Home » » L'idiome du Coran n’est pas une langue mais une fabrication artificielle

L'idiome du Coran n’est pas une langue mais une fabrication artificielle

Hapax legomenon” est une expression en grec qui désigne le phénomène linguistique (assez rare) dans lequel un mot n’apparaît qu’une seule fois dans un texte. Or le nombre de “hapax legomenon” dans le Coran est unique : plusieurs centaines, voire plus d’un millier si l'on ajoute les bi-legomenon (2 occurrences) et les tri-legomenon (3 occurrences) !
On ne retrouve ce chiffre époustouflant dans aucun autre texte, religieux ou pas. La Bible par exemple, n’en contient que quelques dizaines.
Comment expliquer ce phénomène si spécifique au Coran et qui lui octroie une apparence de “richesse de vocabulaire”, alors qu’en fait il témoigne d’une pauvreté incroyable.
La réponse est évidente : le Coran n’est pas une langue, mais une sorte de “Esperanto” du Moyen-Orient, un idiome artificiel composé et fabriqué ad hoc à partir de 3 langues : le himyarite, l’hébreu, et l’araméen (dans sa variante “syriaque” tardive). Au vocabulaire de ces 3 langues sur lesquelles est forgé “l’Esperanto coranique”, il faut ajouter quelques emprunts au grec, au persan, et à l’éthiopien.
Et c’est la raison pour laquelle l’idiome coranique a l’air si “énigmatique” aux oreilles des “arabophones” (hormis quelques experts en linguistique), qui sont incapables de “déchiffrer” le Coran. Combien d’entre eux, y compris parmi les plus lettrés et cultivés, peuvent réellement comprendre par exemple la signification (et l’étymologie) d’un terme comme “abariq” ( وَأَبَارِيقَ ) qui vient en fait de l’hébreu “bareqet” (ברקת) et qui désigne une coupe “étincelante comme l’éclair” (donc sertie de pierres précieuses comme l’émeraude, fixées au pectoral du Grand Cohen. Voir Bible, Exode 39, 10).
C’est aussi à partir de la racine BRQ de ce mot hébreu que la tradition musulmane a forgé le nom de la monture ailée légendaire de Mahomet, al burâq -en arabe, البراق -, pour décrire en fait que son coursier était “rapide comme l’éclair”.
Mais au lieu de reconnaître la fabrication artificielle et tardive de l’Esperanto coranique (pas avant le début du VIIème siècle après EC), les “arabophones”en font l’apologie en attribuant au phénomène déroutant de la multitude de ses “hapax legomenon”, une origine... divine (“la langue d’Allah”) !

37 коммент.:

  1. Cousin Amotz,,

    Selon des traditions bien anciennes en ton pays de naissance, aurais- je encore le privilège de demander l’hospitalité Ɂ
    Cousin Amotz, j’ai parcouru et non lu avec attention "quelques écrits" a partir de ton blog. Sidérant !!!!!
    Je reviens a ce qui m’intéresse. Il y a 40 ans encore je faisais partie du "tiers monde" expression héritée de la franchouille "tiers état" en sa version après la "revolucion". Maintenant toi tu me replaces dans le "quart monde". Avant toi je connaissais les trois tiers et présentement j’ignore qui sont les trois autres quarts Ɂ

    Pourrais-tu m’en donner une explicationɁ ……. en vertu de ce ceci «la "Charte des Peuples du Quart-Monde" encouragera les discussions idéologiques, les échanges libres d’idées et les débats pacifiques pour faire valoir et prévaloir les droits des peuples premiers sur leur patrie et la création d’un cadre étatique souverain et indépendant.

    Krimo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A non-cousin Krimo-Anonyme. Si tu avais lu sérieusement - et non "parcouru" seulement -, la "Charte des Peuples du Quart-Monde", tu aurais vu que toutes les explications que tu "cherches" s'y trouvent. Mais tu n'es pas ici pour "trouver" sincèrement des explications et en débattre sérieusement, mais uniquement afin de te rendre intéressant avec un ton ironisant de très mauvais aloi.
      Ne penses-tu que la situation de l'humanité est assez catastrophique pour cesser de jouer "la petite tape", et qu'il est grand temps d'oeuvrer enfin à la réparation des injustices, et en particulier à celles faites par les "grandes puissances" colonialistes et impérialistes à l'encontre des peuples indigènes, ceux que j'ai nommé du "Quart-Monde", pour faire honte à ces colonialistes qui ont osé séparer l'humanité en "trois tiers de monde", donc en "monde supérieur", "monde moyen" et "monde inférieur" !

      Lorsque tu seras prêt à un véritable débat, tu me feras signe. Pas avant. Et ce n'est pas parce que le site de Sami Aldeeb a bizarrement effacé tous les commentaires, y compris les miens et les tiens, que tu vas te mettre à écumer mon site tel un troll frustré.
      Mais rassures-toi, pour ma part et par principe, je n'effacerai aucun commentaire, intelligents ou débiles. Même pas les tiens.

      Supprimer
  2. Cousin Amotz,

    C’est un procès de mauvaise intention que tu me fais là.

    Au nom de l’énoncé de la charte, je te demande qui sont les trois autres quarts pour faire "ce monde".

    L’indigène est un mot galvaudé. Tu as cite en exemple, basque , breton et corse et nous revoilà dans l’hexagone, nombril du monde.

    L’impérialisme le plus représentatif a tes yeux est le britannique. Par britanique, s’entend anglais – gallois- irlandais et écossais. Pourtant les écossais et les irlandais disent tout a fait autre chose. Les sbagnouls c’est aussi une autre version, ils sont pris par l’air du temps.

    Cousin Amotz, tu vois si j’essaye de reconstituer les autres quarts, je me perds. Alors je réitère ma requête qui sont les trois autres quarts.

    A ma connaissance les trois tiers étaient : le capitalisme – le communisme et les non alignes, par analogie a noble, ecclésiastique et roturier. La dernière réunion des non alignes s’est tenue chez moi, donnant suite a celle de Bandoeng 20 ans plus tôt.


