Home » , , » Le statut de Jésus dans le Coran : Dieu-homme, Homme-Dieu ? Ou ni Dieu et ni Homme !

Le statut de Jésus dans le Coran : Dieu-homme, Homme-Dieu ? Ou ni Dieu et ni Homme !


La théologie coranique sur Jésus contient davantage d'emprunts à des Evangiles tardifs dits "apocryphes" ou "pseudépigraphiques", et même à des textes christiques appartenant à la littérature gnostique, qu'aux Evangiles canoniques.
Cependant, le Coran déforme ce nom en 'Issâ, forgé à partir du personnage biblique 'Esaü - frère de Jacob ! -, et ignore tout de son nom hébreu véritable Yeshou'a. Mais il est évident qu'i s'agit de Jésus.
'Issâ fils de Miryam est considéré dans le Coran comme le dernier de la lignée des prophètes bibliques, mais sa spécificité principale est celle d'annoncer (de l'hébreu "nabi") "Muhammad, le sceau des prophètes".
Et pourtant, la figure coranique de Jésus n'est pas seulement celle d'un prophète. Elle occupe aussi une place éminente en tant que "Messie" (à partir de l'hébreu "Mashiah" = "Oint"), de « Parole d'Allah » et d'« Esprit d'Allah » (de l'hébreu "rouah" = "souffle", voir sourate 4, 21 et 91).
Le Coran lui confère également une dimension eschatologique lors du "Jugement dernier". Sa "parousie" (retour sur terre) y est certes à peine affleurée, mais elle a donné lieu à des nombreuses spéculations dans le corpus des "Hadiths" : Jésus « combattra les juifs et les chrétiens, tuera les porcs, brisera la croix, détruira les synagogues et les églises ».
Certes, le Coran nie toute notion d'incarnation ou le titre de "Fils de Dieu" attribué à Jésus. L'insistance même du Coran sur sa filiation à sa mère Miryam, semble être un rejet polémique de la croyance christique en sa divinité. De même, la Trinité y est ouvertement récusée.
Néanmoins, une ambiguïté existe à l'égard de Jésus, de par sa naissance miraculeuse qui en fait un "être" à part. En effet, le Coran s'attarde paradoxalement sur le caractère miraculeux de sa naissance virginale. Ainsi, c'est le même "souffle divin" qui a pénétré Miryam, qui avait auparavant "animé" Adam ! Jésus est donc vu comme directement créé par la "Parole d'Allah". Et cela, en contradiction avec la décision du concile de Nicée réitérant le dogme que Jésus est engendré, non pas créé.  
Pour le Coran, Jésus n'est donc pas un "humain" comme les autres ! Il est un second Adam, non "engendré" !
D'autre part, le Jésus du Coran n'a pas été crucifié : « Or, ils (les juifs) ne l'ont ni tué ni crucifié ; mais ce n'était qu'un faux semblant ! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l'incertitude : ils n'en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l'ont vraiment pas tué » (Voir sourate 4, 157).
Or le Coran lui-même évoque à plusieurs reprises la mort de Jésus (sourate 19.33, 5.17, 5, 158).
Les exégètes musulmans (tel Tabari) ont tenté de gérer cette contradiction coranique de la manière suivante : « Les juifs traînèrent ʿĪssā à un endroit où ils avaient préparé une croix pour le crucifier, et un grand nombre de juifs se rassemblèrent autour de lui. Ils avaient un chef nommé Yesûʿa, qui était également parmi eux. Quand ils voulurent attacher ʿĪssā à la croix, Dieu l'enleva à leurs regards et donna la forme et l'aspect de `Îssâ à Yesûʿa, leur chef. Quand ils regardèrent, ils virent Yesû'a ressemblant à Îssâ, et ils le saisirent. Il dit : « Je suis Yesü'a ». Ils répondirent : « Tu mens ; tu es ʿĪssā, tu t'es dérobé à nos regards par la magie ; maintenant la magie est passée et tu es redevenu visible ». Il protesta en vain qu'il était Yesû'a ; ils le tuèrent et l'attachèrent à la croix. Quant à ʿĪssā, Dieu l'éleva, au ciel comme il est dit dans le Coran : « Ils ne l'ont pas tué et ils ne l'ont pas crucifié, mais ce n'était qu'un faux-semblant ».
Cette exégèse musulmane sur un sosie nommé Yesû'a (la forme correcte du nom de Jésus !), crucifié à la place de 'Issâ, possède quelques variantes. Ainsi, certains exégètes parlent de Simon de Cyrène, ou de Judah Iscariote (voir le faux "Evangile de Bar-Nabé").
En fait, cette doctrine concernant la non-crucifixion de Jésus est empruntée à la littérature christique dite "gnostique" qui voit cette peine infamante comme incompatible avec la dignité divine de Jésus.
Seul le courant "hérétique" et ultra-minoritaire "ahmédite" (en Inde principalement), professe la doctrine dite de l'« évanouissement », pour expliquer la survie de Jésus à sa crucifixion : "Jésus n'est pas mort sur la croix mais était dans un état comateux. Une fois soigné, il finit sa vie paisiblement à l'âge de 120 ans". Mais cette doctrine est rejetée par l'orthodoxie musulmane.
  1. Jésus dans les versets du Coran
Le Coran mentionne Jésus une quarantaine de fois, la plupart du temps sous le nom « 'Issâ » (« عيسى » en arabe), les autres fois comme « le Messie » (« المسيح » en arabe), ou encore comme "le Fils de Miryam", ou en tant "qu'envoyé" et "prophète", et enfin laconiquement par "il" ou "lui".
La liste exhaustive de tous les versets mentionnant Jésus, et leur traduction littérale (non ponctuée et sans lettres capitales ou majuscules), sera donnée non pas selon l'ordre habituel non chronologique des sourates de Coran (114 sourates, y compris la sourate dite 'Fatihah' = 'Ouverture'), mais d'après le numérotage ordinal de leur rédaction chronologique. Ce numérotage ordinal chronologique qui se fonde sur les travaux du Professeur Sami Aldeeb, est important pour saisir l'évolution théologique dans la perception coranique de la figure de Jésus.
Néanmoins, et à la suite de la numérotation ordinale, sera donnée la numérotation habituelle, et sera mentionnée entre parenthèses la lettre M pour les versets dits "mecquois", et la lettre Y (diminutif de Yatrib, l'ancien nom de Médine), pour les versets dit "médinois" :
44.34. (Sourate 19, M : "Marie")
ذَلِكَ عِيسَى ابْنُ مَرْيَمَ قَوْلَ الْحَقِّ الَّذِي فِيهِ يَمْتَرُونَ
tel est 'ssâ, fils de miryam voix de la loi sur laquelle ils autorisent  
55.85. (Sourate 6, M : "Les bétails")
وَزَكَرِيَّا وَيَحْيَى وَعِيسَى وَإِلْيَاسَ كُلٌّ مِّنَ الصَّالِحِينَ
et zacharie et yahya et issâ et élie tous parmi les réussis
62.13. (Sourate 42, M : "La consultation")
شَرَعَ لَكُم مِّنَ الدِّينِ مَا وَصَّى بِهِ نُوحاً وَالَّذِي أَوْحَيْنَا إِلَيْكَ وَمَا وَصَّيْنَا بِهِ إِبْرَاهِيمَ وَمُوسَى وَعِيسَى أَنْ أَقِيمُوا الدِّينَ وَلَا تَتَفَرَّقُوا فِيهِ كَبُرَ عَلَى الْمُشْرِكِينَ مَا تَدْعُوهُمْ إِلَيْهِ اللَّهُ يَجْتَبِي إِلَيْهِ مَن يَشَاءُ وَيَهْدِي إِلَيْهِ مَن يُنِيبُ
il vous a codifié en jugement ce qu’il ordonna à noé et ce que nous avons revivifié à toi et de ce que nous en ordonnâmes à abraham et à moïse et à 'issâ afin qu'ils érigent le jugement et ne vous divisez en cela c'est grand pour les associateurs ce de quoi tu les informes allah approche à lui qui il veut et guide vers lui qui se repent
63.57 (Sourate 43, M : "Les ornements")
وَلَمَّا ضُرِبَ ابْنُ مَرْيَمَ مَثَلًا إِذَا قَوْمُكَ مِنْهُ يَصِدُّونَ

