Home » , » Israël, le lieu de l’Apocalypse islamique ?

Israël, le lieu de l’Apocalypse islamique ?


Pour l’islam, Allah est non seulement omniscient et omnipuissant, mais il est aussi le « Maître de l’Histoire ». Cela signifie que tout ce qui s’est fait dans l’Histoire humaine, n’a pu se faire que par « la volonté d’Allah » et c’est d’ailleurs pourquoi les exégètes musulmans voyaient dans Hitler et le nazisme le « bras d’Allah ».

Mais d’un pur point de vue théologique musulman, la création de l’Etat d’Israël devait elle-aussi être vue comme l’expression de la « volonté d’Allah » ! Or le « monde musulman » considère Israël comme une « anomalie » qu’il faut éradiquer. Comment expliquer cette contradiction interne entre la toute-volonté d’Allah et l’aspiration musulmane à éradiquer Israël ?

La réponse a été trouvée par un théologien islamiste égyptien répondant au nom de Nazim El Gasser. Dans un de ses discours intitulé « La bonne nouvelle au-delà des choses cachées », il interprétait l’« anomalie » que constituait l’existence de l’Etat d’Israël dans les termes suivants : « Le sionisme ne peut aboutir à la récupération d’une terre devenue musulmane, sous peine de remettre en question les fondements mêmes de l’Islam. Or étant donné qu' Allah est le maître de l’Histoire, l’initiative sioniste de la création d’Israël doit nécessairement être attribuée à Allah. La création d’Israël est un stratagème d’Allah afin de simplifier la tâche des musulmans. En provoquant le retour de tous les Juifs, dispersés dans le monde, en un seul et même endroit – Israël – Allah facilite considérablement le devoir des musulmans, soit de convertir massivement les Juifs à l’Islam, soit (en cas de refus de leur part) de les exterminer. »

Dans les deux cas, le rassemblement des Juifs sur une même terre, « au cœur du monde arabo-islamique », est supposé être le stade ultime de l’exécution du « programme d’Allah ». Cela signifie donc qu’au-delà des apparences, les exégètes musulmans « modérés » qui semblent accepter l’existence d’Israël, ne le feraient qu’en espérant accélérer « l’Apocalypse », du moins dans sa version musulmane.
Cependant, l’option de ce que l’on peut appeler la « Grande Tombe » (l’extermination massive des Juifs) est rapidement devenue bien plus populaire que celle de la « Grande Conversion » à l’islam. La raison est que la majorité des Israéliens sont des laïcs (plus ou moins libérés du monothéisme judaïque). Ils sont donc aux yeux des musulmans l’archétype même de l’hérétique – le ‘Kafr’ – dont le sort est clairement fixé dans le Coran : la décapitation.


Seuls les ultra-orthodoxes judaïques comme les Netourei-Qartah « trouvent grâce » aux yeux de l’islam. Ce sont donc eux qui seront les premiers convertis à l’islam. Et il semble qu'ils le feront plus de gré que de force, tant leur allégeance au monothéisme les pousse à collaborer et s'identifier à l'islam.
Tous les autres Israéliens, en tant qu’hérétiques, donc ennemis d’Allah, doivent être exterminés afin que la « Fin des Temps » et que « Le Jugement dernier » de l’Apocalypse musulman puissent se réaliser « à la grande gloire d’Allah ».
Et tant que les Israéliens (et les Européens) n’auront pas saisi cette motivation théologique apocalyptique du Hamas dans tout ce qu’il entreprend, ils n’auront rien compris.

Chaque siècle dans l’histoire humaine a vu sa grande bataille : l’antiféodalisme, l’antimonarchisme, l’antiesclavagisme. La bataille du XXèmesiècle fut celle de l’antinazisme. La bataille du XXIème siècle devrait être l’anti-islamisme.

Car cette guerre d'Apocalypse que l’islam a entrepris contre Israël et le peuple Hébreu (mais également contre tous les non-musulmans) doit effectivement mener au « Grand Tombeau », non pas d’Israël, mais de l’islam, des forces du mal et des ténèbres.


0 коммент.:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu ce mois

Fourni par Blogger.