    RépondreSupprimer
  3. A non-cousin Krimo. Le procès de mauvaise intention, c'est toi que me l'intente. Tu zappes sur le fait qu'à part Basques, Bretons, Corses, j'ai cité : Aborigènes bushmens d’Océanie, « Natives » d’Abya Yala (appelés de manière colonialiste injurieuse « Amérindiens »), Amazighs d’Afrique du Nord, Arméniens d’Anatolie, Kurdes, Coptes, Assyriens, Araméens, Dinkas, Sud-Soudanais, Inuits, Kogis, Tamils, Tibétains, Yazidis, Shabbaks, Lazes", tous en dehors de l'Europe. Et j'ai même ajouté "et bien d’autres encore".
    Si tu ne l'as pas encore compris, les "Trois Mondes" sur les Quatre-Mondes" sont : Un, les Etats-nations fondés par la prédation impéraliste-colonialiste dite "libérale-capitaliste". Deux, les Etats-nations fondés par la prédation impérialiste-colonialiste dite de "l'international socialiste ou fasciste". Et trois, les Etats-nations fondés par la prédation colonialiste-impérialiste dite "panarabiste-islamique" et "Ummah islamique".
    La terminologie factice de "non-alignés" est une grande fumisterie créée par ces trois prédations et pour camoufler que ces pseudo "non-alignés" sont eux-mêmes le fruit de la prédation !
    Les seuls et uniques non alignés sont les peuples premiers, indigènes, et autochtones du "Quatrième-monde" à qui tous ces maudits colonialistes-impérialistes refusent le droit à l'auto-détermination et à la création de leur Etat-ethnie souverain (que j'ai nommé par le néologisme "Ethnétat") dans leurs frontières ancestrales naturelles et historiques, et non pas des frontières artificielles découpées comme des rondelles de fromage de gruyère.

    RépondreSupprimer
  4. Et à propos, pourquoi ne pas tenir ce débat sur le site où se trouve justement mon article sur la "Charte des peuples du Quart-monde" ? D'autres intervenants éventuels pourraient s'y référer. Ici, cela a l'air "hors-sujet".

    RépondreSupprimer
  5. Cousin Amotz,

    J'etais en troisieme position par le fruit des supposes predateurs et maintenant tu me relegues a la quatrieme et a te lire j'en deviens "juge et partie".

    1. prédation impéraliste-colonialiste dite "libérale-capitaliste". A l'exemple de l'actuel Mexique, dans l'ombre de Cortez se trouvait un "petit papa" qui des le pied poses sur la terre ferme planta une croix pour marquer le territoire et l'intention civilisatrice pour les sauvages Azteques.

    2. prédation impérialiste-colonialiste dite de "l'international socialiste ou fasciste". Elle est morte dans l'oeuf, en 1939. Le Fuhrer supplanta le Duce sur ce theme. Pour le Duce ce fut maigrichon, l'Albanie et le Nord de la Libye par contre ses intentions incluaient le Soudan et l'Ethiopie entre autres.

    3. les Etats-nations fondés par la prédation colonialiste-impérialiste dite "panarabiste-islamique". Je te laisse la porte ouverte.

    Cependant pour rappel, Zebulon dit le sage, il fut contre ses freres au sujet de la vente de Joseph aux caravaniers, et meme en pleine famine, il fut parmi les premiers a prendre la mer pour aller pecher et pallier a la subsistance ...... Par contre son peuple ne fut pas a son image. Il prit la mer, tempete et le bateau accosta sur un territoire indigene. Dupant les indigenes, il eut un territoire et fonda une ville qui n'apporta que des guerres.

    RépondreSupprimer
  6. A non-cousin Krimo.
    1.La conquête espagnole - présentée comme motivée par le missionarisme catholique -, ne l'était en fait que par l'appât du gain et les richesses, donc le capitalisme.
    2. Dans "fascisme et (inter) national-socialiste", le nazisme est inclu.
    3.Bravo pour la porte ouverte.

    Tu évoques la Bible, mais il n'y est dit nulle part que Zebulon s'est interposé. Tu évoques une exégèse rabbinique. Donc une exégèse fantaisiste pour un mythe non moins fantaisiste.

    Et tu fais encore usage d'un mythe (grec cette fois-ci) en évoquant "la duperie" zébulonienne. Jamais, au grand jamais dans l'Histoire, l'installation de migrants-commerçants sur un territoire indigène ne s'est faite de manière aussi pacifique, transparente, fraternelle, équitable, tout en créant en commun avec les indigènes une si brillante civilisation, convoitée par les impérialismes grecques et romains.
    Au lieu de dénoncer les Grecs et les Romains, les véritables agresseurs et prédateurs impérialistes-colonialistes, tu accuses les Zébuloniens Carthaginois d'être responsables des guerres.
    Tes ancêtres Amazighs - pas seulement les alliés des Zébuloniens-Carthaginois parmi eux, mais même ceux qui par opportunisme militaire ont rejoint temporairement les agresseurs Romains -, auraient désavoué et désapprouvé ta "grille de lecture" pro-romaine !

    RépondreSupprimer
  7. Cousin Amotz,

    Désolé pour le retard, j’ai lu comme tu me l’as indiqué.

    Cousin tu t’es plante, comme a ton habitude sur beaucoup de points. Permets-moi de commencer par ceci :

    1. Ton support pour argumenter : «Ce numérotage ordinal chronologique qui se fonde sur les travaux du Professeur Sami Aldeeb, est important pour saisir l'évolution théologique dans la perception coranique de la figure de Jésus……….. la lettre M pour les versets dits "mecquois", et la lettre Y (diminutif de Yatrib, l'ancien nom de Médine), pour les versets dit "médinois" :
    Je cite la traduction de l’éminent "Sami Aldeeb
    62.13. (Sourate 42, M : "La consultation") il vous a codifié en jugement ce qu’il ordonna à noé et ce que nous avons revivifié à toi et de ce que nous en ordonnâmes à abraham et à moïse et à 'issâ afin qu'ils érigent le jugement et ne vous divisez en cela c'est grand pour les ASSOCIATEURS ce de quoi tu les informes allah approche à lui qui il veut et guide vers lui qui se repent"`

    Ce docteur prétend avoir traduit le Coran en Français et en d’autres langues. Il utilise dans le verset ci-dessus un mot qui n’existe pas en Français (en majuscule dans son écrit). Le mot associateur. Notre docteur a fait ŒUVRE DE PLAGIAT en empruntant tout simplement ce mot a des traductions existantes du Coran en Français revus et corriges par la fumeuse maison wahabite Dar ussalam, créée par Fahd. Cette dernière a repris toutes les traductions inhérentes a l’islam prévalant en Occident pour les mettre en accord avec la doctrine wahabite. La manière de procéder est simple, tous les Abou Schkoupi intronisés par Fahd et consort, partent d’une version anglaise pour la triturer et la rendent en français sous les auspices de charlatans de la langue française, payés rubis sur ongle. Sami a repris le mot a son compte, c’est du plagiat.
    Au sujet de Darussalam, lire les déclarations de sa "sérénissime connerie héritière du trône wahabite" faites au Washington Post y a moins d’un mois.
    Dans une de ces vidéos, je passe la grotesque séquence du verre de vin, il affirme avoir lu 10.000 livres dans sa vie. Une lecture de livre dans ses règles requiert a minima ou maxima, trois heures a quatre heures. Pour ce dernier chiffre 10.000 livres nécessitent 40.000 heures soit (H24) 1166 jours ou plus de trois ans à ne faire que cela. Pour un bagnard a perpète peut etre admissible mais pour un "prof des Universités" ……….. Quel falso Ɂ

    Ton ami est victime des circonstances d’un certain "sombre mois de Septembre" du siècle passé … l’effet boomerang a eu raison de lui. Faut jamais croire les franchouilles, alors les néo- franchouillards.

