Home » » La translittération défectueuse du nom Aharon, le Grand Cohen israélite selon la Bible, en Hâruwn dans le Coran

La translittération défectueuse du nom Aharon, le Grand Cohen israélite selon la Bible, en Hâruwn dans le Coran



Le nom Hâruwn (هَارُونَ) apparaît 20 fois dans le Qoran (de la sourate 2 à 37). Il s'agit de Aharon (אהרן en hébreu, AHRN en transcription phonétique consonantique, tandis que la transcription plus usuelle - mais défectueuse - en français est Aaron).
C'est le frère aîné de Moïse et la figure mythique emblématique du Grand Cohen (Pontife) de la "Sortie d'Egypte".
Dans la Bible, le nom Aharon est mentionné 357 fois. Donc plus de dix fois plus que dans le Qoran. Ce chiffre relativement bas des occurrences coraniques pour cette figure si centrale expliquerait–il les erreurs (pas moins de 3) du Qoran dans la translittération de ce nom ?

La première de ces erreurs du Qoran est l'omission de la lettre alef au début du nom et au lieu de Ahâruwn, il est transcrit hâruwn.
La deuxième erreur est d'avoir ajouté un alif (â long) transposé après la consonne H (au lieu d'être mise avant).
La troisième erreur est l'ajout d'un w. Le scribe (ou les scribes) du Qoran n'a pas saisi la morphologie hébraïque pour laquelle le on de Ahar-on n'a pas de w entre le o et le n. Le o de ce nom est une vocalisation (tardive) qui n'appartient pas aux consonnes raciniennes qui seules sont écrites en hébreu. Donc Aharon s'écrit en hébreu AHRN. De plus le n final est le signe d'un suffixe diminutif et lui aussi n'appartient pas à la racine fondamentale qui est AHR.

Ce nom Aharon de racine AHR est en fait une variante de Ahalon  de racine AHL ( = "Tente").  Et la forme biblique Aharon au lieu de Ahalon est la marque d'une influence de l'égyptien sur l'hébreu, car en égyptien le L hébreu se prononce R.
Aharon-Ahalon est donc le titre honorifique de celui qui siège dans la “Tente d’assignation” (en hébreu אהל העדות  = Ohel ha 'eduwt) vers laquelle, selon le récit biblique, les Israélites s'approchaient pour écouter l'oracle de Yahweh.
Le problème est que selon le Pentateuque, c'est Moïse et non Aharon qui y siégeait. Serait-ce alors une punition divine excluant Aharon de la tente, suite à sa participation (active ou passive) au façonnement du "Veau d'or" ? (Voir Exode 32, 1-4).

Le rédacteur (ou scribe) du Qoran ne s'embarrasse ni de de ces subtilités théologiques, et encore moins de considérations étymologiques hébraïques ou de translittérations dont il n'a la moindre notion. Il a tout simplement transcrit ce nom-titre honorifique de Grand Cohen en tant que " résident dans la Tente d'assignation", tel qu'il a cru l'entendre de la bouche de son rabbin-mentor.
Malheureusement, sa perception ou son ouïe étaient déficientes.

David A. Belhassen

2 коммент.:

  1. Shalom David,
    Aharon-Ahalon serait donc littéralement celui qui siège dans la tente d'assignation, le prêtre qui y siège, le Grand Cohen. L'influence de l'égyptien sur l'hébreu est une thèse séduisante. Mais alors, d'où vient-elle ? A quel moment ? Par qui ? De quelle façon ?
    Te connaissant j'imagine qu'il ne s'agit pas des années d'esclavage que les Hébreux auraient passé en Egypte selon la Torah, mais cette théorie donne des arguments à une telle thèse. Je sais que tu en as une autre.

    RépondreSupprimer
  2. Shalom. L'influence de la langue égyptienne sur l'hébreu date d'une part, de bien avant le récit fictif de la "Sortie d'Egypte", du fait de la volonté de l'Egypte d'établir son autorité et son pouvoir occupant sur le Sinaï et sur le littoral cananéen, ce qui a donné naissance aux nids de résistances des Hébreux-'Apirou. Et de l'autre, de l'influence plus tardive des disciples d'Akhenaton réfugiés à Jérusalem. Il y a dans la Bible plusieurs noms et mots communs en langue égyptienne antique : Pinhas, Tsafnat Pa'neah, Asenath, tsefarde'a, anakh,etc... Ahalon par contre est en hébreu, mais à cause d'une déformation de transcription égyptienne, il est devenu Aharon.

    RépondreSupprimer

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu ce mois

Fourni par Blogger.