et de ce qu'est cautérisé le fils de miryam en exemple tandis que ta communauté de lui s'en écarte




63.58 (Sourate 43, M : "Les ornements")
وَقَالُوا أَآلِهَتُنَا خَيْرٌ أَمْ هُوَ مَا ضَرَبُوهُ لَكَ إِلَّا جَدَلًا بَلْ هُمْ قَوْمٌ خَصِمُونَ
et ils disent nos divinités sont-elles meilleures ou lui ils ne le cautérisent que par polémique or ils ne sont qu'une communauté de querelleurs


63.59. (Sourate 43, M : "Les ornements")
إِنْ هُوَ إِلَّا عَبْدٌ أَنْعَمْنَا عَلَيْهِ وَجَعَلْنَاهُ مَثَلًا لِبَنِي إِسْرَائِيلَ
certes lui  n'était qu'un serviteur nous l'avons gratifié et nous l'avons levé en exemple aux fils d'israël
63.61. (Sourate 43, M : "Les ornements")
وَإِنَّهُ لَعِلْمٌ لِلسَّاعَةِ فَلَا تَمْتَرُنَّ بِهَا وَاتَّبِعُونِ هَذَا صِرَاطٌ مُسْتَقِيمٌ




et le voici pour savoir l'heure donc ne doutez pas sur elle et suivez-moi dans cette route érigée


63.63. (Sourate 43, M : "Les ornements")
وَلَمَّا جَاء عِيسَى بِالْبَيِّنَاتِ قَالَ قَدْ جِئْتُكُم بِالْحِكْمَةِ وَلِأُبَيِّنَ لَكُم بَعْضَ الَّذِي تَخْتَلِفُونَ فِيهِ فَاتَّقُوا اللَّهَ وَأَطِيعُونِ
et quand vint 'issâ  avec les évidences il dit déjà je vous suis venu avec la sagesse et pour faire comprendre à vous une part de ce sur quoi vous polémiquiez alors craignez allah et obéissez-moi.


