que ce récit parle de "sacrifice" et que les lettres du nom de Isaac apparaissent dans un verset qui n'est ni banal et ni anodin loin de là, puisqu'il évoque à la fois "Abraham" et "sacrifice".
    Il est aussi symptomatique que le nom de Isaac apparaît aussi et justement accolé avec la racine Sh-M-A', puisque Sarah répond lorsqu'on vient lui annoncer qu'elle tombera enceinte :
    וַתֹּאמֶר שָׂרָה--צְחֹק, עָשָׂה לִי אֱלֹהִים: כָּל-הַשֹּׁמֵעַ, יִצְחַק-לִי
    ce qui signifie : "Et dit Sarah, rire a fait de moi Dieu quiconque entendra rira de moi". (Genèse 21, 6)
    Donc, puisque qu'il est question à la fois d'entendre et de rire, si j'étais un petit faussaire comme vous, j'aurais pu conclure dans le verset que vous avez cité :
    אֲשֶׁר שָׁמַעְתָּ בְּקֹלִי
    "parce que tu as entendu ma voix",
    que le verbe "entendre" dirigé à Abraham, fait allusion à son fils Issac.

    Mais bref de spéculations exégétiques fantaisistes. Parlons à présent sérieusement et de choses tangibles :
    Dans le récit coranique en question, seul le nom de Isaac apparaît tel quel, ni en guématrie, ni en allusion, ni en spéculations oiseuses. Par contre, le nom d'Ismaël n'y apparaît pas !
    Et contre cela, vous n'y pouvez rien, hormis vous mordre la langue et divaguer dans vos foutaises, vos extrapolations, vos arguties, et votre ergotage de coupeur de cheveu en quatre, typiquement rabbinique.
    Je sens d'ailleurs que votre conversion au rabbinisme est proche.
    Quant à vos imprécations de fou d'Allah, elles ne font effet sur personne, hormis sur votre propre autosuggestion de jihadiste en herbe !


    RépondreSupprimer
  33. Sachez que tout au long de son histoire, le peuple juif (sauf une petite partie) n'a cessé de pêcher contre l’Éternel. Ce peuple issue d’Isaac à continuellement vécu sous la domination d'autre peuple. Loin d'être une lumière pour les nations, il fut rebelle envers Dieu qui pourtant a manifesté beaucoup de bonté envers lui.

    Lorsque vint Jésus, vos coreligionnaires l'ont tué (du moins le croyait-il), et vous ne comprenez toujours pas pourquoi 40 ans plus tard le Temple fut dévasté, et le peuple juif maté par les Romains et dispersé. Puis les Romains adoptèrent Jésus pour votre malheur vous qui l'avez rejeté et cherché à le tuer.
    Si les arabo-musulmans ne vous avait pas accueilli, que resterait-il des juifs aujourd'hui? Mais loin d'être reconnaissant, vous trahissez ceux qui vous ont accueilli (vous même étiez en Tunisie)et crachez sur ceux qui vous ont héberger et massacrer leur enfants.
    Contrairement à ce que votre aveuglement vous fait croire, ce n'est pas la gloire qui vous attend au bout du chemin. Vous êtes plutôt à plaindre. Plus de 4000 ans et vous ne comprenez toujours rien. Quel aveuglement!!!! Et vous avez de l'arrogance avec ça!
    Pensez vous que vos armes et la bombe atomique vous protègeront de Dieu? Ceci ajoute a votre arrogance et votre perte future.
    Les seules armes contre Dieu sont la vraie repentance et les œuvres de bien.
    Mais Israël suit la voie du mal et s'oppose encore une fois à la Volonté divine.
    Dieu vous observe et vois comment vous usez de votre liberté et des bienfaits qu'Il vous octroie.
    Sachez le, les fils d'Ismaël sont une épine sous votre pied. Et si vous persistez sur votre chemin, vous vous diriger vers votre perte et non la Repentance.
    On vous à commandez de ne pas tuer, et vous assassinez femmes et enfants. On vous à interdit le vol. Et vous volez la Terre qui vous a été enlevé. on vous a interdit l'usure, et vous en avez fait un commerce mondial pour asservir les nations et pour votre propre profit.....et j'en passe sur vos méfaits. Et vous parlez de Rédemption!!!! c'est comme croire au Père Noël.
    Vous êtes aveuglé par vos désirs, mais quand vous serez près du but, voilà que viendra la chute et le plus cruel dépit.
    La différence entre vous et moi, c'est que je vois ce que vous ne pouvez pas voir du fait d'un voile devant vos yeux. Et certes je vois que vous courrez à votre perte. Sauf une petite partie d'entre vous.

    Et si vous parlez de soit disant haine de notre part, vous êtes vous même les artisans de la haine des nations par vos actes mauvais. Et cela vous ne le comprenez pas. Vos propres actes crée la haine et l’antisémitisme à votre encontre.
    Regardez donc ce que vos mains ont accomplis. Et cessez de rejeter la faute sur les arabes et les nations.
    Je ne vous connaissais pas et je me heurte au premier contact à votre haine.
    Une maladie ronge vos cœur.
    Il ne me sert à rien de vous donnez le bâton ou de vous insulter (ceci n'est pas dans ma nature). C'est vous même qui allez vous attirer le bâton par votre désir de reconquérir la Palestine et de retrouver votre gloire à jamais perdu. Le chemin de l'humilité vous guérirait et vous élèverait, tandis que celui de de l’orgueil vous conduira au plus bas niveau, rejeté par Celui que vous nommé Hachem. Et quelle perte alors!!!!!