    2. Cousin Amotz tu te dis athée. Par définition tu ne croirais en rien, vraiment en rien de ce qui relève de la sphère religieuse, pourtant tu argues, sur la foi d’écrits religieux, quand quelqu’un te porte la contradiction. Abraham n’a jamais existé, Moise et l’Exode pareils. D’ou te vient la Terre Promise, ton "eretz israel"

    Le pays de Canaan et ses légendes redevenues Histoire sur la foi de cette assertion «Or en vérité, les "Cananéens" sont - comme le disait l'archéologue Adyah Horon Gourevitch -, "pas moins Hébreux que les Hébreux. Les Cananéens et les Hébreux sont un seul et même peuple !" Il n’y a jamais eu de “conquête de Canaan” par les anciens esclaves Hébreux “sortis d’Egypte”, et il n’y a jamais eu de “sortie d’Egypte” ! »

    Cousin Amotz, ton ami vogue sur le plagiat et toi tu veux faire revivre ton précepteur Gur Horon, qui l’a tenté 88 ans plus tôt. Il a bute sur un mur et tu en connais bien les raisons. Mais pour toi Cousin Amotz rien que pour toi, moi je te laisse la porte ouverte dans le cas où tu voudrais la défoncer.

    P.S Cousin Amotz, serieux tu devrais reprendre des cours d’Arabe. Au fait j’ai lu sur ton blog ta repartie a un intervenant : El’arab sont devenus les bédouins. Que Baal Hammon soit exaucé


    RépondreSupprimer
  8. A non-cousin Krimo.
    1. Je ne suis pas responsable de la traduction de Sami Aldeeb. J'ai juste soulevé le problème de la non-chronologie de l'ordre des sourates.
    2. L'existence du Pays des Hébreux, n'a aucun rapport avec des récits bibliques théologiques et légendaires. Mais de documents et de faits historiques, archéologiques, et géographiques. Non seulement Adyah Horon ne s'est planté sur aucun mur, mais a démasqué avec brio toutes les contradictions internes et les théories fumistes de pseudo Historiens.
    3. Je te conseille vivement de parfaire ta langue coranique, et pour cela de commencer à prendre des cours d'hébreu. Tes yeux en seront dessilliés !

    RépondreSupprimer
  9. A non-cousin Krimo.
    Concernant "associateurs" (d'autres ont traduit par "ceux qui associent"), certes ce mot n'existe pas en français, mais il est y entré justement à cause du Coran et parce qu'il n'y a pas d'autre terme pour rendre la racine "ShaRaKa". Pour ma part, j'aurais préféré traduire par "rassembleurs", afin de conserver l'étymologie hébraïque où cette racine évoque le fait de "lier un lacet" pour maintenir et assembler la sandale au pied.
    Mais c'est une traduction qui peut avoir l'air d'un "barbarisme" aux yeux du lecteur francophone. Et là est le dilemme de toute traduction : être fidèle au sens, sans pour autant torturer la forme.
    Dernière remarque : lorsque tu commentes un article, mets ton commentaire au dessous du dit-article, et pas n'importe où ! Autrement, comment les autres lecteurs pourront savoir de quoi il s'agit ?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cousin Amotz,

      Ce n’est ni associateur et encore moins rassembleur. Cousin faudrait te démettre te temps en temps de ce reflexe a tout ramener à toi. La langue française est suffisamment riche pour une traduction correcte du mot en accord avec le sens du verset et il a déjà été rendu par des traducteurs antérieurs et fidèles aux règles de l’éthique par rapport a ceux de "Dar Schkoupi" qui n’est pas l’académie française.

      Tes sciences, géographie et archéologie ont tout leur sens pour le temps présent pour la première et autant pour la seconde sur des sites déjà reconnus Des documents tres anciens qui attestent d’un lieu le font sur la base de repères naturelles, mais plus tu remontes dans le temps et plus tu rencontres les caprices de dame nature. Il y plus de 5000 ans le Sahara était vert. Il est dit qu’après la sortie d’Égypte ce fut une pérégrination de 40 ans dans le désert d’alors. Qu’en est-il de ce désert depuis Ɂ

      Le dernier a ma connaissance qui recherchait l’arche de Noe est pourtant un homme qui a foulé le sol lunaire.

      Concernant Canaan, si tu fous en l’air ta Bible, rien n’atteste que t’en es indigène.

      Supprimer
    2. A non-cousin Krimo. On voit bien à tes réactions que tu n'as jamais traduit le Coran, ni même un texte quelconque. Sinon, tu aurais su qu'il y a dans toute traduction un problème de fond et de forme ainsi que "d'équivalence sémantique".
      Le terme "associateurs" pour rendre "mushrikin", est certes une entorse à la langue française, mais est entré en usage chez certains traducteurs du Coran (y compris Chouraqui).
      Pour ma part, et je te l'explique à nouveau, je m'attache dans ma traduction à l'étymologie. Et l'étymologie de la racine ShRaKa est dans le mot hébreu SRK qui signifie "lacet" de sandale, donc ce qui "noue" et "rattache" la sandale au pied. On peut donc traduire "mushrikin" par "noueur", "ligateur", "assembleur", car un "mushrak" est selon le Coran quelqu'un qui noue, lie, rattache, assemble, ou associe à Allah d'autres divinités.
      Pour le reste de ton commentaire, tu tombes à nouveau dans tes élucubrations énigmatiques. Il n'y a eu ni "Arche de Noé" et ni de "Sortie d'Egypte". La Bible n'est pas un livre d'Histoire, mais une compilation théologique où des données historiques réelles sont manipulées, retravaillées, et intégrées sous un fatras de légendes, de fables, de récits non-historiques et à objectif théologique de glorifier le monothéisme.
      Toute étude de la Bible doit donc être une analyse critique, afin de séparer le grain de l'ivraie, et le vrai du faux.
      Lorsque tu t'attelleras enfin à cet exercice, certes ardu, tu comprendras beaucoup de choses sur la Bible. Et si tu adaptes les modalités de cette "critique biblique" au Coran, ta rédemption et ta libération de l'emprise musulmane sur ta cervelle, ne seront pas loin.