87.87. (Sourate 2, Y : "La vache").  
وَلَقَدْ آتَيْنَا مُوسَى الْكِتَابَ وَقَفَّيْنَا مِنْ بَعْدِهِ بِالرُّسُلِ وَآتَيْنَا عِيسَى ابْنَ مَرْيَمَ الْبَيِّنَاتِ وَأَيَّدْنَاهُ بِرُوحِ الْقُدُسِ أَفَكُلَّمَا جَاءَكُمْ رَسُولٌ بِمَا لَا تَهْوَى أَنْفُسُكُمُ اسْتَكْبَرْتُمْ فَفَرِيقًا كَذَّبْتُمْ وَفَرِيقًا تَقْتُلُونَ
et déjà nous avons donné à moïse l'écrit et avons continué après lui par des envoyés et nous avons donné à 'issâ fils de miryam des évidences et nous l'avons forgé par le souffle de sainteté est-ce qu'à chaque fois qu'il vous a amené un envoyé que n'acquiesçait pas votre être vous vous êtes grandi alors un camp les a niés et un camp les tue


87.136. (Sourate 2, Y : "La vache").
قُولُوا آمَنَّا بِاللَّهِ وَمَا أُنْزِلَ إِلَيْنَا وَمَا أُنْزِلَ إِلَى إِبْرَاهِيمَ وَإِسْمَاعِيلَ وَإِسْحَاقَ وَيَعْقُوبَ وَالْأَسْبَاطِ وَمَا أُوتِيَ مُوسَى وَعِيسَى وَمَا أُوتِيَ النَّبِيُّونَ مِنْ رَبِّهِمْ لَا نُفَرِّقُ بَيْنَ أَحَدٍ مِنْهُمْ وَنَحْنُ لَهُ مُسْلِمُونَ
dites nous croyons en allah et en ce qu'il a descendu vers nous et en ce qu'il a descendu vers abraham et ismaël et isaac et jacob et les tribus et en ce qui a été donné à moïse et à 'issâ et en ce qui a été donné aux prophètes par leur seigneur nous ne séparons aucun d'eux et nous sommes à lui pacifiés


87.253. (Sourate 2, Y : "La vache")
تِلْكَ الرُّسُلُ فَضَّلْنَا بَعْضَهُمْ عَلَى بَعْضٍ مِنْهُمْ مَنْ كَلَّمَ اللَّهُ وَرَفَعَ بَعْضَهُمْ دَرَجَاتٍ وَآتَيْنَا عِيسَى ابْنَ مَرْيَمَ الْبَيِّنَاتِ وَأَيَّدْنَاهُ بِرُوحِ الْقُدُسِ وَلَوْ شَاءَ اللَّهُ مَا اقْتَتَلَ الَّذِينَ مِنْ بَعْدِهِمْ مِنْ بَعْدِ مَا جَاءَتْهُمُ الْبَيِّنَاتُ وَلَكِنِ اخْتَلَفُوا فَمِنْهُمْ مَنْ آمَنَ وَمِنْهُمْ مَنْ كَفَرَ وَلَوْ شَاءَ اللَّهُ مَا اقْتَتَلُوا وَلَكِنَّ اللَّهَ يَفْعَلُ مَا يُرِيدُ
tels sont les envoyés nous avons favorisé certains à certains il en est à qui a parlé allah et a élevé certains sur certains en grade et nous avons donné à 'issâ fils de miryam les évidences et l'avons assisté par le souffle de sainteté et si avait voulu allah ils ne se seraient pas entretués ceux après eux après que leur furent venues les évidences mais ils se sont opposés entre eux alors il en est de ceux qui crurent et de ceux qui calfatèrent et si avait voulu allah ils ne se seraient pas entretués mais allah fait ce qu'il décide


