Home » , , » Le végétarisme éthique et idéologique serait-il l'ultime remède contre l'islamisation ?

Le végétarisme éthique et idéologique serait-il l'ultime remède contre l'islamisation ?

  
Abattage musulman


Comme chacun le sait, le végétarisme est une pratique alimentaire excluant la consommation de chair animale, et ce pour des motifs divers : éthique, santé, écologique, socioculturel, religieux etc… etc… Mais un végétarisme idéologique pour barrer la route à l'islam, cela semble de prime abord incongru, voire saugrenu. Et pourtant il serait bon d'y voir de plus près et de s'attarder sur quelques points relatifs à l'interaction entre végétarisme et islam.
Tout d'abord, relevons que le pourcentage le plus faible au monde de végétariens se trouve dans les Etats arabo-musulmans et musulmans. Et le plus élevé (excepté l'Inde et les Etats de religion hindoue), se rencontre en … Israël !

Certes, la plupart des sites internet sur le végétarisme, noyautés par des "verts" affidés à des palestinistes et des apologistes islamistes, tentent d'occulter ce fait ou de le minimiser. Ils insinuent que l'abattage du mouton à l'occasion de l'A'ïd el-Kebir, « n'est ni un pilier de l'islam, ni une obligation majeure comparable à la prière ou au jeûne du Ramadan ». Mais c'est de leur part, une pure et dépourvue vue de l'esprit, contraire au sens même des fêtes et cérémonies musulmanes fixées dans le Coran.


Dans le judaïsme, la consommation théologique de viande existe, mais elle peut être jugulée par une contre-théologie judaïque qui l'abolit. Comme par exemple, l'interdit de nourriture carnée suite à la destruction du Temple de Jérusalem et de l'impossibilité d'offrir des sacrifices sur l'Autel du Sanctuaire yahwiste. Ou encore, le retour à la situation édénique dans laquelle Adam et Eve étaient exclusivement végétaliens.
Quant au christianisme le Carême mais surtout la sublimation de la consommation de viande ("ceci est mon sang, cela est ma chair") amène directement au végétarisme ou à tout le moins au pescétarisme (ou encore pesco-végétarisme) qui permet la consommation de poissons, mollusques et crustacés, mais interdit celle de toute autre viande.

Il existe certes une exception dans l'islam : le soufisme. Mais les quelques rares végétariens musulmans appartenant tous à une certaine mouvance soufique (et à ses dérivatifs folkloriques comme les tentatives avortées de syncrétisme musulman-hindouiste), ne font que confirmer la règle omnivore coranique. Et malgré les efforts incommensurables (et factices) de ces exégètes soufiques pour justifier leur végétarisme dans le Coran et même de prétendre indûment que Muhammad était végétarien, l'islam est et reste intrinsèquement incompatible avec le végétarisme.
A ce propos, il est temps de démonter le mythe propagandiste du végétarisme d'Hitler, sur lequel les végétariens se font "piégés" !
Hitler n'a jamais été végétarien ! Il avait des problèmes de brûlures d'estomac et un régime végétarien lui a été prescrit par son médecin, pour des raisons de santé. Sans plus ! Et si Hitler s'abstenait périodiquement de nourriture carnée, ce n’était certes pas par compassion pour la gente animale. D'ailleurs, Hitler ne renonça jamais à ses plats préférés de saucisses bavaroises, aux boulettes de foie et au gibier farci. (Voir témoignage de sa cuisinière, Dione Lucas).
De plus, dès son arrivée au pouvoir en 1933, Hitler s’empressa d’interdire les sociétés végétariennes en Allemagne ; il fît arrêter les rédacteurs du magazine végétarien publié à Francfort, et interdit sa diffusion.
D'ù vient alors ce mythe ? Du ministre de la propagande, Joseph Goebbels : "L’ascétisme d'Hitler joua un rôle important dans l’image qu’il projetait sur l’Allemagne. Selon une légende à laquelle beaucoup croyaient, il ne fumait ni ne buvait, il ne mangeait pas non plus de viande et n’avait aucune liaison. La première affirmation seule était vraie. Mais il buvait de la bière et souvent du vin coupé d’eau, il aimait tout particulièrement les saucisses bavaroises et il avait une maîtresse, Eva Braun, qui vivait avec lui discrètement au Berghof – entre autres aventures discrètes avec des femmes. Son ascétisme était une fiction inventée par Goebbels pour faire croire au don total de sa personne, au contrôle qu’il exerçait sur lui, à la distance qui le séparait des autres hommes. En faisant publiquement étalage de son ascétisme, il pouvait prétendre être tout dévoué au service de son peuple”. (Voir l'ouvrage de Robert Payne : "The life and death of Adolf Hitler< Ed< Praegner, 1973).

Certains rétorqueront que le "Führer" était réputé pour aimer ses chiens, et notamment "Blondi", son berger allemand. En fait, il n’hésitait pas à le lacérer à coups de fouet. D'après Yan Kershaw : “Avec ses chiens, comme avec tout être avec qui Hitler entrait en contact, toute relation était fondée à la subordination au maître qu’il était” (Voir Hitler, 1889-1936 : Yan Kershaw, Ed. Flammarion 1999).
Il était donc utile à la cause animale de démasquer la fable d'un Hitler végétarien et de prouver que le monstre responsable de génocides n'avait également aucune empathie pour les "bêtes".