      Supprimer
    3. Cousin Amotz,

      Je n'affiche aucune pretention a la traduction du Coran ou de tout autre ouvrage. Je n'ai pas les capacites requises pour cette tache. Par contre je sais lire.

      Ton Chouraqui n'a pas commis cette bevue et je suis pret a prendre le pari sans le verifier. Promis. La version a laquelle tu te referes n'est pas sa traduction originale, mais une version revue et corrigee sous les bons auspices de Darussalam qui s'est chargee de l'edition et du telechargement sur le net. Ce sont les sources auquelles se referent le docteur ou il fait montre de plagiat dans sa "grande oeuvre". Pour une traduction, probleme de fond ou de forme, le lecteur s'en tape et ce n'est pas a lui qu'incombe cette tache, c'est au traducteur d'assumer.

      Ta salade inherente a l'etymologie tu dois la rechercher dans la langue d'usage d'abord et dans le contexte de son utilisation ....... et quand tu seras certain que ce mot est emprunte a une autre langue la tu peux faire l'analogie. Sharaka veut dire aussi "a participe", ce n'est pas pour autant qu' elmouschirkine deviennent les "participateurs" a la mode Darussalam.

      Concernant l'hebreu je reitere que c'est une langue perdue dans son usage parlee et ce depuis le 2eme siecle apres yeshoua, elle n'a ete revivifiee qu'au 19eme siecle.

      Redemption pour te plaire ....... a mes valeurs c'est l'alienation totale et je parle en mon nom. Je te suivrai dans tes lubies si t'arrives a elucider le "mystere de l'oeuf et de la poule"

      Depuis 14 siecles, sais tu combien il y a eu des comme toi, ils se comptent par millier a chaque siecle et relevent de toutes discplines scientifiques. Au final ils ne sont meme pas arrives a convaincre leur propre personne.

      Supprimer
    4. A non-cousin Krimo.
      Relis attentivement la traduction de Chouraqui dans sa version originale et originelle, avant de prendre un pari. Tu risques de t'en mordre les doigts. Voir, par exemple, comment il a traduit le verset 67 de la sourate 3.
      La traduction "participer" est totalement défectueuse, et ne rend pas du tout le sens de la racine ShRK, qui est -je le répète pour la énième fois-, une racine hébraïque. Comme d'ailleurs près de 1000 autres racines hébraïques éparpillées dans le Coran.
      Le fait que l'hébreu était ou non une langue "perdue dans son usage parlé depuis le IIème siècle après EC" ne change rien car le Coran a emprunté à la langue biblique scripturaire.
      Quant au "mystère de l'oeuf et de la poule", cela aussi n'a aucun rapport avec notre sujet. Nous ne parlons pas ici de divinité créatrice, mais de divinité législatrice et codificatrice, et dont les bourdes, les erreurs grossières, les lacunes etc... nous rappellent que l'homme a créé Dieu à son image.

      Supprimer
    5. Cousin Amotz,

      Le pari je le maintiens. La traduction originale ne peut exister sur le net Tout écrit relatif a l’islâm a été phagocyté par Darussalam. Toi par contre tu peux avoir accès a l’originale dans une bibliothèque. Je sais quelle école a fréquenté Chouraqui et jamais il ne pourrait commettre une connerie pareille. J’insiste sur le mot associateur qu’il n’aurait pas surement utilisé, quant au reste de sa traduction je n’en réponds pas.

      Cousin Amotz, je t’ai donné en exemple de ce qu’un lecteur de nos jours peut aussi comprendre par "sharaka" a savoir "a participé" et je n’ai nullement dit que c’était le mot approprié qui remplace associateur. De nos jours de sharaka on est arrivé a "ishtirakia" (le socialisme), a sharika (société) et j’en passe.

      Ta langue perdue au 2eme siècle, ne restait que la scripturaire biblique apanage des Rabbins. Quatre siècles plus tard, comme tu l’attestes, un rav des rav béni et investi par "Baal Hammon" prend sous son aile un berger illettré de 40 ans. Le rav par télépathie enseigne a ce pauvre berger, une version revisitée des anciennes écritures hébraïques pendant 23 ans, enseignement qui deviendra une nouvelle religion.

      Cousin Amotz ai -je bien résumé ta conception de l’Islam Ɂ Bien sûr en vertu de divinité législatrice et codificatrice.

      J.J. Rousseau te dit «Le monde de la réalité a ses limites ; le monde de l'imagination est sans frontières»

      Supprimer
  10. A non-cousin Krimo. Chouraqui a fait souvent usage de néologismes, comme par exemple "matriciant, matriciel" pour rendre "rahman, rahim", car il savait que la racine RHM venait de l'hébreu biblique et signifie "matrice". Le néologisme "associateur" est donc la dernière chose qui aurait pu l'offusquer.
    Quant au "berger illetré", c'est du folklore. Muhammad (si jamais il a existé et que l'enseignement du rabbin-mentor lui ait été distillé directement) n'était pas un berger, mais un négociant devenu prédateur de caravanes. Et il n'était pas un illettré, en dépit de toutes les bourdes coraniques dues à l'enseignement oral du rabbin-mentor, et qui a passé d'oreillle en oreille, jusqu'à se pervertir partiellement.
    Et enfin, le laps de temps de 23 ans, est une élucubration musulmane. Quoique la compilation et la mise à l'écrit de cet enseignement oral mal digéré, ait pris des dizaines d'années.

    RépondreSupprimer
  11. A non-cousin Krimo. Lis également la traduction de Régis Blachère qui date de 1966 et dans laquelle il fait lui-aussi usage du néologisme "associateurs". Vas-tu prétendre que cette traduction de Blachère a été "phagocytée par "Darrussalam" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cousin Amotz,

      L’histoire tu la modèles à ton gré. Passons, ce n’est pas une première.

      Toutes les traductions disponibles sur le net, de Kazimirki en passant par Blachere aux tous récents auteurs reçoivent l’onction de Darussalam et la bénédiction "d’El Mazhar". Rares sont ceux dont le travail n’est pas passe a la moulinette et le refusant de leur vivant, a ceux-là fetwa et boycott dans les règles par les imams Abou Schkoupi les chaines satellitaires.