89.45. (Sourate 3, Y : "'Imran")
إِذْ قَالَتِ الْمَلآئِكَةُ يَا مَرْيَمُ إِنَّ اللّهَ يُبَشِّرُكِ بِكَلِمَةٍ مِّنْهُ اسْمُهُ الْمَسِيحُ عِيسَى ابْنُ مَرْيَمَ وَجِيهاً فِي الدُّنْيَا وَالآخِرَةِ وَمِنَ الْمُقَرَّبِينَ
lorsque dirent les anges ô marie voici qu'allah t'annonce une parole de lui son nom est le messie 'issâ fils de miryam et notoire dans ce monde et dans l'autre et il est des approchés
89.52. (Sourate 3, Y : "'Imran")
فَلَمَّا أَحَسَّ عِيسَى مِنْهُمُ الْكُفْرَ قَالَ مَنْ أَنصَارِي إِلَى اللّهِ قَالَ الْحَوَارِيُّونَ نَحْنُ أَنصَارُ اللّهِ آمَنَّا بِاللّهِ وَاشْهَدْ بِأَنَّا مُسْلِمُونَ
alors quand ressentit 'issâ parmi eux du calfatage il dit qui sont les gardiens d'allah dirent les rédimés nous sommes les gardiens d'allah nous croyons en allah et sois témoin que nous sommes pacifiés
89.53 (Sourate 3, Y : "'Imran")
رَبَّنَا آمَنَّا بِمَا أَنْزَلْتَ وَاتَّبَعْنَا الرَّسُولَ فَاكْتُبْنَا مَعَ الشَّاهِدِينَ
notre seigneur nous avons cru en ce que tu as fait descendre et avons suivi l'envoyé alors inscris-nous avec les témoins
89.54 (Sourate 3, Y : "'Imran")
وَمَكَرُوا وَمَكَرَ اللَّهُ وَاللَّهُ خَيْرُ الْمَاكِرِينَ
et ils le dénoncèrent et dénonça allah et allah est le meilleur des dénonciateurs
89.55. (Sourate 3, Y : "'Imran")
إِذْ قَالَ اللّهُ يَا عِيسَى إِنِّي مُتَوَفِّيكَ وَرَافِعُكَ إِلَيَّ وَمُطَهِّرُكَ مِنَ الَّذِينَ كَفَرُواْ وَجَاعِلُ الَّذِينَ اتَّبَعُوكَ فَوْقَ الَّذِينَ كَفَرُواْ إِلَى يَوْمِ الْقِيَامَةِ ثُمَّ إِلَيَّ مَرْجِعُكُمْ فَأَحْكُمُ بَيْنَكُمْ فِيمَا كُنتُمْ فِيهِ تَخْتَلِفُونَ
quand dit allah ô 'issâ certes je te recueille et je t'élève vers moi et je te purifie de ceux qui ont calfaté et je place ceux qui t'ont suivi au-dessus de ceux qui ont calfaté le jour du relèvement puis vers moi votre retour et je vous raisonnerai sur ce quoi vous polémiquiez


89.59. (Sourate 3, Y : "'Imran")
إِنَّ مَثَلَ عِيسَى عِندَ اللّهِ كَمَثَلِ آدَمَ خَلَقَهُ مِن تُرَابٍ ثِمَّ قَالَ لَهُ كُن فَيَكُونُ
certes est comparable 'issâ chez allah en comparaison à adam qu'il a façonné de glaise puis il lui dit sois et il est
89.84. (Sourate 3, Y : "'Imran")
قُلْ آمَنَّا بِاللَّهِ وَمَا أُنْزِلَ عَلَيْنَا وَمَا أُنْزِلَ عَلَى إِبْرَاهِيمَ وَإِسْمَاعِيلَ وَإِسْحَاقَ وَيَعْقُوبَ وَالْأَسْبَاطِ وَمَا أُوتِيَ مُوسَى وَعِيسَى وَالنَّبِيُّونَ مِنْ رَبِّهِمْ لَا نُفَرِّقُ بَيْنَ أَحَدٍ مِنْهُمْ وَنَحْنُ لَهُ مُسْلِمُونَ
dis nous croyons en allah et à ce qu'a été descendu sur nous et ce qui a été descendu sur abraham et ismaël et isaac et jacob et les tribus et à ce qui a été donné à moïse et à 'issâ et aux prophètes par leur seigneur nous ne séparons aucun d'entre eux et c'est à lui que nous sommes pacifiés
90.7. (Sourate 33, Y : "Les coalitions")
وَإِذْ أَخَذْنَا مِنَ النَّبِيِّينَ مِيثَاقَهُمْ وَمِنكَ وَمِن نُّوحٍ وَإِبْرَاهِيمَ وَمُوسَى وَعِيسَى ابْنِ مَرْيَمَ وَأَخَذْنَا مِنْهُم مِّيثَاقاً غَلِيظاً
et lorsque nous prenons des prophètes leur engagement ainsi que de toi et de noé et d’abraham et de moïse et de issâ fils de miryam et nous prenons d’eux un engagement solennel


92.157. (Sourate 4, Y : "Les femmes")
وَقَوْلِهِمْ إِنَّا قَتَلْنَا الْمَسِيحَ عِيسَى ابْنَ مَرْيَمَ رَسُولَ اللّهِ وَمَا قَتَلُوهُ وَمَا صَلَبُوهُ وَلَـكِن شُبِّهَ لَهُمْ وَإِنَّ الَّذِينَ اخْتَلَفُواْ فِيهِ لَفِي شَكٍّ مِّنْهُ مَا لَهُم بِهِ مِنْ عِلْمٍ إِلاَّ اتِّبَاعَ الظَّنِّ وَمَا قَتَلُوهُ يَقِيناً
et leur parole certes nous avons tué le messie 'issâ fils de miryam envoyé d'allah or ils ne l'ont pas tué et ne l'ont pas crucifié mais il leur a semblé et certes ceux qui ont controversé sur ça restent dans le doute ils n'en ont pas de savoir mais suivent une supputation et ils ne l'ont pas tué vraiment