    Mais je n'attends aucune réaction positive de votre part suite à ce commentaire. Il n'y a rien de bon à attendre de vous.
    Votre destin est probablement scellé.


    RépondreSupprimer
  34. A Anonyme.
    "Sacré" farceur ! Ou plutôt, "sardonique et satanique" farceur !
    Lorsque vous dites : "Si les arabo-musulmans ne vous avait pas accueilli, que resterait-il des juifs aujourd'hui? Mais loin d'être reconnaissant, vous trahissez ceux qui vous ont accueilli (vous même étiez en Tunisie)et crachez sur ceux qui vous ont héberger et massacrer leur enfants", on se demande si vous vous foutez de ma gueule ou de la vôtre !
    Les Hébreux vivaient en Tunisie et dans les autres pays conquis par les arabo-musulmans entre le VIIème et le VIIIème siècle, plus de 1000 ans avant ces ignobles et sanguinaires conquérants qui nous ont massacrés, dhimmitisés, spoliés, et volés de nos terres, nos biens, nos femmes, et nos enfants !
    Et vous voulez par dessus le marché de la "reconnaissance" ! Il n'y a donc aucune limite à votre outrecuidance ?
    Voilà bien votre nature de prédateurs qui revient au galop, en dépit de vos salamalecs et vos béni-oui-oui de jihadiste, camouflé en bigot !
    Non seulement nous libèrerons jusqu'au dernier centimètre notre patrie ancestrale - le pays d'Israël - de vos crocs naziophiles, mais nous aiderons tous les peuples asservis et opprimés à se révolter, jusqu'à bouter jusqu'au dernier panarabiste-islamiste hors de leurs frontières.

    Votre destin n'est pas encore scellé. Mais il le sera plus tôt que vous ne le soupçonniez !

    RépondreSupprimer
  35. Eh bien attendons et voyons. Sur ce notre echange fini ici me concernant. La vérité nous rattrappera l'un comme l'autre.

    RépondreSupprimer
  36. Eh bien qui vivra verra. Qui mourra aussi d'ailleurs. Attendons!

    RépondreSupprimer
  37. A Anonyme. Est-ce une menace voilée ? C'est facile de le faire, abrité derrière l'anonymat, comme le poltron que vous êtes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De l'Athée voici ce Monsieur qui devient religieux

      Supprimer
    2. A "à la recherche de la vérité" ou à celle de la manipulation ?
      Où avez-vous vu que je suis "devenu religieux" ? Dans les méandres de votre cervelle trépanée et aliénée par l'islam ?

      Supprimer
  38. moi je suis DAVID comme toi, c’était pas une menace et tu le sais...tu détourne le sens à ton avantage.
    tu sais très bien qu'il parle du jugement dernier ou le masque des menteurs tomberont , en l’occurrence le tiens et les autres menteurs..

    bref bon vent à toi et que Dieu te guide

    RépondreSupprimer
  39. En conclusion, ce monde est rempli de menteurs mais heureusement que 370 millions d'arabes plein de mauvaise foi sont là pour le sauver

    RépondreSupprimer
  40. En conclusion, ce monde est rempli de menteurs mais heureusement que 370 millions d'arabes plein de mauvaise foi sont là pour le sauver

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le mensonges est votre apanage.
      Jérémie 2
      …26Comme un voleur est confus lorsqu'il est surpris, Ainsi seront confus ceux de la maison d'Israël, Eux, leurs rois, leurs chefs, Leurs sacrificateurs et leurs prophètes. 27Ils disent au bois: Tu es mon père! Et à la pierre: Tu m'as donné la vie! Car ils me tournent le dos, ils ne me regardent pas. Et quand ils sont dans le malheur, ils disent: Lève-toi, sauve-nous! 28Où donc sont tes dieux que tu t'es faits? Qu'ils se lèvent, s'ils peuvent te sauver au temps du malheur! Car tu as autant de dieux que de villes, ô Juda!…
      Jérémie 8
      8Comment pouvez-vous dire: Nous sommes sages, La loi de l'Eternel est avec nous? C'est bien en vain que s'est mise à l'œuvre LA PLUME MENSONGÈRE DES SCRIBES.
      2 Pierre 3
      …16C'est ce qu'il fait dans toutes les lettres, où il parle de ces choses, dans lesquelles il y a des points difficiles à comprendre, dont les personnes ignorantes et mal affermies tordent le sens, COMME CELUI DES AUTRES ÉCRITURES, pour leur propre ruine.

      Supprimer
    2. A "à la recherche de la vérité" ou à celle de la manipulation ?
      Continuez-donc de citer la Bible pour ensuite dire qu'elle a été "falsifiée". C'est trop risible !

      Supprimer
  41. Court article qui vous intéresser :
    http://thierry-murcia-recherches-historico-bibliques.over-blog.com/2018/06/le-sacrifice-du-fils-d-abraham-dans-le-coran-isaac-ou-ismael.html

    RépondreSupprimer
  42. Merci pour commentaires ; j'en tire plusieurs informations enrichissantes

    RépondreSupprimer

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu ce mois

Fourni par Blogger.