      Sa sérénissime connerie royale héritière du trône lance depuis quelques mois un "arrière- toutes" des signaux annoncent la goutte qui fera déluge

      Supprimer
  12. A non-cousin Krimo. Je ne vois pas en quoi je "modèle l'Histoire à mon gré". Je n'en fais qu'une analyse critique, cohérente, logique, et rigoureuse.
    Quant à la faculté de prédation de "Darussalam" et de "El Mazhar" (j'avoue que ce quolibet m'a fait rire), je te l'accorde volontiers. Néanmoins, il est douteux que cette faculté de prédation ait pu jouer rétroactivement sur un Blachère qui n'est pas un "récent auteur".
    Et concernant le mythe du "prophète illettré", lis cet article plus bas.

    RépondreSupprimer
  13. Muhammad, le "Prophète illettré" ou le "Prophète des Gentils" ?
    de David Belhassen·

    La plupart des traducteurs du Coran en français ont rendu ainsi le verset 157 de la sourate VII :
    الَّذِينَ يَتَّبِعُونَ الرَّسُولَ النَّبِيَّ الْأُمِّيَّ الَّذِي يَجِدُونَهُ مَكْتُوبًا عِنْدَهُمْ فِي التَّوْرَاةِ وَالْإِنْجِيلِ يَأْمُرُهُمْ بِالْمَعْرُوفِ وَيَنْهَاهُمْ عَنِ الْمُنْكَرِ وَيُحِلُّ لَهُمُ الطَّيِّبَاتِ وَيُحَرِّمُ عَلَيْهِمُ الْخَبَائِثَ وَيَضَعُ عَنْهُمْ إِصْرَهُمْ وَالْأَغْلَالَ الَّتِي كَانَتْ عَلَيْهِمْ فَالَّذِينَ آمَنُوا بِهِ وَعَزَّرُوهُ وَنَصَرُوهُ وَاتَّبَعُوا النُّورَ الَّذِي أُنْزِلَ مَعَهُ أُولَئِكَ هُمُ الْمُفْلِحُونَ
    “ Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré qu'ils trouvent mentionné chez eux dans la Thora et l'Evangile. Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui; ceux-là seront les gagnants."

    Fort intrigué par cette expression "le prophète illettré" qui ne se trouve nulle part dans la Bible et qui contredisait ma perception première que le Coran était un (mauvais) plagiat de la Bible, je suis allé voir de moi-même le verset. Je subodorais certes que le rédacteur du Coran avait pour la plupart du temps mal compris ce que son rabbin et maître à penser lui enseignait oralement, mais pourquoi alors ce rabbin parlerait-il de "prophète illettré" ?
    Est-ce Muhammad qui se serait désigné ainsi ? Et faut-il prendre ce témoignage pour argent comptant ? Ou n'est-ce qu'un artifice de propagande mis en place par les successeurs de Muhammad pour faire croire que le Prophète analphabète de l’islam” avait bel et bien reçu miraculeusement de l'ange Gabriel la "connaissance divine". La preuve ? Le Coran est rédigé "en parfait arabe".


    RépondreSupprimer
  14. Suite de l'article plus haut.
    J'ai donc décidé d'en avoir le cœur net et de relire ce verset mot à mot, sans les "ornements" et les "broderies" que tout traducteur du Coran se croit obligé d'ajouter pour enjoliver le texte du Coran et cacher son indigence.
    Cette traduction littérale, la voici :
    "ceux qui suivent l'envoyé le prophète des matries qu'ils trouvent écrit chez eux dans la torah et le injyl il leur ordonne le notoire et leur prohibe le blâmable et leur amène les bonnes et leur anathémise les avariées et les allège de leurs afflictions et leurs jougs qui étaient sur eux alors ceux qui croiront en lui et l'aideront et le défendront et suivront la lumière qui descendit avec lui les voilà eux les fécondés"

    Cette traduction est certes crue et rébarbative, et a tout l’air d’un charabia, d’autant plus qu’elle est dénuée de ponctuation et lettres majuscules (c’est ainsi que le Coran est écrit). Mais l'expression qui nous intéresse ici est "prophète des matries" (au lieu de "prophète illettré" des traductions dites "officielles").
    Cela donne النَّبِيَّ الْأُمِّيَّ et transcrit en lettres latines : "nabi el ummah". Ce "ummah" est de même racine que l'expression "El oummah el islamyah ("la nation musulmane") : "oum" signifie "mère", donc "matrie" (comme on dirait en français "patrie”).
    Le "nabi el ummah" n'est donc rien d'autre que le calque de l'expression talmudique : "nabi ha oummoth" ("prophète des nations"). Et l'expression talmudique elle-même est directement prise de l'hébreu biblique נביא לגויים "nabi la goyim" ("prophète pour les Gentils" – "Gentils" dans le sens de "Gents", de "Nations", donc prophète envoyé aux "goys" dans l'acception de "non-israélites").
    On trouve en effet cette expression dans le livre de Jérémie (1, 4-5): "Avant que je t'eusse formé dans le ventre, je te connaissais et avant que tu fusses sorti de la matrice, je t'avais consacré, prophète pour les Goys", je t'ai ordonné !"
    Il est donc question dans ce verset biblique du prophète Jérémie prédestiné par Dieu (déjà dans le ventre de sa mère !) pour être le prophète envoyé aux non-israélites !
    Muhammad aurait-il entendu ce verset de la bouche de son rabbin-mentor ? Se serait-il à ce point identifié à ce verset biblique jusqu'à se prendre pour un Jérémie envoyé aux "Arabes" ?
    Nous ne le saurons sans doute jamais, hormis le fait que les traducteurs du Coran ont abusé leurs lecteurs avec leur "prophète illettré". Pire ! Ils ont falsifié le Coran en occultant sa dépendance à l'égard de la Bible en hébreu. Et ce faisant, ils ont rendu au Coran et aux musulmans un bien mauvais service !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cousin Amotz,

      Trop de suffisance et envoûtement prodigué par le "bach douktour" tu finiras ta valse dans le yaourt.

      Le mot auquel tu te réfères est OUMMiiiiii et non OUMMAAAA, il signifie illettré- analphabète. Cousin ne faut pas réagir à la «pavlovienne» pour redonner du tonus à ta langue.

      Kazimirski (1840), Blachere (1966) et même Chouraqui (1966) tous décédés, leur œuvre j’entends traduction du Coran sont toutes rééditées sous les auspices de "Dar Schkoupi, et l’actuelle El Azhar (de ces 40 dernières années) les bénit a jet de mazhar.
      Cousin, pas d’Abraham, pas d’Exode ……..les rav t’en fais des charlatans. Toi par quel miracle t’as pu remonter l’arbre jusqu’à Zebulon, ascenseur ou échelle mécanique télescopique Ɂ T’as mis en œuvre tes sciences tel que l’archéologie, la géographie et documents certifies conformes a ton imaginaire.