92.163. (Sourate 4, Y : "Les femmes")
إِنَّا أَوْحَيْنَا إِلَيْكَ كَمَا أَوْحَيْنَا إِلَى نُوحٍ وَالنَّبِيِّينَ مِن بَعْدِهِ وَأَوْحَيْنَا إِلَى إِبْرَاهِيمَ وَإِسْمَاعِيلَ وَإِسْحَاقَ وَيَعْقُوبَ وَالأَسْبَاطِ وَعِيسَى وَأَيُّوبَ وَيُونُسَ وَهَارُونَ وَسُلَيْمَانَ وَآتَيْنَا دَاوُودَ زَبُوراً
certes nous avons revivifié pour toi comme ce que nous avions revivifié à noé et aux prophètes après lui et nous avons revivifié à abraham et ismaël et isaac et jacob et aux tribus et à 'issâ et job et jonas et aharon et salomon et nous avons donné à david les psaumes


92.171. (Sourate 4, Y : "Les femmes")
يَا أَهْلَ الْكِتَابِ لاَ تَغْلُواْ فِي دِينِكُمْ وَلاَ تَقُولُواْ عَلَى اللّهِ إِلاَّ الْحَقِّ إِنَّمَا الْمَسِيحُ عِيسَى ابْنُ مَرْيَمَ رَسُولُ اللّهِ وَكَلِمَتُهُ أَلْقَاهَا إِلَى مَرْيَمَ وَرُوحٌ مِّنْهُ فَآمِنُواْ بِاللّهِ وَرُسُلِهِ وَلاَ تَقُولُواْ ثَلاَثَةٌ انتَهُواْ خَيْراً لَّكُمْ إِنَّمَا اللّهُ إِلَـهٌ وَاحِدٌ سُبْحَانَهُ أَن يَكُونَ لَهُ وَلَدٌ لَّهُ مَا فِي السَّمَاوَات وَمَا فِي الأَرْضِ وَكَفَى بِاللّهِ وَكِيلاً
ô tente de l'écrit n'escaladez pas dans votre religion et ne dites sur allah que la loi alors que le messie 'issâ fils de miryam est un envoyé d'allah et sa parole rencontrée vers miryam et un souffle de lui alors croyez en allah et ses envoyés et ne dites pas trois cessez c'est préférable pour vous tandis que  allah est un dieu unique nous le louons s'il avait de lui un enfant or à lui ce qui est dans les cieux et ce qui est sur le pays et est suffisant en allah un protecteur
94.27. (Sourate 57, Y : "Le fer")
ثُمَّ قَفَّيْنَا عَلَى آثَارِهِم بِرُسُلِنَا وَقَفَّيْنَا بِعِيسَى ابْنِ مَرْيَمَ وَآتَيْنَاهُ الْإِنجِيلَ وَجَعَلْنَا فِي قُلُوبِ الَّذِينَ اتَّبَعُوهُ رَأْفَةً وَرَحْمَةً وَرَهْبَانِيَّةً ابْتَدَعُوهَا مَا كَتَبْنَاهَا عَلَيْهِمْ إِلَّا ابْتِغَاء رِضْوَانِ اللَّهِ فَمَا رَعَوْهَا حَقَّ رِعَايَتِهَا فَآتَيْنَا الَّذِينَ آمَنُوا مِنْهُمْ أَجْرَهُمْ وَكَثِيرٌ مِّنْهُمْ فَاسِقُونَ
puis nous avons fait adhérer à leurs traces nos messagers et nous avons fait adhérer par 'issâ fils de miryam et lui avons donné l’évangile et amené dans les cœurs de ceux qui le suivirent douceur et pitié et le rabbinat qu’ils inventèrent nous ne le l'avons pas prescrit sur eux sinon rechercher la volonté d’allah et ils ne l’ont pas scruté de manière légitime à sa scrutation alors nous avons donné à ceux qui crurent parmi eux leur salaire mais beaucoup d’entre eux sont corrompus
109.6. (Sourate 61, Y : "Le rang")
وَإِذْ قَالَ عِيسَى ابْنُ مَرْيَمَ يَا بَنِي إِسْرَائِيلَ إِنِّي رَسُولُ اللَّهِ إِلَيْكُمْ مُصَدِّقًا لِمَا بَيْنَ يَدَيَّ مِنَ التَّوْرَاةِ وَمُبَشِّرًا بِرَسُولٍ يَأْتِي مِنْ بَعْدِي اسْمُهُ أَحْمَدُ فَلَمَّا جَاءَهُمْ بِالْبَيِّنَاتِ قَالُوا هَذَا سِحْرٌ مُبِينٌ
et lorsque dit 'issâ le fils de miryam ô fils d’israël moi je suis l'envoyé d’allah vers vous justifiant de ce qui est entre vos mains de la torah et annonçant un envoyé venant après moi son nom ahmad et tandis qu'il vint à eux avec des évidences ils dirent cela est une magie évidente




