Home » » Le 'minaret' n'existe pas dans le Coran

Le 'minaret' n'existe pas dans le Coran


De plus en plus de "recteurs" de mosquées en France, exigent la construction de minarets – parfois atteignant des hauteurs vertigineuses -, et les autorités gouvernementales se plient à ces exigences, au nom de la "liberté de culte" !
Or le Coran n'a jamais évoqué de minaret !
Le terme minaret, n'est pas de l'arabe ! Il vient de la racine hébraïque NeR qui signifie "flamme".
La variante araméenne de NeR est NehoRa (voir Daniel 2, 22), de laquelle s'est construit le substantif maNhaRa en syriaque (araméen tardif) et qui signifie "Lieu où brûle un feu".
La langue arabe tardive a emprunté ce terme à l'hébreu et au syriaque, pour donner manârat منارة, et en transcription française "minaret".
Ce terme désignait avant tout des points surélevés et pouvant être vus de loin, où un feu était allumé afin d'indiquer la route ou pour prévenir et alarmer d'un danger. Il n'a strictement aucun rapport avec les mosquées et l'appel à la prière musulmane. Du moins à l'origine.
Mais lorsque les hordes musulmanes envahirent les contrées et les populations chrétiennes du Moyen-Orient, ils s'emparèrent de nombreuses églises et les transformèrent en mosquées. Dès lors, la tour culminant sur le toit des églises et qui abritait le clocher que le prêtre faisait carillonner pour appeler les ouailles à la prière ou à la messe, se métamorphosa soudain en "minaret", non sans que le clocher soit jeté à terre comme signe d'humiliation des chrétiens.
Voilà donc la 'genèse' des "minarets" prétendument musulmans.
Mais avec la migration-invasion contemporaine de populations musulmanes en Europe occidentale, il semble que les dirigeants de la France, de l'Allemagne, ou de l'Angleterre, aient occulté le fait historique que tout minaret représentait une offense volontaire faite à la chrétienté ! Et pour bien le faire ressentir aux chrétiens, les anciennes églises furent affublées de plusieurs minarets en guise de phallus. Celle de Sainte-Sophie à Istanbul en exhibe quatre ! (Voir photo).
En France d'aujourd'hui, pas moins de 70 mosquées sont dotées désormais de minarets. Et une centaine d'autres ont déposé une requête 'musclée' pour en construire.
Le recteur de la 'Grande mosquée' de Lyon a exigé de rajouter encore dix mètres de hauteur au 25 mètres du minaret déjà existant. Et cela, "à la gloire de l'islam" et alors que la hauteur des minarets doit en principe être "encadrée" dans le cadastre des plans d'urbanisme.
A part les gigantesques minarets de Paris et de Lyon, on peut trouver d'autres minarets non moins imposants à Mantes-la-Jolie, à Nantes, à Cholet, à Tarbes, à Agen, à Epinal, à Reims, à Saint-Etienne, et à encore des dizaines de villes et bourgs du 'Pays des Gaules' devenu 'Pays des Maures'.
Jusqu'à Poitiers, là-même où Charles Martel a barré la route des conquérants musulmans, s'érige un minaret comme un poignard dans le dos de ce héros de la France.
Pauvre Martel ! Tu risques d'avoir des crampes à force de te retourner dans ta tombe ! 

David A. Belhassen 

0 коммент.:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu ce mois

Fourni par Blogger.