Home » , » Père de Miryam, sœur de Moïse, ou père de Miryam, mère de Jésus ?

Père de Miryam, sœur de Moïse, ou père de Miryam, mère de Jésus ?


Le nom 'Imrân : عمران en caractères arabes, est mentionné 3 fois dans le Qoran (2 fois à la sourate 3 et une fois à la sourate 66).
Il s'agit de 'Amram, le père de Moïse (14 occurrences dans la Bible), nom hébreu composé de 'am et de ram qui signifie "peuple élevé" ou "peuple grand".
Ce nom fait contrepoids à celui d'Abram (nom originel d'Abraham) qui signifie "père élevé", "père grand", car en hébreu, 'am et ab (peuple et père) sont des synonymes, ce qui révèle le concept hébreu biblique sur la formation patrilinéaire d'un peuple par le biais d'un patriarche ancêtre commun. 'Amran le patriarche hébreu selon le livre de l'Exode, est donc une tradition plus ancienne et concurrente de celle de Abraham le patriarche hébreu selon le livre de la Genèse.
Mais le Qoran ignore ces subtilités de l'étymologie hébraïque ou de ses rapports de force entre des traditions opposées. Il transcrit le nom composé de 'Amram par 'Imrân, supposant que le m est un suffixe tel le n en arabe. Et donc, 'Imrân, est considéré comme la lignée familiale des ancêtres de Moïse, et non comme son père direct !
C'est la raison pour laquelle les exégètes musulmans du Qoran lui ont attribué un article défini "les 'Imrâns", en se fondant sur le verset 33 de la sourate 3 qui porte justement ce titre dans les Qorans imprimés.
Mais dans ce verset, il ne s'agit nullement de l'article défini arabe al, mais d'une variante du mot ahl (= tente, donc famille) ayant perdu son h inspiré, comme cela arrive parfois dans des mots et noms hébreux.
Voici le verset en question, sa transcription phonétique en arabe et en hébreu, et sa traduction littérale non ponctuée en français :
إِنَّ اللَّهَ اصْطَفَى آدَمَ وَنُوحًا وَآلَ إِبْرَاهِيمَ وَآلَ عِمْرَانَ عَلَى الْعَالَمِينَ
הנה אללה בחר באדם ונוח ואוהל אברהם ואוהל עמרם מעל העולמים
ina allah içtafa adam wa nuwhan wa al ibrâhiym wa al ‘imrân wa ‘alah al ’alamiyn
hineh allah bahar be adam we noah we ohel abraham we ohel 'amram me 'al la olamim
certes allah a choisi adam noé la tente d'abraham et la tente de 'amram au-dessus des mondes
Le Qoran nous réserve également d'autres surprises concernant la "famille de 'Imrân" : Jésus (en hébreu "Yeshou'a", et dans le Coran 'Issa) serait de sa lignée ! Comment ? Par le biais de Miryam (Marie) mère de Jésus, que le Coran confond avec Miryam soeur de Moïse et d'Aaron !
Au lieu de reconnaître cette terrible bourde anachronique du Coran, les exégètes musulmans s'enfoncent encore plus en persistant dans leur allégation que Miryam la mère de Jésus était bien la fille de 'Imran. Ainsi, plus de 1000 ans d'écart entre les deux Miryam - la première, sœur de Moïse et d'Aaron, et la seconde, mère de Jésus, se sont volatilisés ! Diantre !
Ce télescopage des deux Miryam dans la cervelle du rédacteur du Coran est la preuve intangible d'une double influence : celle d'un rabbin et celle d'un prêtre dissident judéo-nazaréen.
David A. Belhassen

4 коммент.:

  1. Bonjour David,
    Je n'ai pas bien compris pourquoi : "'Amran le patriarche hébreu selon le livre de l'Exode, est donc une tradition plus ancienne et concurrente de celle de Abraham le patriarche hébreu selon le livre de la Genèse."
    Méïr

    RépondreSupprimer
  2. Shalom Meïr. Parce que le livre de l'Exode qui évoque 'Amram (pas 'Amran) est plus ancien que le livre de la Genèse qui évoque Abram. 'Amram signifie "Peuple élevé", et Abram signifie "Père élevé". Or en hébreu "Peuple" et "Père" sont des synonymes. 'Am (Peuple) signifie aussi Ab (Père), et vis-versa.

    RépondreSupprimer
  3. D'accord donc c'est uniquement sur la base des analyses selon lesquelles la Genèse est un livre postérieur à l'exode. Je pense qu'il eut fallu écrire "or Amram est une tradition plus ancienne" et non "donc" puisque ce n'est pas une conclusion tirée de la phrase précédente. C'est tout, c'est une simple erreur dans l'écriture de l'article si je puis dire.
    Méïr

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour. J'ai mis "donc" car l'usage de 'am (peuple) dans le nom 'amram, révèle une situation où le peuple est déjà formé, alors que ab (père) dans le nom abram peut renvoyer à une situation d'avant la formation du peuple. Or le terme 'am existait en hébreu bien avant la naissance supposée d'Abram, y compris selon le livre de la Genèse (voir 11, 6). L'usage de Abram est donc un anachronisme destiné à octroyer une impression d'ancienneté !

    RépondreSupprimer

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu ce mois

Fourni par Blogger.