109.14. (Sourate 61, Y : "Le rang")
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آَمَنُوا كُونوا أَنصَارَ اللَّهِ كَمَا قَالَ عِيسَى ابْنُ مَرْيَمَ لِلْحَوَارِيِّينَ مَنْ أَنصَارِي إِلَى اللَّهِ قَالَ الْحَوَارِيُّونَ نَحْنُ أَنصَارُ اللَّهِ فَآَمَنَت طَّائِفَةٌ مِّن بَنِي إِسْرَائِيلَ وَكَفَرَت طَّائِفَةٌ فَأَيَّدْنَا الَّذِينَ آَمَنُوا عَلَى عَدُوِّهِمْ فَأَصْبَحُوا ظَاهِرِينَ

ô et oyez ceux qui ont cru soyez les gardiens d’allah comme a dit 'issâ fils de miryam aux rédimés qui sont mes gardiens vers allah dirent les rédimés nous sommes les gardiens d'allah et crût un groupe des fils d’israël et calfata un groupe alors nous soutinrent ceux qui crurent contre leur ennemi et émergèrent les purifiés


112.17. (Sourate 5, Y : "La table")
لَقَدْ كَفَرَ الَّذِينَ قَالُوا إِنَّ اللَّهَ هُوَ الْمَسِيحُ ابْنُ مَرْيَمَ قُلْ فَمَنْ يَمْلِكُ مِنَ اللَّهِ شَيْئًا إِنْ أَرَادَ أَنْ يُهْلِكَ الْمَسِيحَ ابْنَ مَرْيَمَ وَأُمَّهُ وَمَنْ فِي الْأَرْضِ جَمِيعًا وَلِلَّهِ مُلْكُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَمَا بَيْنَهُمَا يَخْلُقُ مَا يَشَاءُ وَاللَّهُ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ
déjà ont calfaté ceux qui disent certes allah est le messie fils de miryam dis et de qui est souverain d'allah en rien s'il décidait de trucider le messie fils de miryam et sa mère et ce qui est sur le pays réunis et à dieu la royauté des cieux et du pays et ce qui est entre les deux il sépare ce qu'il veut et allah sur toute chose est puissant


112.46. (Sourate 5, Y : "La table")
وَقَفَّيْنَا عَلَى آثَارِهِم بِعَيسَى ابْنِ مَرْيَمَ مُصَدِّقاً لِّمَا بَيْنَ يَدَيْهِ مِنَ التَّوْرَاةِ وَآتَيْنَاهُ الإِنجِيلَ فِيهِ هُدًى وَنُورٌ وَمُصَدِّقاً لِّمَا بَيْنَ يَدَيْهِ مِنَ التَّوْرَاةِ وَهُدًى وَمَوْعِظَةً لِّلْمُتَّقِينَ
et nous avons imposé après eux 'issâ fils de miryam justifiant ce qui était entre ses mains en torah et nous lui avons donné l'évangile où il y a guide et lumière et justification de ce qui était entre ses mains en torah et un guide et une exhortation aux craignants


112.72. (Sourate 5, Y : "La table")
لَقَدْ كَفَرَ الَّذِينَ قَالُوا إِنَّ اللَّهَ هُوَ الْمَسِيحُ ابْنُ مَرْيَمَ وَقَالَ الْمَسِيحُ يَا بَنِي إِسْرَائِيلَ اعْبُدُوا اللَّهَ رَبِّي وَرَبَّكُمْ إِنَّهُ مَنْ يُشْرِكْ بِاللَّهِ فَقَدْ حَرَّمَ اللَّهُ عَلَيْهِ الْجَنَّةَ وَمَأْوَاهُ النَّارُ وَمَا لِلظَّالِمِينَ مِنْ أَنْصَارٍ
déjà ont calfaté ceux qui disent certes allah c'est lui le messie fils de miryam et a dit le messie ô fils d'israël servez allah mon seigneur et votre seigneur voici quiconque associe à allah alors déjà anathémise allah sur lui le jardin et son refuge est le feu et il n'y a pour les idolâtres de protecteurs


112.75. (Sourate 5, Y : "La table")
مَا الْمَسِيحُ ابْنُ مَرْيَمَ إِلَّا رَسُولٌ قَدْ خَلَتْ مِنْ قَبْلِهِ الرُّسُلُ وَأُمُّهُ صِدِّيقَةٌ كَانَا يَأْكُلَانِ الطَّعَامَ انْظُرْ كَيْفَ نُبَيِّنُ لَهُمُ الْآيَاتِ ثُمَّ انْظُرْ أَنَّى يُؤْفَكُونَ
le messie fils de miryam n'était qu'un envoyé déjà il y eut avant lui des envoyés et sa mère était une juste et ils mangeaient de la nourriture observe comment nous leur explicitons les signes puis observe comment ils se détournent
112.78. (Sourate 5, Y : "La table")
لُعِنَ الَّذِينَ كَفَرُواْ مِن بَنِي إِسْرَائِيلَ عَلَى لِسَانِ دَاوُودَ وَعِيسَى ابْنِ مَرْيَمَ ذَلِكَ بِمَا عَصَوا وَّكَانُواْ يَعْتَدُونَ
ils ont été maudits ceux qui ont calfaté parmi les fils d'israël par la langue de david et de issâ fils de miryam en cela qu'ils ont désobéi et ont outrepassé