      Rapport a l’ascendance, je vais te conter un fait authentique qui s’est passe y a 20 ans en direct sur TF1 – émission "perdu de vue". Un homme juif français âgé de plus de 20 ans (1970) , jeune marié et père d’un enfant envisageait le divorce. Il en fait part à sa mère et celle-ci s’exclame «non je n’ai pas envie qu’il arrive a ton fils ce qui t’es arrivé». Désarçonné le fils demande des explications. La mère les lui donne « En 1950, nous vivions a Alger ton père et moi ne pouvions avoir d’enfants, alors on est allé a l’orphelinat et c’est de la qu’on a pu te recueillir, t’avons adopté selon les coutumes et traditions juives et même t’avons inscrit à l’état civil comme notre propre fils. Mais on apprit un peu plus tard que t’avais un frère un jumeau a l’orphelinat. On s’est précipite pour aller recueillir aussi ton frère pour que vous ne viviez pas sépares, malheureusement ton frère a été remis a une autre famille d’adoption. Et l’administration n,a rien voulu nous communiquer a ce sujet. On apprit aussi que votre mère naturelle était une jeune juive qui a eu des relations avec un militaire qui l’a engrossée et l’a plaquée pour retourner en métropole. Peu de temps après pour raison professionnelle on s’est rendu en France, ou nous vivons depuis» Le pauvre jeune n’en croyait pas ses oreilles, mais ce qui l’intéressa le plus c’était de retrouver son frère. Routier de son état, sillonnant l’Europe il a tout fait pour retrouver son frère pendant les 20 ans qui suivirent. L’émission "perdu de vue" faisait un tabac sur ce thème, on leur propose des fait de personnes disparues ou séparées par le hasard du destin, et des "experts en recherche mettaient en branle tout un arsenal pour retrouver les personnes en question, sinon ils arrivaient a remonter les faits. Voilà ce qui arriva a notre homme a la recherche de son frère. En direct depuis Alger,TF1 lui présente son frère lui élevée par une famille musulmane, sympathisant de l’islamisme naissant en Algérie, avec femme "moutahadjiba" et 3 jeunes filles tout aussi voilées. Ainsi les deux frères avec deux destins opposes se sont retrouvés.

      La suite je ne la connais pas et je laisse à ta sagacité d’en tirer les conclusions.

      Supprimer
  15. Cousin Amotz,

    Erratum, lire Chouraqui (1996)

    RépondreSupprimer
  16. A non-cousin Krimo. Désolé de te dire que tu n'as aucune connaissance en étymologie. Et c'est là ton problème ! Si tu n'es pas capable de voir le lien racinal entre le substantif "umma" et son adjectif "ummi", je ne peux rien faire pour toi.
    Et cette incapacité m'interpelle car tout locuteur des langues levantines comme l'hébreu, le cananéen, l'araméen (et l'idiome coranique), sait pertinemment qu'elles sont fondées sur des racines à majorité tri-consonantiques. Alors je te pose la question et te demande de me répondre franchement. Comprends-tu le Coran dans sa langue ?

    Et pour ce qui est de ton histoire, ce sont des drames familiaux qui arrivent, mais cela me renforce dans ma vision politique et idéologique : l'identité ethnique est déterminante.
    Lorsque tu découvriras que tes ancêtres étaient des Amazighs qui ont combattu héroïquement les conquèrants arabo-musulmans, tu n'auras de cesse que de combattre la main-mise des conquérants arabo-musulmans sur ta patrie ancestrale.
    C'est ce que je ne cesse de répéter à des dit-"palestiniens", en fait des descendants d'Israélites (judéens, samaritains, galiléens) arabisés-arabophonisés-islamisés de force, et qui aujourd'hui revendiquent l'identité des bourreaux de leurs ancêtres. Au lieu de fraterniser avec nous et de voir en nous des libérateurs, ils nous font au contraire la guerre ! Le summum de l'aliénation identitaire.

    RépondreSupprimer
  17. Cousin Amotz
    Ma mère …….أمي - illettré …… أمي - Nation …. دولة - patrie ….. وطن
    Nation arabe….. العربية الأمة - Matrie : ….. الوطن - La Oumma ….. الأمة

    Pour mon arabe j’attends un précepteur du genre le "bach douktour" ou tes "Lumieres zebuloniennes pour finir par comprendre vos sciences confuses que l’on traduit chez moi par ce mot en langue verte (excuse l’écart de langage) la T’menyicologie.

    C’est à toi de me dire quand as-tu découvert mes ancêtres amazighɁ Serait-ce dans la même foulée de la découverte de ton mentor Gou3revich et ses hallucinations que tu élèves au pinacle pour en faire une idéologie toute fusionnelle a une nouvelle religion.

    "Ton art de vivre consiste a sacrifier une passion haute a une passion plus basse" (j’emprunte a Malraux)

    Pour "Dar Schkoupi" érigée par Fahd, je te suggère de voir le film parodie dédié a ce triste personnage "Petrole ! Petrole !" avec le sublime Bernard Blier. Porte une attention au passage de l’achat de l’hôtel et à sa nouvelle donation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A non-cousin Krimo. Tu me fais un copié-collé d'un vulgaire dictionnaire qui mêle le vocabulaire de la langue coranique et celui de l'arabe moderne, et tu crois que c'est cela une recherche étymologique ???
      Tu n'as malheureusement aucune formation linguistique, et c'est pourquoi tu ne vois pas le rapport entre um (mère) umma (matrie) et ummy (appartenant à la matrie).
      Concernant tes ancêtres amazighs, ce n'est pas difficile : la grande majorité des habitants de Tunisie et d'Afrique du Nord, sont des descendants d'Amazighs.

      Supprimer
    2. Cousin Amotz,

      Ai-je prétendu être linguiste ou amateur d’étymologieɁ

      Cousin comme tu es versatile. Voilà ce que tu écrivais sur ce site
      http://islamla.com/viewtopic.php?t=8576 de même que sur ton blog

      الْأَعْرَابُ أَشَدُّ كُفْرًا وَنِفَاقًا وَأَجْدَرُ أَلَّا يَعْلَمُوا حُدُودَ مَا أَنْزَلَ اللَّهُ عَلَى رَسُولِهِ
      LES ARABES sont les plus endurcis parmi les mécréants et les hérétiques, et les plus enclins à ne pas étudier les préceptes qu'a fait descendre (du ciel) allah sur son envoyé.

