Home » , , , » Il n'y a pas et il n'y a jamais eu de "peuple arabe"

Il n'y a pas et il n'y a jamais eu de "peuple arabe"



La machine de propagande pan-arabiste a depuis longtemps piégé le monde occidental.
Particulièrement, en lui faisant croire qu'il existe un "peuple arabe" et que ce "peuple arabe" est ancien, proche des Hébreux, et qu'il vivait sur toute l'étendue du Proche et Moyen-Orient (appelée malencontreusement le "Croissant fertile"). Et étant donné que le terme "croissant" évoque irrésistiblement la Lune, emblème devenu ‘arabo-musulman’ par excellence, il fut compris comme "contrée Arabo-musulmane".
Cette imposture a été relayée au XIXème siècle par des "orientalistes" allemands et britanniques principalement. Ces "orientalistes" en mal d'exotisme ont fantasmé sur les hordes bédouines islamisées en leur octroyant une pseudo antériorité "d'indigènes et d'autochtones du Croissant fertile".

En fait, de quoi s'agit-il ? Et comment le piège propagandiste pan-arabiste s'est-il refermé sur les ‘orientalistes’ occidentaux ? Et par leur biais sur le monde entier, y compris chez les Israéliens.




Aussi étonnant que cela puisse paraître, le mot "arabe" n'est pas un mot en langue... arabe ! L'origine étymologique du mot "arabe" vient de … l'hébreu ! En langue hébraïque en effet, 'arabe' désigne exclusivement un comportement socio-économique. Celui de tout quidam qui séjourne dans une région aride et nomadise, qui vit de rapines en attaquant les caravanes, ou qui fait des incursions et des razzias pour s'emparer des biens et des troupeaux de villageois sédentaires.
Ce quidam nomade donc "arabe" peut appartenir à n'importe quelle ethnie, contrée, culture, langue etc... Il lui suffit de remplir les deux conditions évoquées ci-dessus (être nomade et vivre de rapines) pour être appelé "arabe".
La racine hébraïque du mot 'arabe' est d'ailleurs éloquente : 'ARB. Cette racine est commune à des termes variés comme "nomade", “hybride”, "corbeau", "prédateur" etc… Pourtant, ces termes distincts ont un dénominateur commun. Pour un locuteur hébreu en effet, quelqu'un qui vit de rapines en se mélangeant (d’où “hybride”) avec les villageois sédentaires afin de les agresser et les dépouiller, est un prédateur !
Le Coran a d’ailleurs repris cette définition hébraïque péjorative à l'encontre du nomade, donc de "l'arabe". Le Coran est rempli d'imprécations contre ces "arabes sans foi ni loi" ! Chose pour le moins bizarre, si le rédacteur du Coran était un "Arabe" ! C'est donc que même pour le rédacteur du Coran, "arabe" n'avait aucune connotation ethnique ! Seule la connotation linguistique est retenue dans le Coran : “la langue arabe”. Un point c'est tout !

C'est bien plus tard que le mot "arabe" avec un a minuscule pour désigner un comportement socio-économique puis un idiome ("la langue arabe"), se métamorphosa en terme (pseudo) ethnique "Arabe" avec un A majuscule, par les soins de la propagande pan-arabiste.

Et alors, diront certains ? Et quand bien même le terme "Arabe" est-il une aberration sémantique, en quoi cela nous concerne t-il ? Où est le dégât et le danger ?

Non seulement cela nous concerne tous, mais cette aberration linguistique a été une catastrophe politique pour l'humanité entière. Elle a érigé un ramassis de nomades en peuple ! Pire ! Elle a servi d'ultime et extrêmement efficace arsenal idéologique au colonialisme pan-arabique islamiste pour s’implanter.