112.110. (Sourate 5, Y : "La table")
إِذْ قَالَ اللَّهُ يَا عِيسَى ابْنَ مَرْيَمَ اذْكُرْ نِعْمَتِي عَلَيْكَ وَعَلَى وَالِدَتِكَ إِذْ أَيَّدْتُكَ بِرُوحِ الْقُدُسِ تُكَلِّمُ النَّاسَ فِي الْمَهْدِ وَكَهْلًا وَإِذْ عَلَّمْتُكَ الْكِتَابَ وَالْحِكْمَةَ وَالتَّوْرَاةَ وَالْإِنْجِيلَ وَإِذْ تَخْلُقُ مِنَ الطِّينِ كَهَيْئَةِ الطَّيْرِ بِإِذْنِي فَتَنْفُخُ فِيهَا فَتَكُونُ طَيْرًا بِإِذْنِي وَتُبْرِئُ الْأَكْمَهَ وَالْأَبْرَصَ بِإِذْنِي وَإِذْ تُخْرِجُ الْمَوْتَى بِإِذْنِي وَإِذْ كَفَفْتُ بَنِي إِسْرَائِيلَ عَنْكَ إِذْ جِئْتَهُمْ بِالْبَيِّنَاتِ فَقَالَ الَّذِينَ كَفَرُوا مِنْهُمْ إِنْ هَذَا إِلَّا سِحْرٌ مُبِينٌ
et lorsqu'allah dit ô 'issâ fils de miryam rappelle-toi mon bienfait sur toi et sur ta génitrice quand je t'ai assisté du souffle de sainteté tu parlais aux gens dans le berceau en ancien et quand je t'enseignais l'écrit et la sagesse et la torah et l'évangile et quand tu séparais de la glaise une forme de volaille par ma permission et que tu lui insufflais et elle devint une volaille par ma permission et que tu guérissais l'aveugle et le lépreux par ma permission et quand tu le sortais des morts par ma permission et quand j'ai fait plier les fils d'israël devant toi lorsque que tu leur apportais les évidences alors dirent les calfateurs parmi eux que cela n'est que de la magie évidente
112. 111. (Sourate 5, Y : "La table")
وَإِذْ أَوْحَيْتُ إِلَى الْحَوَارِيِّينَ أَنْ آمِنُوا بِي وَبِرَسُولِي قَالُوا آمَنَّا وَاشْهَدْ بِأَنَّنَا مُسْلِمُونَ


et lorsque j'ai révélé aux rédimés qu'ils croient en moi et en mon envoyé ils dirent nous croyons et atteste que nous sommes pacifiés




112.112. (Sourate 5, Y : "La table")
إِذْ قَالَ الْحَوَارِيُّونَ يَا عِيسَى ابْنَ مَرْيَمَ هَلْ يَسْتَطِيعُ رَبُّكَ أَن يُنَزِّلَ عَلَيْنَا مَآئِدَةً مِّنَ السَّمَاءِ قَالَ اتَّقُواْ اللّهَ إِن كُنتُم مُّؤْمِنِينَ
lorsque dirent les rédimés ô 'issâ fils de miryam serait-il capable ton seigneur qu'il fasse descendre sur nous une table du ciel il dit craignez allah si vous êtes croyants


 
112.114. (Sourate 5, Y : "La table")
قَالَ عِيسَى ابْنُ مَرْيَمَ اللَّهُمَّ رَبَّنَا أَنزِلْ عَلَيْنَا مَآئِدَةً مِّنَ السَّمَاءِ تَكُونُ لَنَا عِيداً لِّأَوَّلِنَا وَآخِرِنَا وَآيَةً مِّنكَ وَارْزُقْنَا وَأَنتَ خَيْرُ الرَّازِقِينَ
dit 'issâ fils de miryam à eux notre seigneur fais descendre sur nous une table du ciel qui nous soit une fête pour le premier de nous et pour le dernier de nous et un signe de toi et pourvois-nous et toi le meilleur des pourvoyeurs