Mais revenons à l'islam :
L'islam en effet affirme dans le Coran (en se fondant sur le Pentateuque) que Allah a créé certains animaux "purs à la consommation" comme nourriture pour l'homme, et d'autres "impurs". De plus, toutes les fêtes et toutes les cérémonies musulmanes sont fondamentalement liées au sacrifice d'un mouton et à la consommation de viande.
Quiconque a vécu dans un Etat musulman sait avec quel enthousiasme une bête est égorgée au nom d'Allah et avec quelle joie et concupiscence tous les convives participent au dépeçage et à la consommation de la moindre parcelle de viande de la bête. Le sang répandu, à la vue même des enfants, lors de ces fêtes et cérémonies (religieuses, coutumières et laïques) est une chose banale. Comment ensuite ne pas penser à la banalité atavique avec laquelle les jihadistes égorgent, découpent, décapitent et tronçonnent des humains ?
Un autre point lié au végétarisme est le comportement vis-à-vis des animaux domestiques ou des bêtes de somme. Dans les Etats musulmans, la maltraitance envers les animaux - les coups de pieds et de bâtons aux ânes et aux dromadaires, la non inhumation des moutons et des veaux morts naturellement, l'exploitation de bêtes de trait jusqu'à l'épuisement mortel -, atteint parfois des degrés de cruauté et de sadisme inimaginables dans lesquels même le 'profit' sexuel et le viol n'en sont point absents !!!  
Tout cela nous amène au constat suivant : parmi tous les jeunes (et moins jeunes) occidentaux apprentis-jihadistes qui se sont convertis ces derniers temps à l'islam, il ne se trouve aucun végétarien ! Et à partir de ce constat, la conclusion inévitable : plus il y aura de végétariens, moins il y aura de conversions à l'islam.
Le végétarisme, en devenant un végétarisme idéologique, est en fait une vaccination contre l'endoctrinement islamique, un anticorps naturel qui détruit toute contamination et ses méfaits. Un 'buzz' auquel les stratèges de l'islamisation et de l'invasion interne de l'Europe n'avaient pas pensé.
Chut !... Ne leur dites pas.

David A. Belhassen


10 коммент.:

  1. j'ai rien pigé, vous êtes kabyle?vous Êtes contre tout, sauf pour les hébreux cro magnon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est que franchement t'es con alors parce que c'est pas compliqué à comprendre ! Et en quoi être "pour les Hébreux" comme tu dis fais de lui un cro magnon ? Faut il penser majoritairement et suivre la tendance ? Donc si lui est un cro magnon toi tu es un mouton . Aller, va rejoindre ton troupeau, brebis égaré et surtout, ne réfléchis pas trop par toi même, tu risques d'avoir mal à la tête et d'être libre...

      Supprimer
    2. Bein mon chérie ou ma chérie, sans doute une meuf hystérique, faut pas s'énerver
      Bientot le grand gouru va nous dire que les juifs euh non les hébreux ont inventé l'eau tiède , c'est tellement énorme ces théories fumeuses, toujours des à peu près, j'en rigole, merci pour ce moment comme dirait l'autre goya beurk

      Supprimer
  2. Moi aussi, je n'ai rien pigé de ce que vous dites.

    RépondreSupprimer
  3. C'est intéressant David. Cependant tu recommandes en fait le végétarisme comme une sorte de vaccination contre la conversion à l'islam. Si ça peut aider certains, pourquoi pas.
    Pour ma part, je crois que je n'aurai pas besoin de ça.
    Ceci étant, ceci me fait plutôt me demander à l'instant même, comme souvent, ce qu'il y a de si attirant dans l'islam, pour les hommes et encore plus pour les femmes. Vaste question sur laquelle je ne vais pas m'étendre ici.

    RépondreSupprimer
  4. A Meïr. Ce qui a un pouvoir fascinant, quasi hypnotique, sur certains jeunes hommes et femmes totalement incultes et déconstruits, car n'ayant plus d'attaches ethniques et historiques, c'est l'illusion de surpuissance qu'octroie le monothéisme musulman avec son Allah omniscient et omnipuissant d'une part, et de l'autre le déterminisme que l'islam induit : ce qui se passe est ce qui devait se passer. Donc aucune remise en cause ou en question, aucun critique, aucune analyse, aucune prise de conscience. La soumission à Allah devient la chimère de pouvoir soumettre autrui. Et lorsque cette chimère bascule dans la réalité et se transforme en volonté rageuse, la conversion à l'islam est quasiment inéluctable.

    RépondreSupprimer
  5. David je n'ai pas compris où vous voulez en venir.
    Si les pays arabo musulmans mangent peu de viande c'est lié à la conjoncture économique la viande étant trop chère mais pas par idéologie végétarisme.
    Gros bisous doux.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Nejma. Je dis au contraire que la consommation de viande, dans les Etats musulmans et musulmans-arabisés, est très élevée. Sans aucun rapport avec la conjoncture économique. Et que le développement d'une idéologie végétariste serait un frein, voire un vaccin contre l'islamisation. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  7. Ah c'est bien plus clair ainsi!
    Merci.
    Savez vous s'il y a des recherches scientifiques sur le sujet ou le rapport viande/ comportement humain social?

    RépondreSupprimer
  8. A Nejma. C'est intéressant. Si vous pouviez m'envoyer ces études, j'en serais ravi. Merci d'avance.

    RépondreSupprimer

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu ce mois

Fourni par Blogger.