Voici pourquoi :
1. Etant donné que le terme socio-économique et linguistique "arabe" (nomade) a été transformé en concept (pseudo) ethnique, les conquérants musulmans sortis du Hedjaz ("Arabie saoudite" de nos jours) ont revendiqué comme leur appartenant de toute éternité, les territoires qu'ils ont conquis sur d’autres peuples "arabes" (nomades) au nom d’une fictive identité “Arabe” : l’Arabité.
Ainsi les Palmyriens et les Nabatéens par exemple qui étaient des "arabes" (des nomades) sont depuis lors considérés par les Historiens occidentaux comme "Arabes". Or en réalité, les Palmyriens étaient ethniquement parlant des Araméens nomades puis sédentarisés, et les Nabatéens étaient des Hébreux-Iduméens devenus des caravaniers et des négociants en épices et en onguents et dont le centre était la célèbre Pétra (en Jordanie actuelle).
Il est à noter qu'une distance de près de 1000 km sépare Pétra de Palmyre. Et c'est donc tout ce territoire (y compris Israël et le territoire nommé malencontreusement "Palestine") qui, par la baguette magique des Historiens occidentaux grugés, a été déclaré "appartenant aux Arabes" ! Et le tour est joué !
2. Dans cette même "logique" absurde extension du champ sémantique du mot "arabe" (nomade), demain les conquérants arabo-islamiques revendiqueront la Finlande et la Mongolie comme étant leurs pays, comme ils ont dans le passé revendiqué (et envahi) l’Afrique du Nord des Amazighs (sédentaires ou nomades), soudainement devenu “le Maghreb des Arabes” dans la bouche d’universitaires occidentaux ignares !
Car un nomade lapon finlandais sur son traîneau attelé de rênes et un berger transhumant mongol dans le désert de Gobi, sont aussi des "arabes" (des “nomades”) au sens premier du terme ! C'est un peu comme si le terme français "pecquenot" perdait son sens premier de "paysan bourru" et devenait le nom d'un pseudo peuple : “le peuple des Pecquenots” ! Et à partir de cette aberration, des "pecquenots" d'Auvergne iront revendiquer toutes les terres arables et agricoles du monde entier comme leur appartenant !
Cela prête à sourire, mais c'est exactement ce qui s'est passé avec le terme "arabe" devenu "Arabe" !


Conclusion : Il n'y a pas d'Arabes. Il n'y a jamais eu de “peuple Arabe”. Il n'y a que des populations "nomades" ou anciennement "nomades" (donc "arabes" en hébreu) à qui la langue dite "arabe" a été imposée par les conquérants musulmans venus du Hedjaz.

David A. Belhassen

7 коммент.:

  1. Bonjour David,
    si arabe désigne pour vous un comportement socio-économique,et que des anciens hébreux (les Iduméens) étaient considérés comme des arabes, alors d'où vient la langue arabe? Une langue a toujours une origine ethnique (sédentaire et/ou nomade)...

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour. Je n'ai jamais dit que les Iduméens étaient considérés comme des "arabes". J'ai parlé uniquement des Iduméens nomades (comme les Nabatéens). D'autre part, la langue arabe (du Coran) est une langue artificielle et composite. Elle a intégré l'idiome sudarabique autochtone, l'hébreu, et l'araméen, ces deux dernières importées au Hedjaz par des juifs et des chrétiens. Quant à l'idiome sudarabique, il est né d'une variante de la langue éthiopienne. C'est l'imbrication de ces 3 langues qui ont créé - très tardivement - ce qu'aujourd'hui on appelle la langue arabe, et qui en fait est la langue coranique, qui ensuite a donné naissance à des dialectes régionaux avec les conquêtes arabo-musulmanes. A partir de là, on ne peut parler de "peuple arabe", puisque "arabe" signifie (en hébreu !) "nomade", et qu'il y a des nomades partout dans le monde, sans lien ethnique entre eux. Il y a des "arabes" Lapons, des "arabes" Mongols, des "arabes" Touaregs etc... Et même des "arabes" Hébreux, si jamais des Hébreux adoptent un style de vie nomade (comme par exemple les nomades Nabatéens, issus du peuple Hébreu-Iduméen).

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour. Je n'ai jamais dit que les Iduméens étaient considérés comme des "arabes". J'ai parlé uniquement des Iduméens nomades (comme les Nabatéens). D'autre part, la langue arabe (du Coran) est une langue artificielle et composite. Elle a intégré l'idiome sudarabique autochtone, l'hébreu, et l'araméen, ces deux dernières importées au Hedjaz par des juifs et des chrétiens. Quant à l'idiome sudarabique, il est né d'une variante de la langue éthiopienne. C'est l'imbrication de ces 3 langues qui ont créé - très tardivement - ce qu'aujourd'hui on appelle la langue arabe, et qui en fait est la langue coranique, qui ensuite a donné naissance à des dialectes régionaux avec les conquêtes arabo-musulmanes. A partir de là, on ne peut parler de "peuple arabe", puisque "arabe" signifie (en hébreu !) "nomade", et qu'il y a des nomades partout dans le monde, sans lien ethnique entre eux. Il y a des "arabes" Lapons, des "arabes" Mongols, des "arabes" Touaregs etc... Et même des "arabes" Hébreux, si jamais des Hébreux adoptent un style de vie nomade (comme par exemple les nomades Nabatéens, issus du peuple Hébreu-Iduméen).

    RépondreSupprimer
  4. Pas de peuple "arabe" mais on pourra parler de peuple "arabéen" pour désigner les autochtones arabophones du Hedjaz. N'est ce pas?

    RépondreSupprimer
  5. Oui. "arabéen", sans être une terminologie parfaite, est néanmoins préférable et moins ambigu que "arabe".

    RépondreSupprimer
  6. Non des martiens, petit bonhomme vert!!!!

    RépondreSupprimer

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu ce mois

Fourni par Blogger.