112.116. (Sourate 5, Y : "La table")
وَإِذْ قَالَ اللّهُ يَا عِيسَى ابْنَ مَرْيَمَ أَأَنتَ قُلتَ لِلنَّاسِ اتَّخِذُونِي وَأُمِّيَ إِلَـهَيْنِ مِن دُونِ اللّهِ قَالَ سُبْحَانَكَ مَا يَكُونُ لِي أَنْ أَقُولَ مَا لَيْسَ لِي بِحَقٍّ إِن كُنتُ قُلْتُهُ فَقَدْ عَلِمْتَهُ تَعْلَمُ مَا فِي نَفْسِي وَلاَ أَعْلَمُ مَا فِي نَفْسِكَ إِنَّكَ أَنتَ عَلاَّمُ الْغُيُوبِ
et lorsqu'a dit allah ô 'issâ fils de miryam est-ce toi qui as dit aux gens prenez-moi et ma mère pour deux divinités hormis allah il dit louange à toi il n'est pas à moi de dire ce qui n'est pas à moi légalement si je l'avais dit alors déjà tu l'aurais su tu sais ce qu'il y a en mon être et je ne sais pas ce qu'il y a en ton être certes toi tu es le connaisseur des mystères
113.30. (Sourate 9, Y : "Le revenir")
وَقَالَتِ الْيَهُودُ عُزَيْرٌ ابْنُ اللَّهِ وَقَالَتِ النَّصَارَى الْمَسِيحُ ابْنُ اللَّهِ ذَلِكَ قَوْلُهُمْ بِأَفْوَاهِهِمْ يُضَاهِئُونَ قَوْلَ الَّذِينَ كَفَرُوا مِنْ قَبْلُ قَاتَلَهُمُ اللَّهُ أَنَّى يُؤْفَكُونَ
ils disent les juifs 'ouzayr est fils d'allah et disent les nazaréens le messie est fils d'allah tel est leur dire de leurs bouches ils imitent le dire de ceux qui ont calfaté précédemment qu'allah a trucidé de s'être dévoyés




113.31. (Sourate 9, Y : "Le revenir")
اتَّخَذُوا أَحْبَارَهُمْ وَرُهْبَانَهُمْ أَرْبَابًا مِنْ دُونِ اللَّهِ وَالْمَسِيحَ ابْنَ مَرْيَمَ وَمَا أُمِرُوا إِلَّا لِيَعْبُدُوا إِلَهًا وَاحِدًا لَا إِلَهَ إِلَّا هُوَ سُبْحَانَهُ عَمَّا يُشْرِكُونَ
ils ont pris leurs compagnons et leurs éminences comme seigneurs au lieu d’allah et le messie fils de miryam et on ne leur a ordonné autre qu'ils servent un dieu unique pas de divinité sinon lui nous le louons au-dessus de ceux qui associent.
Conclusions :
  1. Les occurrences de Jésus sont en large infériorité dans les versets dits "mecquois" par rapport aux versets dits "médinois" : 8 contre 29.
  2. D'un point de vue chronologique, les versets mecquois reflètent une doctrine mal assurée et hésitante concernant Jésus : Il est un des prophètes envoyés aux Fils d'Israël pour les guider dans la bonne voie, en dépit de certains récalcitrants parmi eux. Sans plus. L'accusation "d'association", n'est dirigée qu'à l'encontre des polythéistes et non des "naçarah" (chrétiens). Le Jésus mecquois, n'est ni "Messie" et ni "Fils de Dieu". Seulement "Serviteur d'Allah".
  3. Le Jésus "médinois" plus tardif, monte graduellement de statut et avec cette "promotion", la polémique et l'animosité virulente envers les juifs et les chrétiens ne cesse de croître. On perçoit un rédacteur du Coran rempli d'assurance et de condescendance, voire d'arrogance et de morgue, envers ses anciens mentors rabbins et prêtres. Dorénavant, Jésus est d'une part né d'une vierge et du "Souffle de Sainteté", il est un "Nouvel Adam", il est le Messie et le prophète eschatologique du "Jugement dernier" etc… Mais d'autre part, la "Trinité" est une hérésie, "les Juifs l'ont livré" mais Jésus "n'est pas mort et n'est pas ressuscité" car "ils ne l'ont pas crucifié, c'est un autre qui à sa place est mort sur la croix".
  4. Le Coran s'achève (versets 109 à 113) par la proclamation (quelque peu déroutante, il faut bien l'avouer) que Jésus lui-même a annoncé la venue de Muhammad ("Ahmad"), et la calomnie (gratuite) que les juifs ont divinisé le scribe 'Ezrah au même titre que les chrétiens ont divinisé Jésus.
Cette évolution théologique du Coran concernant la figure de Jésus, ne peut apparaître qu'à la lecture chronologique des sourates. Or, les musulmans ne lisent pas le Coran selon cet ordre, mais dans un fatras arbitraire de sourates à la queu-leu-leu, et placées approximativement selon leur longueur décroissante. Cette manière de compilation des sourates coraniques empêche toute approche d'ensemble musulmane concernant la figure de Jésus dans le Coran. Elle biaise également tout débat digne de ce nom sur les contradictions internes du Coran.        


David A. Belhassen
 

2 коммент.:

  1. Merci pour ces éclairages précis et experts.

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir André. Je vous remercie à mon tour de vous intéresser à mes articles.

    RépondreSupprimer

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu ce mois

Fourni par Blogger.