      الْأَعْرَابُ sont des arabes et puis sur ton site a un interlocuteur tu précises que ce mot signifie les bédouins. Et paradoxalement tu écris en plus sur une page de ton blog relativement au meme sujet.
      42.7. «et de même nous avons révélé à toi un coran arabe pour que tu avertisses LA MÈRE DES CITÉS ET SES ALENTOURS …….»

      Tu aurais pu faire le lien et comprendre que l’on parle de "gens extra muros a la cite" qui seraient les bédouins, les caravaniers marchands qui font halte (autour de la cite) et tous sédentaires vivant en dehors de la Cite. "A Rome on vit comme les romains".

      Cousin Amotz, sous les auspices de la suffisance et du "culte de soi " les sciences deviennent un fourre-tout. Je te l’ai déjà dit ce n’est pas d’hier que l’islam dérange, et au fil des siècles des comme toi, contemporains a son avènement ou postérieurs a celui-ci, ont fait le même exercice tout au long d’une vie. L’histoire en témoigne, et fourmille d’évènements majeurs.

      Cousin Amotz pour Ummi relatif a matrie, je t’en donne un essai d’explication, un Ummi ne «parle que sa langue maternelle et ignorant de son écrit.»

      Mes ancêtres amazigh sont maintenant d’abord des habitants de Tunisie puis d’Afrique du Nord. Pas mal pour un Tunes, qui regarde la Lune quand on lui montre le doigt.

      "Cheikh Zoubir" alias Shakespeare dit «En vérité, bientôt le rôle qui siéra le mieux à l'esprit sera le silence, et il n'y aura plus que les perroquets qu'on pourra louer de parler».

      Supprimer
    3. A non-cousin Krimo. Tu as raison de dire que tu ne comprends rien à l'étymologie.
      Je te la réexplique : le mot 'arab vient de l'hébreu où il signifie "nomade séjournant sous la tente dans les steppes semi-désertiques et vivant de rapines et d'attaques de caravanes".
      Le Coran a emprunté à l'hébreu ce mot 'arab. Mais en himyarite, le terme correspondant est "badwi".
      Le Coran, faisant usage d'une langue composite hébreu-araméen-himyarite, a utilisé ces deux terminologies : l'une hébraïque ('arab), et l'autre himyarite (badwi), ce qui peut prêter à confusion pour qui ne connaît pas l'étymologie de ces deux termes. Comprends-tu enfin à présent avant de parler de "versatilité" ?
      Et concernant ta "tunisitude", elle ne pourra s'affirmer que lorsque tu rejèteras le colonialisme arabo-musulman.

      Supprimer
    4. Cousin Amotz,

      La versatilité t’en fais un art.

      1. voila ce que tu ecris : « Il y a néanmoins une faille dans cette thèse : Waraqa ibn Nawfal serait d'origine qurayshite donc "arabe". Or le Coran (du moins dans ses premiers versets dits "mecquois") a une haine incandescente des arabes (tant qu'ils étaient polythéistes).»
      Une haine incandescente des arabes, ceci est du francais et ne peut preter a confusion
      Apres tu m’expliques : le mot 'arab vient de l'hébreu où il signifie "nomade". Donc la haine incandescente devient envers les nomades.
      Je te l’avais signalé il y a quelque temps sur le blog du "spécialiste en plagiat" que الْأَعْرَابُ ne signifiait pas arabe et pourtant tu n’en démordais pas et maintenant tu me fais le coup du père François.

      2. Je t’ai lu et tu attribuais aux rabbins d’avoir édulcoré les Écrits à travers le temps, en gros tout est légende d’Abraham a l’Exode.

      Tu dis : «Il n'y a pas d'autre choix que de reconnaître que cette longue traînée de trahisons, de forfaitures, et de collaborations-collusions avec l'ennemi que la secte pharisienne- rabbinique- talmudique a laissée derrière elle, était inscrite dans son ADN»

      Et tu confirmes «Or en vérité, les "Cananéens" sont - comme le disait l'archéologue Adyah Horon Gourevitch -, "pas moins Hébreux que les Hébreux. Les Cananéens et les Hébreux sont un seul et même peuple !" Il n’y a jamais eu de “conquête de Canaan” par les anciens esclaves Hébreux “sortis d’Egypte”, et il n’y a jamais eu de “sortie d’Egypte” ! »

      Voici un lien http://www.morim.com/histoire.pdf au sujet de ta langue l’hébreu. S’il ne te satisfait pas tu sais ce qu’il faudrait faire.

      Tes études en langue hébraïque faites en ton "wonderland" sont l’apanage de la renaissance de cette langue depuis le 19eme siècle. Tu empruntes a celle-ci, tu l’utilises comme outil de travail et après tu me refais de l’étymologie sur les textes anciens. Pour faire court ta conception de l l’hebreu en tant que langue devient la mère des langues de tout le Levant. Même le code de Hammourabi antérieur, a ta vision de Canaan, tu y trouverais des racines hébraïques.

      Cousin Amotz, si le Néguev te manque, je t’invite a connaitre plus envoutant. Du haut de l’Assekrem, au lever du jour, entre ombre et lumière tu croirais assister a la naissance du monde, dans la journée au loin l’horizon te dessine des effets qui frapperont ton imagination et le soir sous un ciel superbe après une rasade d’un bon "legmi" millésimé tu te moucheras dans les étoiles.
      De plus on nous dit que ce désert était vert y a plus de 5000 ans, a part les peintures rupestres daignerais-tu retrouver les traces de cette civilisation. La légende dit selon Pierre Boule que l’Atlantide a été englouti aux pieds du Hoggar. A la place d’Antinea, on a deja Tin Hinan et ses descendants "arabo-islamises" te montreront toutes les vertus de l’hospitalité et tu finiras par rencontrer parmi-eux un exégète du Coran qui t’expliquera bien des choses.

      La Tunisitude c’est la tienne. La mienne a déjà fait ses preuves face au colonialisme le plus abject, elle s’est faite sur "la folie" de 22 hommes bien ancrés à leurs racines

      Supprimer
    5. A non-cousin Krimo. Tu retombes dans ton travers d'une logorrhée de mots pour ne rien dire. Ou pour noyer le poisson (poison) de tes mensonges. Comme par exemple, lorsque tu me fais dire que "l'hébreu est la mère des langues de tout le Levant" ?
      Tu es décidemment incorrigible ! Quel âge (mental) as-tu ?

      Supprimer
    6. Cousin Amotz,

      Non je ne t’ai pas oublié. Bien au contraire je me suis dit que le cousin, famille oblige, aurait peut-être raison. Sur la base de tes théories qui foutent en l’air tout mais vraiment tout, je me suis mis dans la peau d’un de tes disciples et j’ai "rué dans la lecture".
      Abraham, l’Exode et tout le toutim pourtant patrimoine de l’humanité, je suis passe outre. Lettre d’Amarna, Ramses II, les noyaux d’olives qui datent les poteries prenant en compte la stratigraphie selon une datation relative et non absolue ……. Enfin tout ce qui suscite le questionnement sur la foi de la masturbation cérébrale du genre «Science sans conscience n’est que ruine de l’âme» ….. Maâlich.

      Dans ce fourbi d’hypothèses, j’en ai retenu une que je voudrais que tu m’expliques. Une poignée d’hommes travaillant pour pharaon, s’évade d’Égypte, remonte vers le pays de Canaan qui n’avait rien d’Hébreu, passe par Madian et découvre une divinité du nom Yahve qui prône en gros les dix commandements. Une fois arrivée en Terre de Canaan, ces hommes distillent avec un art consommé une nouvelle foi …… et ainsi on assiste a la naissance des hébreux vers 1200 av JC.

      Cousin Amotz, ce que tu as fait aux autochtones Cananéens est un droit légitime, un colonialisme qui ne dit pas son nom, c’est casher. Tout devient Hébreux. Mais Zebulon dans tout cela, est-ce un phénicien ou un autochtone hébraïsé Ɂ

      Cousin Amotz avant 1956 et sans conteste tu revendiquais Carthage comme terre de tes ancêtres, les aléas de l’histoire que tu ne veux assumer ont modifié la donne et maintenant ton crédo devient Canaan. Tu ne crois pas qu’il y a un peu d’abus.
      Un exemple le chantre de la chanson pied noir «j’ai quitté mon pays» nous la fait a chaque fois qu’il est acculé. Il revendique son amazighité, son berbérisme, son "algérianité"(foulée au pied en 1870) cela au seul titre que ses ancêtres vivaient sur cette terre depuis 2000 ans et des que l’air du temps devient incommode c’est" eretz Israël".

      P.S. Cousin dans le post précèdent je ne te fais pas dire que «l’hébreu est la mère des langues». Je suppose au conditionnel qu’à suivre ton raisonnement linguistique qui s’évertue par "l’abusage" de l’Etymologie tu amènerais ton lecteur a le croire.

      Cousin Amotz, une remarque si tu le permets : le soufisme ne s’est pas arrêté a El halladj. Bien plus tard sur un registre chretien, quand les ecclésiastiques lui arrachaient de faux aveux il s’est aussi exclamé «Pourtant elle tourne».

      Cousin de toi a moi, jette un œil sur le site de ton ami le "bach douktour" et lis cet article : "Les soufis sont la secte la plus intolérante parmi les musulmans" Il aurait rencontré une institutrice algérienne et sur la foi de son témoignage, vois ce qu’il disserte. A croire que la Chouisse depuis Chakib Areslan est devenue une terre d’asile a tous les pseudo-orientalistes qui veulent paraitre.
      Je suis prêt a gager que le" bach douktour" est juste bon à situer l’Algérie sur une carte, et a savoir depuis quand il sait le faire.

      Supprimer
    7. Cousin Amotz,

      Tu fais dans le snobisme maintenant. A ce point.

      Cousin a ton bon souvenir ceci : https://www.youtube.com/watch?v=HkwM5_NrzVY

      Un hommage a tes parents : https://www.youtube.com/watch?v=-jckgprcYdA

      Un peu de paix intérieur : https://www.youtube.com/watch?v=MOYWuuQ_oAM

      Bien des choses cousin

      Supprimer
    8. A non-cousin Krimo. Non pas dans le snobisme, mais dans la souffrance. j étais alité suite à ma maladie et le traitement douloureux qui l'accompagne. Je lirai tout ce que tu m as envoyé et je reviendrai à toi dans quelques jours.

      Supprimer
    9. Cousin Amotz,

      Bonne convalescence et prompt retablissement

      Supprimer
    10. Un grand merci pour tes souhaits qui me touchent, en dépit de nos profondes divergences, non-cousin Krimo.

      Supprimer
  18. Amotz,

    Pour nation arabe inverse les mots pour leur traduction. Je ne sais pas pourquoi ils se sont inverses a la publiction

    RépondreSupprimer
  19. A non-cousin Krimo. Je reviens à toi après quelques jours de problèmes médecinaux.
    Tu prétends que tu t'es rué sur mes articles publiés sur mon blog, mais j'ai du mal à le croire. Si tu les avais lus, tu aurais su que je réfute les fables bibliques sur une pseudo "sortie d'Egypte" et une prétendue "conquête de Canaan". D'un point de vue archéologique et historique, donc scientifique, tout cela ne s'est jamais passé !
    Les Hébreux vivaient dans cette région des milliers d'années avant ce mythe biblique inventée et rédigée a posteriori - au plus tôt, au VIIIème siècle avant EC - pour des raisons de propagande monothéiste.
    Tu me feras aussi le plaisir de ne pas me comparer à l'abruti inculte et opportuniste répondant au nom de Enrico Macias.
    Ma seule et unique patrie est le Pays des Hébreux, et cela en dépit du fait que mes ancêtres Hébreux-Zébuloniens ont quitté leur patrie au VIIème siècle avant EC et que au gré de leur commerce maritime, ils sont arrivés sur la côte est d'Afrique du Nord et y ont créés des comptoirs commerciaux puis s'y sont installés en fondant leur capitale "Qiryah hadashah" ("Cité nouvelle", en hébreu, et qui a donné "Carthage" en translittération française).
    Je te suggère vivement d'apprendre l'hébreu et l'étymologie pour approfondire tes connaissances historiques qui me semblent très superficielles.
    J'ai une dernière suggestion à te faire : pourquoi ne ferais-tu pas un test ADN ? Crains-tu de savoir qui tu es vraiment et quelle est la réelle identité de tes ancêtres ? Que risques-tu ? D'apprendre que tu n'est pas un descendant "d'arabe du Hedjaz" ? Que tu es un Amazigh et un Berbère ? Voire un Israélite arabisé-arabophonisé-islamisé ? Voire un descendant de ces Carthaginois, donc un descendant d'Hébreux-zébuloniens qui s'ignore et qui a aujourd'hui adopté le narratif colonialiste arabo-musulman des bourreaux de ses ancêtres ?
    Qui sait ? Au lieu de "Non-cousin Krimo", je pourrais alors t'appeler "Cousin Krimo", ou même "Frère Krimo" !

    RépondreSupprimer

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu ce mois

Fourni par Blogger.